Eviter la propagation de la grippe chez les animaux

La grippe chez les animaux de compagnie est courante, et malgré le faible risque qu'elle représente, il est important de prendre un certain nombre de mesures pour éviter la propagation entre animaux.
 

Il est bien connu que de nombreux animaux peuvent souffrir des effets de la grippe. Ce virus se manifeste de manière universelle chez les animaux qui peuvent le contracter par des éternuements, des difficultés respiratoires, une faiblesse générale et de la fièvre, entre autres. Quelles sont alors les mesures à suivre pour éviter la propagation de la grippe si votre animal a la malchance de l’avoir ? Vous en saurez davantage dans cet article.

La grippe chez les animaux

Qu’est-ce que la grippe ?

La grippe est une maladie infectieuse causée par le virus influenzavirus A ou influenzavirus B. Il s’agit de deux virus de l’ARN de la famille Orthomyxoviridae.

Les virus influenza B affectent uniquement les humains, alors que les virus influenza A peuvent également toucher un large éventail d’espèces. Affectant même des personnes de manière accidentelle dans certains cas. Des exemples clairs sont les cas de la grippe aviaire ou de la grippe porcine. Les deux maladies sont zoonotiques, autrement dit elles peuvent se transmettre aux êtres humains.

Quoi qu’il en soit, si vous avez un animal de compagnie dans votre environnement et qu’il tombe malade de la grippe, vous n’avez pas à vous alarmer. La propagation de la grippe entre les animaux domestiques tels que les chiens ou les chats et les propriétaires est pratiquement impossible. En effet, les micro-organismes qui la provoquent sont différents chez les deux espèces, même si les symptômes sont semblables.

 

Bien que le taux de mortalité dû à la grippe chez les mammifères soit infime, il faut souligner que ces souches virales sont hautement contagieuses parmi les animaux d’une même espèce. Cette facilité de contamination s’accentue dans les refuges animaliers tels que les abris ou les zoos. Il faut donc être extrêmement prudent avec les malades.

La grippe chez les animaux : comment les protéger ?

La grippe chez les animaux : la première barrière est la prévention

Dans la suite de cet article, nous vous proposons une série de conseils pour éviter de propager la grippe de votre animal et le soigner du mieux possible :

  • La première barrière est la prévention. Des études ont montré que les virus de la grippe sont plus stables et demeurent plus longtemps dans l’air avec des climats secs et froids. Il est donc essentiel pour le bien-être de l’animal d’éviter de l’exposer aux fenêtres ouvertes ou aux courants d’air
  • Si vous pensez que votre animal a contracté la grippe, rendez-vous le plus tôt possible chez un vétérinaire. En plus des symptômes décrits préalablement, la température corporelle n’est généralement pas trompeuse. Par exemple, la température des chiens oscille entre 38 et 39 degrés. Une valeur supérieure indiquera donc que quelque chose ne va pas
  • Au cas où la contamination est confirmée, le mieux est d’isoler l’animal des autres au maximum. Dans le cas d’animaux communautaires, tels que les lapins ou les rongeurs, il est toujours recommandé d’avoir une cage indépendante vide pour ce genre de situation. L’animal malade sera alors retiré dès que possible du groupe et soigné dans un espace séparé
  • Parmi les animaux sociaux comme les chiens, il est primordial de limiter le contact avec d’autres de son espèce. S’ils vivent ensemble dans la même maison, il sera alors indispensable de nettoyer quotidiennement les surfaces qui entrent en contact avec l’animal maladie. Même si elles ne sont pas partagées. Cela comprend de désinfecter les écuelles pour boire et manger, les jouets et les couvertures, entre autres
  • Limiter le contact est également essentiel pendant les promenades. Évitez de marcher pendant les heures les plus froides. Puis évitez également tout contact avec les animaux d’autres individus. Ne vous en faites pas, les interactions et les jeux reviendront quand l’animal aura récupéré
 

Et vous, comment vous protéger ?

Bien que le type de grippe soit une maladie exclusive à votre compagnon, une augmentation de la température ou autres symptômes grippaux peuvent indiquer des pathologies différentes qui ne sont pas en lien avec cette maladie. Lorsque vous emmenez votre animal chez le vétérinaire, et que vous recevez un diagnostic, il est nécessaire également de protéger votre propre santé. Le CDC (Center for Disease Control and Prevention) fournit certaines directives :

  • Se laver les mains fréquemment est fondamental. Surtout après avoir touché l’animal. Et éviter le contact direct avec ses selles
  • Retirer immédiatement les selles de l’animal et les jeter correctement, en utilisant des gants et des mesures d’hygiène extrêmes
  • Dans n’importe quel contexte, éviter de manipuler des aliments après avoir interagi avec l’animal

Grâce à toutes ces mesures de prévention, il est possible de prévenir la transmission de la grippe de votre animal à d’autres espèces. Vivant ou non sous le même toit. Enfin, il est nécessaire d’être prudent avec sa propre santé. Car, tant que le diagnostic vétérinaire n’est pas clair, on ne peut pas écarter une éventuelle maladie zoonotique.

 
  • Influenza en animales, CDC. Recogido a 26 de abril en https://espanol.cdc.gov/flu/other/index.html
  • Animales (zoonóticos), CDC. Recogido a 26 de abril en https://www.cdc.gov/parasites/es/animals.html