Que valent les tests d’intelligence pour animaux ?

· 2 décembre 2018
Grâce aux tests d'intelligence pour animaux, vous pouvez découvrir ce qui se passe dans l'esprit des animaux lorsqu'ils sont confrontés à différents défis.

Nous savons que les animaux sont des êtres intelligents. Nous savons aussi que leurs capacités changent en fonction de l’espèce. Il existe une science qui étudie vos capacités intellectuelles. C’est pourquoi nous vous expliquons comment procède cette science lorsqu’elle effectue des tests d’intelligence pour animaux .

Que sont les tests d’intelligence pour animaux ?

Cette science est une discipline qui résulte de la combinaison de la psychologie comparée, de l’éthologie et de l’étude du comportement. Chacun de ces domaines fournit donc une partie de leur expérience. Leurs méthodes aident à mieux comprendre ce qu’il se passe dans le cerveau des animaux. Lorsqu’ils font face à des défis nouveaux.

Les tests d’intelligence pour animaux consistent à présenter des petits défis à différents animaux et à observer leur comportement. Sa conception dépend de l’espèce étudiée. Contrairement à d’autres expériences sur des animaux, les scientifiques ne touchent ni ne manipulent les animaux de quelque manière que ce soit. Ils observent uniquement leur réaction.

Les tests d’intelligence ne nuisent pas aux animaux qui y participent. Au tout début, ils peuvent être un peu perdus, car ils ont un problème qu’ils doivent résoudre. Les animaux agissent librement et le rôle des scientifiques est simplement d’observer leur comportement.

Il existe de nombreux types de tests. Ils dépendent de ce que l’on veut étudier, tels que la coopération, la rapidité d’apprentissage, la capacité de mémorisation, l’observation des couleurs et les espèces à étudier. Vous ne pouvez pas concevoir la même expérience pour un chien que pour un hamster.

L’histoire des tests d’intelligence pour animaux

On a commencé à pratiquer cette discipline scientifique au XXe siècle. Cependant, les progrès de la psychologie humaine dans les années 1950 ont beaucoup contribué à son développement.

tests d'intelligence pour animaux

Au début, on interprétait les résultats des tests d’intelligence pour animaux comme une preuve de la capacité d’action et de réaction des animaux. C’est-à-dire que l’on considérait son comportement était comme mécanique: devant une situation, l’animal a appris à réagir d’une certaine manière.

Cependant, au fil des décennies, on a introduit l’idée que peut-être les animaux réfléchissaient et ne faisaient pas que simplement réagir. On a alors introduit le concept d ‘«esprit» et les scientifiques ont commencé à modifier la conception des expériences pour voir si les animaux étaient capables de penser.

Le mode de collecte des données a également changé. Bien que de nombreuses expériences soient courtes et ne durent que quelques heures ou quelques jours, à la fin du XXe siècle, les scientifiques ont commencé à concevoir des expériences qui pourraient durer des années. Bien entendu, la races des animaux avec lesquels travaillent les scientifiques a évolué. Ils ont commencé par les singes et les chiens, mais actuellement, on les réalise même avec des insectes ou des poissons.

Exemples de tests d’intelligence pour animaux

On a crée plusieurs tests d’intelligence animale, même si beaucoup partagent le même principe. Les labyrinthes ou les boîtes de Skinner ont été l’un des tests les plus reproduits. Bien évidemment on en a créé des nouveaux à partir de ceux-ci.

tests d'intelligence pour animaux

Les boîtes de Skinner étaient un outil qui tentait d’apprendre à un animal à effectuer une action, par exemple en appuyant sur un levier ou sur un bouton. Chaque fois que l’animal répète ce comportement, il reçoit de la nourriture. Une fois que les animaux ont appris, on y introduit des variations.

Pour mesurer le sentiment de justice chez les singes, on a proposé deux boîtes similaires. Les singes à l’intérieur des boites ont appuyé sur un levier et ont reçu une récompense. Cependant, l’un des deux recevait toujours une récompense plus savoureuse que son partenaire. Ainsi, ils ont découvert que le singe qui recevait la récompense de moins bonne qualité se mettait en colère. Son partenaire avait essayé de partager avec lui lorsqu’il estimait que les scientifiques étaient injustes.

Pour prouver la capacité de coopération, ils ont utilisé une autre boîte Skinner modifiée. Les animaux ne pouvaient accéder à la nourriture que s’ils ne tiraient sur la corde en même temps. On l’a mis en pratique avec plusieurs espèces animales différentes. Des perroquets, éléphants et loups permettraient de résoudre le problème en très peu de temps. Cependant, on a constaté que les chiens n’étaient pas capables d’accéder à la récompense.

Il existe de nombreux types de tests d’intelligence pour animaux. Ceux-ci mesurent les capacités des animaux de différentes espèces. Bien qu’on les fasse souvent chez les mammifères, on peut les adapter pour des insectes. Des poulpes. Des poissons ou des oiseaux.