Le poisson-perroquet bleu, informations et caractéristiques

1 février 2019
Le poisson-perroquet bleu est un animal aquatique coloré qui habite les coraux dans une relation symbiotique avec son écosystème. Les coraux lui offrent une protection et le poisson-perroquet consomme l'excès d'algues.

Le poisson-perroquet bleu (Scarus coeruleus) est une espèce marine classifiée dans l’ordre des pisciformes appartenant à la famille des scaridésIl est connu pour sa couleur bleue frappante qui couvre tout son corps.

Les poissons perroquets se trouvent en abondance dans les récifs tropicaux des océans du monde entier. Il existe environ 90 espèces regroupées en 10 genres, dont le poisson-perroquet bleu.

Caractéristiques du poisson-perroquet bleu

Le poisson perroquet bleu est un poisson presque entièrement bleu brillant, typique des espèces de poissons-perroquets du genre Scarus. Ces poissons ont une tache jaune sur la tête lorsqu’ils sont jeunes, laquelle change de couleur à mesure qu’ils grandissent pour devenir pourpre foncé. Cette espèce a une espérance de vie d’environ 20 ans.

Les spécimens adultes mesurent entre 30 et 100 centimètres de long et pèsent environ 30 kilos. Les mâles sont généralement plus gros que les femelles, et ont des bosses sur la tête.

Le nom de perroquet fait référence à sa mâchoire en forme de bec, puisque leurs dents fusionnent entres elles. Ils utilisent ces dents pour gratter les algues des roches et des coraux. Ils ont aussi des dents pharyngées, autrement dit des dents à l’intérieur de la gorge. Les poissons-perroquets utilisent ces dents pour mâcher les roches et les coraux qu’ils ingèrent. Ils les défèquent ensuite sous la forme de sable blanc.

Ce sable est celui que nous trouvons sur les plages tropicales. Les poissons-perroquets contribuent donc à la formation de sédiments qui composent les petites îles et les plages de sable des Caraïbes. Chaque poisson-perroquet peut produire jusqu’à 450 grammes de sable par an.

mâchoire du poisson-perroquet bleu

 

Population et habitat du poisson-perroquet bleu

Ces poissons sont répartis dans une grande partie de l’Atlantique Ouest, du Maryland (États-Unis), des Bermudes et des Bahamas à Rio de Janeiro (Brésil), en passant par les Antilles, bien qu’ils soient absents au nord du golfe du Mexique.

Le poisson-perroquet bleu vit dans les récifs coralliens entre 3 et 40 mètres de profondeur. Les jeunes se trouvent dans des lits d’algues marines et les mangroves.

Alimentation et reproduction du poisson perroquet bleu

Son régime alimentaire consiste essentiellement en algues, qu’il parvient à extraire des morceaux de corail qui se détachent des récifs. Il ronge le corail et ingère les polypes des algues. Le poisson-perroquet passe 90% de ses journées à se nourrir de la croissance excessive d’algues dans les coraux. Il consomment également de petits invertébrés benthiques dans le sable.

Le poisson-perroquet est né avec un sexe défini. Il peut néanmoins, dans certains cas, changer de sexe. Ceux qui naissent mâles seront des mâles non-dominants. En revanche, les femelles peuvent se convertir en mâles à l’âge adulte car elles naissent avec les organes sexuels des deux sexes. Ce changement de sexe au sein de cette espèce garantit donc toujours de la présence d’au moins un mâle pour s’accoupler avec toutes les femelles.

Les mâles, en période de reproduction, changent légèrement de couleur. Ils deviennent plus brillants et plus attrayants pour attirer les femelles. De plus, les mâles se joignent à de grands groupes de femelles pour fertiliser les œufs.

poisson-perroquet bleu

 

Les poissons-perroquets sont des reproducteurs pélagiques. En d’autres termes, ils se regroupent dans une zone de l’océan où les courants transportent les œufs fécondés afin qu’ils flottent en pleine mer. Lorsque les œufs s’ouvrent, les larves flottent dans la zone épipélagique ou dans la zone de haute mer près de la surface. Les larves descendent dans l’écosystème du récif lorsqu’elles deviennent des jeunes poissons (12 à 15 centimètres).

Conservation du poisson-perroquet bleu

Le poisson-perroquet bleu est actuellement une espèce vulnérable. Cela est dû à plusieurs facteurs : la surpêche, les changements climatiques ou l’acidification des océans par la pollution. Ils sont actuellement classés dans la catégorie des préoccupations mineures de la Liste rouge des espèces en danger de disparition de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN).

Les poissons-perroquets et les récifs coralliens entretiennent une relation symbiotique depuis des siècles. Aucun des deux ne peut vivre sans l’autre. Les récifs fournissent un abri et de la nourriture aux poissons, qui à leur tour contrôlent la prolifération excessive d’algues dans les récifs. En les mangeant avec les dents, ils cassent des pierres et participent dont à la production du sable fin. Ceci contribue ainsi à la formation des plages des îles coralliennes océaniques.

Ces poissons ont actuellement un besoin urgent de stratégies de conservation liées aux activités humaines dans certaines zones. Sans cela, il sera impossible de préserver ces merveilleux poissons et les écosystèmes marins.

 

  1. Moyle, P. y Cech, J. (2000). Fishes: An Introduction to Ichthyology. Nueva Jersey: Upper Saddle River.
  2. Smith, C.L. (1997). National Audubon Society field guide to tropical marine fishes of the Caribbean, the Gulf of Mexico, Florida, the Bahamas, and Bermuda. New York: Alfred A. Knopf, Inc.