La hernie ombilicale chez les chiots

· 23 mars 2019
La hernie ombilicale chez les chiots est une situation particulièrement gênante pour eux et qui peut devenir très grave. Comment devons-nous réagir face à l'apparition d'une telle boule ?

Quand une hernie ombilicale survient chez les chiots, cela peut passer tout à fait inaperçu. En général, ils semblent même en parfaite santé. En effet, la majorité de ces hernies, surtout si elles sont petites, ne constituent pas un grand danger. Elles peuvent d’ailleurs être diagnostiquées par le vétérinaire lors d’une visite de contrôle.

Cependant, il est important de détecter et de traiter les hernies, puisque dans certains cas, elles peuvent représenter une sérieuse menace pour la santé de notre animal de compagnie. Nous vous présentons donc ici quelques pistes pouvant vous permettre d’identifier les symptômes d’une hernie ombilicale chez les chiots et d’appliquer le traitement adéquat.

Qu’est-ce-qu’une hernie ombilicale ?

Quand un chien ou un chat a une petite boule sur la partie inférieure du ventre, entre les côtes et les pattes arrières, il est probable qu’il s’agisse d’une hernie ombilicale. En effet, c’est une protubérance qui se situe à l’endroit exact où se trouvait avant le cordon ombilical. 

La présence de cette boule indique que la plaie ne s’est pas refermée correctement. Cependant il ne s’agit pas d’une plaie ouverte puisqu’elle est couverte par la propre peau du chien.

Comment se produit cette hernie ? Lors de la naissance, la mère coupe le cordon ombilical qui la relie à son chiot avec les dents. Le nombril est donc un trou qui se referme normalement en quelques jours.

hernie ombilicale chez le chien

Généralement, il reste un bout de cordon uni au nombril qui tombe peu de temps après. Quand le trou du nombril ne se referme pas correctement, une hernie ombilicale se produit.

Symptômes d’une hernie ombilicale chez les chiots

Le symptôme le plus visible d’une hernie ombilicale chez le chiot est la présence d’une petite boule sur son ventre. Dans des conditions normales, cette boule devrait être rosée, lisse et douce. Si ce n’est pas le cas, et qu’au contraire on sent une protubérance plus dure à l’endroit où se trouvait le cordon, alors il s’agit bien d’une hernie.

Il est possible que le chiot ressente un peu de douleur lorsque nous touchons la boule. Plus l’hernie sera importante et plus la douleur sera intense. En général, la boule grandit à mesure que le temps passe.

S’il s’agit d’un nouveau-né, il est possible que la protubérance disparaisse toute seule, ou du moins qu’elle ne grossisse pas. Cependant, il est essentiel d’observer l’évolution de la cicatrice et de consulter un vétérinaire si sa taille augmente afin d »éviter d’éventuels problèmes.

Signaux d’alarme

La majorité des hernies ombilicales chez les chiots ne sont pas considérées comme urgentes. Certaines disparaîssent d’ailleurs de manière spontanée. Cependant, si ce n’est pas le cas, il est important de trouver une solution car ils peuvent, dans certains cas, s’étrangler.

opération d'une hernie étranglée

Une hernie étranglée représente quant à elle une urgence puisqu’elle peut provoquer la mort du chiot en à peine 48 heures. C’est pour cette raison qu’il est nécessaire d’être attentif à certains signaux qui indiquent sa présence.

Une hernie devient dangereuse quand l’apport de sang vers le tissu s’arrête ou devient très rare. C’est ce qu’on appelle une hernie étranglée. Les principaux symptômes d’une hernie étranglée sont : un gonflement excessif de l’hernie, une poussée de fièvre, un affaiblissement, une forte douleur, l’absence d’appétit ou des vomissements.

Le tissu mort devient toxique et tout l’organisme est touché en peu de temps. C’est pourquoi, en cas de symptômes mentionnés précédemment, il est nécessaire d’amener le chiot chez votre vétérinaire immédiatemment.

Traitement de l’hernie ombilicale chez les chiots

Chaque cas est différent et l’évaluation de la part d’un professionnel sera l’unique manière de déterminer le processus à suivre. Le traitement d’une hernie ombilicale chez les chiots varie principalement en fonction de la gravité de celle-ci et de l’âge de l’animal.

Si l’hernie est petite et ne présente aucune complication, le médecin recommandera sûrement d’attendre que le chiot fête ses six mois pour voir si elle se referme toute seule. Si ce n’est pas le cas, la réalisation d’un nouveau contrôle sera nécessaire.

En cas d’hernies plus grosses ou persistantes, l’intervention chirurgicale est indispensable. Ce processus consiste à pousser le tissu qui dépasse dans le trou et à suturer. Il s’agit d’une intervention simple qui peut être réalisée au même moment que la stérilisation.