Les précautions à prendre pour les chiens qui ont peur des feux d’artifice

31 août 2018
Votre chien a-t-il peur des feux d'artifice ? Il ne s'agit pas d'un cas isolé. Aujourd'hui, nous partageons avec vous quelques astuces pour aider votre animal.

Qui dit Saint-Sylvestre ou Carnaval dit feu d’artifice. Et bien souvent, chaque fête comprend encore plus de feux d’artifice et de fusées. Bien que les enfants trouvent la fête amusante, les chiens ont souvent peur des pétards. Face à cette situation, nous vous conseillons de résoudre ces moments difficiles pour votre animal :

La peur et son fonctionnement

La peur des feux d’artifices peut être vaincue. Mais il faut du temps et un éducateur compétent qui sache le faire. Quelques jours avant les festivités, nous ne pouvons mettre en place qu’un patch, ce qui lui permettra de les surmonter. Celui-ci sera essentiellement orienté pour garantir la sécurité de votre chien et minimiser les effets des feux d’artifice sur lui.

Lorsqu’un animal éprouve de la peur, il a trois options : fuir, combattre ou se rendre. Dans le cas des chiens, la première option sera toujours de fuir, même si dans d’autres situations le chien pourrait essayer de combattre. Et pourtant, un bruit de pétards n’est pas un ennemi direct. Quand ils ont peur des pétards, on voit presque à chaque fois les chiens qui veulent fuir de chez eux.

un chiot sous un siège

Sécurisez votre maison

Nous savons que la période des pétards approche et que notre chien pourrait paniquer. Tout d’abord, nous devons assurer sa sécurité. Et notre maison est le premier endroit où il devrait se sentir en sécurité.

Nous devons bloquer l’accès aux balcons et fermer les fenêtres. Chaque année, nous lisons des histoires de chiens effrayés par les feux d’artifice, qui se jettent désespérément par la fenêtre. Deux fins possibles : ils subissent de graves blessures ou meurent de la chute.

Dans les maisons avec jardins, nous devons vérifier l’état des clôtures. S’il y a des trous sous ou entre les parties de la clôture, le chien pourrait s’échapper. Si la clôture est basse, il y a une chance qu’il saute par-dessus. Il faudrait donc envisager l’option de ne pas le laisser sortir dans le jardin pendant cette période.

Les chiens ne devraient pas non plus se retrouver avec d’autres chiens effrayés par les pétards. Ni même avec des éléments dangereux qu’ils peuvent mordre ou ronger. Les chiens évacuent beaucoup de stress en mâchant des choses. Et s’ils ont besoin de grignoter un objet, ça ne devrait pas être toxique ou dangereux pour eux.

Un endroit sécuritaire pour les chiens qui ont peur des pétards

Nous pouvons créer une zone de sécurité à l’intérieur de notre maison pour aider le chien à surmonter les jours à venir. C’est une pièce ou un lieu à l’intérieur de notre maison, où rien de mal n’arrivera au chien. Cette zone devrait servir de refuge contre ses peurs, donc elle devrait avoir les qualités suivantes :

  • Elle doit être accessible 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Par exemple, si le chien se cache à l’intérieur de la baignoire, la porte de la salle de bain devrait toujours être ouverte. Et quand il s’y réfugie, on ne devrait pas le forcer à sortir.
  • Si le chien ne la choisit pas, on peut le guider. Beaucoup de chiens avec des peurs ont déjà une préférence pour certains endroits dans la maison. Mais s’ils ont peur de se promener dans la maison, nous pouvons créer un endroit sûr et les guider de manière amicale.
  • Elle doit être isolée de l’extérieur. Vous ne pouvez pas avoir de fenêtres ouvertes, et si possible, vous devriez avoir les stores baissés ou les volets fermés. De plus, l’endroit doit être silencieux, et moins il y a de bruit de l’extérieur, mieux c’est.
  • Quand il utilise la zone de sécurité, on ne peut pas le chasser. Si le chien choisit de se réfugier, nous devons lui offrir de l’eau (le halètement est un signe de peur) ou notre consolation. Mais nous ne pouvons pas lui demander d’en sortir, encore moins de le forcer à en sortir.

Changer les promenades

Nous devrions vérifier quels sont les bruits présents pendant la promenade de notre chien, et en changer si besoin est. Nous pouvons réduire le nombre de promenades ou leur durée si ça s’avère nécessaire. Il y a des heures dans la journée où il y a moins d’explosions, et nous devons en profiter.

un chien se cache car il a peur

Il est préférable d’avoir une marche courte et tranquille plutôt qu’une longue marche remplie de peur et de craintes. Pendant une semaine ou quelques jours, choisissez un itinéraire plus court, ou marchez moins de fois par jour pendant que rien ne se passera. Les chiens qui ont peur des pétards apprécieront de ne pas être exposés à ses bruits dans la rue.

Les attaches

Chez les chiens qui ont peur des feux d’artifice, il est essentiel de vérifier les méthodes de retenue avec lesquelles ils sortent dans la rue : les harnais sont plus sûrs que les colliers normaux, et les colliers de punition ne font qu’accroître la peur du chien.

Tout ce qui sortira dans la rue doit être en bon état. Si au moindre bruit nous courons le risque que le chien tire, nous ne pouvons pas nous permettre de casser la laisse ou de desserrer la boucle du harnais. Le chien pourrait courir, désorienté, et ne pas savoir comment rentrer chez lui. Et, si nous vivons dans une région où les routes sont très fréquentées, cela pourrait mettre sa vie en danger.

Un nouveau harnais ou une nouvelle laisse est peu coûteuse et peut faire la différence entre un chien en sécurité ou un chien perdu. Il est préférable de renouveler vos biens si c’est nécessaire, et encore plus à cette période de l’année.

Cas extrêmes

Il y a quelques cas extrêmes de chiens souffrant d’une peur intense : des chiens qui deviennent paralysés. Certains même ont tellement de difficultés qu’ils se mettent à vomir ou à ne plus rien manger du tout. Et certains arrêtent même de faire leurs besoins pendant des heures ou des jours.

Ces cas devraient être examinés par un vétérinaire. Face à une peur aussi radicale, il peut être nécessaire de prescrire des médicaments anxiolytiques — jamais de sédatifs — pour l’aider à surmonter ces jours-là. Ils ne lui feront pas oublier sa peur, mais ils lui permettront de survivre à ces moments festifs.

Une fois les pétards et les fusées passés, le chien devrait être vu et évalué par un éducateur canin pour l’aider à affronter ses peurs. Il s’agit d’un traitement qui ne peut être effectué que sous la supervision d’un professionnel. Enfin, cette peur intense compromet le bien-être du chien et ne doit pas être oubliée d’ici les prochaines fêtes.

A découvrir aussi