Traitement de la démodécie canine

26 juillet 2019
Egalement appelée gale folliculaire, la démodécie canine est causée par un acarien du type Demodex.

Lorsque nous évoquons la gale, nous pensons tous à un processus inquiétant pour notre animal, qui est généralement contagieux. La démodécie canine, ou gale folliculaire, est un phénomène relativement fréquent et a priori traitable. Dans cet article, nous allons vous parler de ses causes, de son diagnostic et des traitements disponibles.

Quelle est la cause de la démodécie canine ?

Le coupable qui se cache derrière cette maladie est un acarien du type Demodex, plus exactement Demodex canis. Dans des conditions normales, ces êtres microscopiques vivent dans les follicules ainsi que dans les différentes zones de la peau de nombreux mammifères.

Chez les chiens, en particulier, on peut retrouver régulièrement ces acariens. C’est le système immunitaire du chien qui est responsable de contrôler le nombre de ces acariens.

Lorsque, pour diverses raisons -système immunitaire déficient, par exemple- la population de ces acariens augmente de façon incontrôlable, se produit alors une infestation. Cela entraîne une série de plaies sur la peau qui mènent finalement à une démodécie canine.

acariens de la démodécie canine

Les symptômes

Cette maladie peut affecter aussi bien les jeunes chiens que les adultes. Par conséquent, on peut parler de démodécie localisée lorsqu’elle touche les chiots ou les chiens de moins de 2 ans. Les symptômes les plus courants sont la perte des poils associée à une inflammation de la peau, principalement sur la tête et les pattes.

Notre petit chien peut également souffrir de ce qu’on appelle le prurit, consistant en un grattage continu et incessant. Cette sorte de démodécie canine est moins agressive et a tendance à s’estomper avec le temps.

En revanche, la démodécie généralisée est beaucoup plus grave et touche les chiens adultes. L’infection commence à s’étendre à plusieurs régions du corps de l’animal et atteint même la base des pattes.

chien chez le vétérinaire pour une démodécie canine

Dans ce cas, les lésions qui affectent la peau sont plus importantes et des blessures profondes et suppuratives peuvent apparaître. Tous ces symptômes sont généralement accompagnés de fièvre, de mal-être et de léchage incessant des zones touchées.

Le diagnostic

Heureusement, le diagnostic de la démodécie canine est simple. Il suffit de gratter la peau de notre chien pour confirmer la présence de l’acarien responsable. Normalement, le vétérinaire réalise un grattage assez profond sur les zones plus affectées afin de confirmer précisément le diagnostic.

A ce propos, il faut souligner que si nous observons un ou plusieurs des symptômes décrits auparavant chez notre animal, nous devons consulter rapidement le vétérinaire pour commencer le traitement le plus tôt possible.

Le traitement

Comme certaines maladies sous-jacentes y sont associées, le traitement de cette infection peut varier. Le fait que la démodécie soit localisée ou généralisée joue également un rôle dans le choix de traitement à apporter.

Dans le cas de la démodécie localisée, bien qu’elle disparaisse habituellement avec le temps, le vétérinaire peut prescrire un type de shampoing spécialisé ainsi qu’un traitement acaricide.

 

En revanche, si la maladie est généralisée, les bains d’amitraz sont souvent utilisés. Ce médicament anti-parasite peut aider à réduire les symptômes mais les effets secondaires ont tendance à être défavorables.

Les produits qui s’appliquent généralement aux animaux atteints de démodécie canine généralisée visent à soulager les symptômes. En effet, certains animaux souffriront de cette maladie de manière chronique. Ce phénomène est souvent lié à un système immunitaire affaibli.

Il est important de ne pas interrompre le traitement et d’effectuer des contrôles périodiques pour être sûr que la présence de l’acarien a diminué.

La prévention de cette maladie étant une tâche difficile, nous devons essayer d’offrir une qualité de vie adéquate à notre chien : alimentation saine, exercice quotidien et compagnie.

Pour terminer, n’oubliez pas que, face au moindre doute, votre vétérinaire spécialiste sera la personne à qui s’adresser en cas de soucis avec vos animaux domestiques.

 

  • Sivajothi, S., Reddy, B. S., & Rayulu, V. C. (2015). Demodicosis caused by Demodex canis and Demodex cornei in dogs. Journal of parasitic diseases39(4), 673-676.
  • Saló, E. (2011). Formas clínicas de la demodicosis canina. No todo son alopecias. Clínica veterinaria de pequeños animales: revista oficial de AVEPA, Asociación Veterinaria Española de Especialistas en Pequeños Animales31(1).
  • Fondati, A., De Lucia, M., Furiani, N., Monaco, M., Ordeix, L., & Scarampella, F. (2010). Prevalence of Demodex canis‐positive healthy dogs at trichoscopic examination. Veterinary dermatology21(2), 146-151.