Maladies qui affectent les pigeons

· 5 septembre 2018
En raison de leur alimentation ou de l'eau qu'ils boivent, ces volatiles peuvent développer des maladies qu'ils se transmettent entre eux, et peuvent même contaminer l'homme

On les présente comme les rats des airs ou comme symbole de paix pour les colombes. Ainsi, ces oiseaux sont tantôt aimés ou tantôt détestés sans demi-mesure. Considérés comme de véritables plaies dans de nombreuses villes, on les accuse de transmettre diverses maladies aux etres humains. Cependant, aujourd’hui nous souhaitons nous focaliser sur celles qui affectent les pigeons.

Les principales maladies qui affectent les pigeons

Tout comme de nombreux animaux, les columbidae peuvent être affectées par virus, bactéries, champignons ou parasites et souffrir également de diverses pathologies non-infectieuses.

S’il s’agit d’animaux élevés en volière, on pourra soigner la majorité des maladies en leur administrant différents médicaments. Pour autant, la prévention est essentielle. Elle passe par certains vaccins, des vitamines et des médicaments, mais aussi par une hygiène adaptée.

Voici quelques-unes des maladies qui affectent les pigeons :

Trichomonose

On estime que jusqu’à 80% des pigeons adultes cohabitent en harmonie avec le protozoaire responsable de cette maladie parasitaire. Mais chez les pigeons ou les animaux aux défenses immunitaires fragilisées elle peut s’avérer fatale.

Les animaux souffrant de trichomonose présentent les symptômes suivants :

  • Apathie
  • Plumage hérissé
  • Diarrhée visqueuse
  • Perte d’appétit
  • Soif intense
  • Amaigrissement
  • Plaques dures, de couleur blanc-jaune, dans le bec, la gorge, et quelquefois, dans le nombril
  • Difficultés respiratoires

Ils peuvent contracter cette maladie en buvant de l’eau contaminée ou parce que les oiseaux ingèrent des aliments régurgités par des pigeons infectés. La contamination s’opère à travers les miettes issues du jabot, qui peut aussi contaminer le nid et entraîner ainsi la forme ombilicale. Les parasites peuvent également affecter les organes internes de façon généralisée.

Découvrez certaines des maladies qui affectent les pigeons, et qu’ils peuvent parfois transmettre à l’homme. L’idéal serait qu’ils aient une hygiène irréprochable et bénéficient de traitements préventifs.

Paramyxovirus

Il s’agit d’une infection hautement mortelle. Les spécimens touchés vont alors ingérer plus d’eau et manger moins. Ils vont maigrir et leurs selles seront plus liquides. Ensuite, au fil des jours on verra apparaître des troubles nerveux, parmi lesquels :

  • Mouvements corporels incontrôlés et problèmes d’équilibre (ils marchent par à-coups, font des pirouettes ou marchent à reculons)
  • Difficultés à picorer leurs graines en raison de l’atteintedu nerf optique (parfois il sera nécessaire de nourrir l’animal avec une pipette ou une seringue)
  • Torticolis
  • Convulsions
  • Paralysie des ailes et des pattes

La maladie se transmet par contact direct avec des volatiles infectés, à travers les sécrétions oculaires, respiratoires et digestives. La contamination peut aussi être indirecte, par les restes de plumes, nourriture, eau ou les lieux par lesquels sont passés les pigeons.

Salmonellose (paratyphose)

Cette infection bactérienne de l’intestin touche principalement les pigeons et les plus jeunes oiseaux. Elle entraîne alors une mort rapide. Mais les spécimens qui en guérissent peuvent se transformer en vecteur et transmettre la maladie à travers la coquille des œufs qu’ils pondent à l’âge adulte. Les oiseaux malades présentent les symptômes suivants :

  • Selles visqueuses et verdâtres
  • Gonflement du cloaque
  • Amaigrissement
  • Respiration haletante
  • Faiblesse générale
  • Ailes tombantes

Certains organes comme le foie, les reins et la rate peuvent en souffrir. La maladie atteint également le cerveau et la moelle épinière, causant pertes d’équilibre, paralysie et torticolis. Elle se transmet par la nourriture et l’eau ou l’inhalation de particules contaminées. Et, en cas de contact très rapproché avec l’homme, ce dernier peut la contracter.

Coryza

Parmi les maladies qui affectent les pigeons on trouve aussi le coryza. Il s’agit d’une maladie très fréquente entre l’automne et le début du printemps. Cette infection respiratoire aiguë est à relier à des facteurs comme le froid, l’humidité, la surpopulation ou le stress provoqué par les concours. Mais on l’associe aussi à une carence en vitamine A. Cette pathologie entraîne :

  • Éternuements
  • Sécrétions nasales aqueuses qui deviennent collantes et purulentes
  • Difficultés respiratoires qui obligent l’animal à garder le bec ouvert

Dans certains cas, on constate également un larmoiement des deux yeux, accompagné d’un gonflement des conduits lacrymaux. Les spécimens qui en guérissent deviennent porteurs de la maladie et la transmettent à leurs oisillons.