Est-ce que les perroquets comprennent ce qu’ils disent ?

10 janvier 2019
Nous savons que les perroquets sont capables de répéter des mots ou des phrases qu'ils entendent, mais, savent-ils réellement ce qu'ils disent ?

Nous savons tous que les perroquets ont l’admirable capacité de reproduire divers sons et d’articuler quelques mots du langage humain.

Nonobstant, une question reste en suspens : est-ce que les perroquets comprennent ce qu’ils disent ou répètent-ils seulement ce qu’ils entendent ? Nous allons tenter de répondre à cette question.

Comment les perroquets peuvent-ils imiter les sons et les mots qu’ils entendent ?

Certains oiseaux, comme les perroquets, les aras et les perruches possèdent une facilité naturelle pour imiter les sons qu’ils entendent autour d’eux. On doit cette incroyable capacité à la manipulation très spéciale qu’ils font de leur syrinx, un organe qui compose leur système vocal.

La syrinx est une boîte osseuse dont la structure est formée d’anneaux fusionnés et creusés. À l’intérieur, on trouve les membranes vibratoires et la bifurcation de la trachée qui permet la formation des bronches.

La complexité du chant de chaque oiseau est directement liée à la structure de la syrinx. En effet, la taille et le format de cet organe varie fortement d’une espèce à l’autre. La même chose se produit avec les membranes vibratoires et les muscles qui régulent leurs vibrations.

Dans les grandes lignes, plus la structure de la syrinx est complexe, plus son potentiel vocal sera sophistiqué et varié. Les oiseaux chanteurs, comme les canaris, peuvent user d’une grande variété de sons et de mélodies parce qu’ils ont une syrinx très riche.

les perroquets comprennent-ils ce qu'ils disent ?

Comment est la syrinx des perroquets ?

En ce qui concerne la complexité de la syrinx, les perroquets se situent à un niveau intermédiaire. Même si leur organe vocal est un peu plus modeste, ces oiseaux savent l’explorer avec une grande habileté. Leur intelligence, expressivité et prédisposition à l’apprentissage « compensent » la simplicité de leur syrinx.

Il convient également de souligner qu’il existe différentes espèces de perroquets. C’est pour cette raison que l’on parle de différentes complexités de syrinx. Parmi ces espèces on peut citer le perroquet gris à queue rouge, l’espèce la plus bavarde et intelligente.

D’ailleurs, c’est justement un perroquet gris nommé Alex qui va nous aider à déterminer si les perroquets comprennent ce qu’ils disent. Certaines études réalisées par la psychologue Irene Pepperberg ont démontré que cet oiseau comprend la signification des mots.

Est-ce que les perroquets comprennent ce qu’ils disent ?

Pour répondre à cette question, prenons d’abord quelques instants pour connaître un peu mieux l’histoire d’Irène et Alex. Dans les années 70, Irène adopte Alex dans une animalerie alors que le perroquet n’avait qu’un an.

Pendant trente ans, Irène a pris soin de lui, l’encourageant à apprendre différentes choses et utilisant le renforcement positif. L’incroyable résultat c’est qu’Alex a appris à identifier plus de 50 objets par leur nom et à mémoriser plus de 100 mots.

Par ailleurs, Alex a démontré une intelligence comparable à celle d’un enfant de cinq ans. Lors d’un test, il a réussi à communiquer la forme et la couleur d’un objet après l’avoir touché. De plus, Alex était capable de distinguer les chiffres de 1 à 6, des formes et couleurs diverses.

La capacité à communiquer avec exactitude ses perceptions sensorielles devrait supposer que l’individu comprenne ce qu’il dit. Autrement dit, qu’il ait conscience du sens des mots et sache les articuler pour exprimer quelque chose de cohérent avec la réalité.

Ainsi, les défis réussis par Alex seraient la preuve que les perroquets comprennent ce qu’ils disent. En d’autres termes, ils ne se contentent pas de répéter aléatoirement ce qu’ils entendent en échange d’une récompense.

les perroquets parlent mais comprennent-ils ?

Comment vérifier que les perroquets comprennent ce qu’ils disent ?

Il s’agit probablement de la question que s’est posé Irène face au scepticisme de la communauté scientifique. Alors, la psychologue a décidé qu’elle devait faire appel à des statistiques pour démontrer que les capacités d’Alex n’étaient pas un cas isolé ou un ‘coup de chance’.

Comme Irène n’avait trouvé aucune étude sur les perroquets gris pour mener son expérience, elle a décidé de réaliser des tests sur Alex de façon répétée. Cependant, à force d’exécuter la même tâche entre 10 et 20 fois, le perroquet finit par se montrer épuisé et même stressé.

Malheureusement, Alex est mort peu de temps après, alors qu’il n’avait que 31 ans. Il faut vous rappeler que les perroquets gris à queue rouge peuvent vivre jusqu’à 50 ans en captivité. Ainsi, Irène a perdu son fidèle compagnon et le cœur de ses recherches.

Il ne fait aucun doute qu’Alex a été un véritable point de référence dans les recherches sur l’intelligence des perroquets. Grâce à ses surprenantes capacités, nous sommes à deux doigts de pouvoir affirmer que les perroquets comprennent ce qu’ils disent.