Le chat dans l’histoire : ses différentes représentations

24 juillet 2019
Le chat dans l'histoire a pris des significations différentes, depuis l'incarnation d'une déesse égyptienne à un signe de sorcellerie. Comment la vie de nos félins s'est-elle déroulée tout au long des étapes historiques ?

Le lien entre le chat et l’humanité a commencé il y a longtemps, probablement au milieu des années 7000 avant J.C. Dès lors, aucun autre animal n’a connu une relation aussi changeante avec l’être humain. Pour parler des nombreuses interprétations du chat dans l’histoire, il faudrait bien plus qu’un simple article.

Mais ici, nous allons essayer de souligner les moments clés qui ont marqué la manière dont l’humanité est entrée en contact avec les chats jusqu’à maintenant.

Le chat dans l’histoire de l’Egypte Antique

L’histoire du chat dans l’Egypte Antique est souvent liée avec la déesse Bastet, connue également comme « l’étoile Sirius ». Les représentations de cette divinité étaient toujours associées aux félins. En effet, elle pouvait être représentée comme une chatte noire ou comme une femme avec la tête d’une chatte.

La déesse Bastet : le chat dans l'histoire de l'Egypte Antique

Le culte de la déesse Bastet était particulièrement populaire dans l’ancienne ville de Bubastis, où se trouvaient de nombreux chats momifiés. On estime que ces félins étaient considérés comme les incarnations de la déesse Bastet. Par conséquent, à leur mort, ils étaient dignes du rituel de momification, auxquels seuls les nobles et les pharaons avaient accès.

Dans l’Egypte Ancienne, la déesse Bastet était la protectrice des maisons et des femmes enceintes. Elle avait également le pouvoir d’éloigner les mauvais esprits. Grâce à son esprit protecteur, cette divinité avait un côté aimant et paisible, mais aussi une facette féroce et obstinée.

En plus de son évolution en termes de connaissances, la civilisation égyptienne se distinguait également par son amour et son respect envers les animaux. Même les civilisations anciennes, comme les grecs, mentionnent avec un certain étonnement l’habitude des égyptiens à partager leur foyer avec des animaux et à les considérer comme une partie de la famille.

La tentative de domestication la plus réussie dans l’Egypte Antique fut précisément les chats. Il semble que le respect mutuel de la liberté et de l’autonomie de chacun ait été la clé pour renforcer le lien entre l’Homme et le chat dans la société égyptienne.

Le chat dans l’histoire du Déluge

Le Déluge est l’une des histoires bibliques les plus célèbres. Il existe effectivement bon nombre de représentations artistiques de ces histoires. Elles racontent le récit de Noé et de sa famille. Ceux-ci reçoivent de Dieu la mission de construire une immense arche pour sauver un couple de chaque espèce du grand déluge sur Terre.

Le chat dans l'histoire du Déluge et de l'Arche de Noé

Mais ce que beaucoup ne savent pas, c’est que l’histoire de l’Arche de Noé est également l’une des versions les plus anciennes de la naissance des chats. Si nous nous en tenons à l’histoire originale, nous verrons que Noé n’a jamais fait venir un couple de chat sur son arche. Pour une raison simple : apparemment, les chats n’existaient pas encore sur notre planète.

Toutefois, on dit que Noé aurait été surpris par la reproduction accélérée des rats. Cela est devenu une problématique par rapport à l’approvisionnement limité sur le bateau. Sans savoir comment résoudre ce conflit, Noé demande à Dieu de le guider. Ce dernier lui répond de caresser la tête du lion 3 fois de suite.

Sans comprendre tout à fait les orientations divines, Noé procède à la caresse de la tête du grand félin. Sa plus grande surprise survient lorsque, après la troisième caresse, le lion lâche un éternuement puissant et expulse un couple de chats à travers ses narines.

Rapidement, les chatons semblent avoir compris leur rôle dans le bateau. Et ils parviennent à contrôler la surpopulation de rongeurs grâce à leur talent naturel pour la chasse.

Le chat au Moyen-Age

Le Moyen-Age fut, sans aucun doute, la période la plus cruelle éprouvée par les chats suite à leur rapprochement avec l’être humain. Durant plus de 10 siècles, les chats -et surtout ceux de couleur noire- ont été persécutés et brûlés dans des bûchers à cause de leur relation présumée avec la pratique de la sorcellerie.

Lors des années les plus dures, il était possible de trouver des références sur les chats comme des « créatures sataniques ». Leur comportement, leurs habitudes nocturnes ainsi que le mythe des 7 vies ont été associés à des mouvements hérétiques.

Parmi les nombreuses fausses croyances sur le chat au Moyen-Age, on disait que leurs yeux illuminaient les nuits les plus obscures pour que les sorcières puissent accomplir leurs rituels sataniques. Une autre légende commune était que le diable lui-même prenait la forme d’un chat noir pour « s’infiltrer » chez les humains.

Malheureusement, il en existe encore qui continuent à craindre les chats noirs à cause de ces fausses croyances lors du Moyen-Age. Par conséquent, il n’est pas superflu de conseiller à tout le monde de découvrir le véritable rôle du chat dans l’histoire. Ainsi que son langage corporel, à travers lequel il exprime sa personnalité.