L’échidné : caractéristiques et faits intéressants

31 mars 2019
Bien qu'à première vue, il puisse ressembler à un hérisson, les caractéristiques de l'échidné en font un animal unique.

L’échidné (Tachyglossus aculeatus) est sans aucun doute un animal unique. Appartenant à la famille des Tachyglossidae, les seuls animaux qui appartiennent au sous-ordre des Protothériens.

Ces animaux curieux doivent leur nom à Echidna, une nymphe qui, dans la mythologie grecque, était considérée comme la mère de nombreux monstres légendaires. Mais pourquoi ces animaux sont-ils si uniques ?

Caractéristiques des échidnés

Le corps de l’échidné est compact et arrondi.  Et, cependant, il mesure entre 30 et 50 centimètres. Il peut peser jusqu’à 7kg. Leur pelage est dense et ils possèdent, par ailleurs, des pointes de kératine longues et tranchantes qui agissent comme un mécanisme de défense contre leurs prédateurs.

L’échidné a un museau allongé qui contient une langue longue et collante de 20 centimètres utilisée pour se nourrir d’insectes et de vers, essentiellement. Comme il manque de dents, il utilise des épines dans le palais de la bouche pour mastiquer la nourriture.

échidné

Ce sont des animaux considérés comme de grands creuseurs, grâce à leurs griffes puissantes. L’échidné utilise son deuxième doigt des membres postérieurs, plus long que les autres, pour se gratter et se nettoyer.

Reproduction et allaitement

La reproduction de l’échidné entraîne la ponte d’un seul œuf. La période d’incubation dure 10 jours et se déroule dans le marsupium, un sac de peau semblable à celui des kangourous. La progéniture y restera environ 45 jours.

L’allaitement du petit échidné est également unique. La mère sécrète du lait à travers ses pores pour nourrir le bébé, sans mamelons. Lorsque le petit commence à développer ses épines, la mère creuse un terrier comme refuge pour son petit. Après environ sept mois, il est prêt à survivre seul.

échidné creusant un trou

Habitat de l’échidné

Cet animal curieux vit en Nouvelle-Zélande, en Tasmanie, en Australie et en Nouvelle-Guinée. Il faut souligner qu’il est très difficile d’apercevoir des échidnés parce qu’ils ont des habitudes nocturnes.

En dépit de ce que croit la grande majorité, les échidnés n’hibernent pas du tout, mais dorment profondément lorsque la température dépasse 25 degrés. Sans aucun doute, c’est l’un des animaux les plus curieux et les plus extraordinaires qui habitent notre planète.

 

  • Nicol, S. C., Andersen, N. A., Morrow, G. E., & Harris, R. L. (2018). Spurs, sexual dimorphism and reproductive maturity in Tasmanian echidnas (Tachyglossus aculeatus setosus). Australian Mammalogy.

 

  • Morrow, G. E., Jones, S. M., & Nicol, S. C. (2016). Interaction of hibernation and male reproductive function in wild Tasmanian echidnas Tachyglossus aculeatus setosus. Journal of Mammalogy97(3), 852-860.