Les grognements chez le chien : que signifient-ils ?

05 juin, 2020
Lorsque les chiens grognent, cela veut dire qu'ils essayent de communiquer avec nous. Mais savez-vous comprendre les grognements ?
 

Nous savons aujourd’hui que les chiens sont des animaux beaucoup plus complexes que ce que nous pouvions croire dans le passé. On étudie de plus en plus leur comportement, d’une manière plus poussée, et la raison de ce dernier, pour pouvoir comprendre ce qu’ils veulent nous transmettre. Les grognements chez le chien ne sont rien de plus qu’une petite partie de l’ensemble des façons qu’ont les chiens pour communiquer.

Le grognement est considéré comme une forme d’agression et nous avons tendance à le récriminer. En faisant cela, il est fort probable que nous empirions la situation car nous n’écoutons pas ce que l’animal veut nous dire. Nous terminons finalement avec un chien qui mord, et la fin est généralement l’euthanasie, l’abandon, la stigmatisation de la race ou la mauvaise image des chiens en général.

Les grognements chez le chien sont-ils synonymes d’agressivité ?

Les grognements chez le chien ne doivent pas nécessairement être synonymes d’agressivité. Ils font partie de l’ensemble des comportements qu’un chien peut afficher pour communiquer. En fonction de la situation, de l’éducation du chien, de son caractère, de ses problèmes émotionnels et de ses expériences passées, un grognement peut impliquer un-e :

  • Peur
  • Gêne
  • Défense personnelle ou défense d’un membre du groupe
  • Agression
  • Jeu
  • Défense des ressources
  • Menace

Comme nous le voyons, les grognements chez le chien peuvent même être positifs. Beaucoup de chiens, dans des situations de jeu, lorsqu’ils sont avec d’autres chiens ou en notre compagnie, peuvent grogner. Ce grognement ne suppose aucune menace car il fait partie des comportements positifs liés au jeu.

 

Défense des ressources

L’une des raisons pour lesquelles beaucoup de chiens grognent est celle de la défense des ressources, comme la nourriture, les jouets ou d’autres objets d’intérêt pour le chien. Face à ce conflit, certains maîtres ont l’habitude de gronder le chien et de lui enlever ce qu’il est en train de protéger car ils pensent que l’animal affiche sa domination.

Or, ce n’est pas le cas. Ici, le chien voit seulement que son maître lui enlève quelque chose qui a beaucoup de valeur pour lui, et c’est pour cela que leur lien se détériore. Par ailleurs, à cause de sa frustration, le chien pourrait même finir par mordre à un moment ou un autre.

La meilleure façon d’agir face à ces situations est de faire en sorte que le chien se désintéresse de la ressource. Par exemple, s’il accorde trop d’importance à un jouet, nous devons le lui enlever et lui donner beaucoup de jouets similaires qui, en raison de leur grand nombre, perdront de la valeur.

Les grognements de deux chiens

Un chien qui grogne peut-il mordre ?

Oui, n’importe quel chien peut mordreLe grognement n’est pas toujours l’antichambre de la morsure. Bien souvent, le chien grogne et décide finalement de s’en aller. Il s’agit d’une autre forme de communication.

 

Et, au contraire, d’autres chiens, après le grognement, en cas de poursuite du stimulus l’ayant provoqué, décideront de mordre. Cependant, avant même le grognement, le chien montre, à travers d’autres gestes corporels, que quelque chose le dérange. Il est donc fondamental de savoir comment communiquent les chiens. Malheureusement, certains chiens ont cessé d’afficher ces comportements préalables parce qu’ils voient qu’ils n’ont aucun effet sur nous ; ils mordent donc directement.

Les grognements et l'agressivité chez les chiens

Comment éviter les grognements chez les chiens ?

Nous ne pouvons pas empêcher un chien de grogner ou d’aboyer. Il s’agit de deux formes de communication naturelles : il est donc normal et parfaitement sain qu’ils le fassent de temps en temps. Cependant, comme toujours, un excès peut ne pas être normal.

L’anxiété, le stress, la mauvaise gestion de la frustration et d’autres problèmes dont peut souffrir un chien sont des états qui favorisent des comportements comme les grognements chez le chien. Ainsi, nous ne devons pas essayer de corriger les grognements mais plutôt chercher la raison pour laquelle notre animal agit de la sorte.

 

 

  • Arias, M. (2009). Caso clínico de agresividad canina por conflicto social dirigida a miembros de la familia. Clínica veterinaria de pequeños animales: revista oficial de AVEPA, Asociación Veterinaria Española de Especialistas en Pequeños Animales, 29(4), 0217-226.
  • Damián, J. P., Belino, M., Rijo, R., & Ruiz, P. Etología clínica canina, agresividad y el cimarrón uruguayo. al perro cimarrón uruguayo, 37.
  • Elgier, Á. M., Jakovcevic, A., Mustaca, A. E., Bentosela, M., & Barrera, G. (2009). Problemas de comportamiento en los perros domésticos (canis familiaris): aportes de la psicología del aprendizaje. Revista de Psicología, 18(2), ág-123.
  • Rugaas, T., & Ramos, B. P. (2005). El lenguaje de los perros: las señales de calma. Kns ediciones.