Les origines du cheval Maremmano

28 juin, 2020
Le cheval Maremmano est une race intelligente, sensible et robuste. Il possède également une très bonne adaptabilité à différents types d'exigences.
 

Le cheval Maremmano est presque éteint dans sa forme originale. Or, il existe toujours en tant que race modifiée. Il a évolué à partir du cheval napolitain et d’autres races européennes. À l’origine, on l’utilisait pour les travaux agricoles et l’élevage de bétail dans la région toscane de la Maremme, au nord de Rome.

C’est sans aucun doute l’une des plus importantes et des plus anciennes races italiennes. Un programme de sélection systématique a maintenant été mis en place pour maintenir l’ancien génotype. Et ainsi assurer une plus grande variation au sein de la race.

Histoire de l’origine du cheval Maremmano

Comme nous l’avons déjà mentionné, le cheval Maremmano est originaire d’Italie, malgré une longue histoire d’élevage.

Ce cheval était présent le long de la côte tyrrhénienne. En fait, c’est la race de cheval des Étrusques (800 av. J.-C.), les premiers Italiens à prendre l’élevage de chevaux au sérieux.

De nombreux croisements ont été faits à l’époque romaine. A cette époque, les méthodes d’élevage minutieuses des Etrusques étaient ignorées ou oubliées.

Par la suite, il y a une longue période improductive. Cependant, à la Renaissance (XVIe siècle), on assiste à une résurgence de l’élevage scientifique des chevaux.

L’essor et le déclin de l’élevage de chevaux Maremmano

Un cheval Maremmano dans un champ
 

Sans aucun doute, pendant l’État pontifical et la Toscane, une attention considérable a été accordée à l’élevage des chevaux Maremmano. Ceux-ci étaient utilisés pour tirer les attelages seigneuriaux, en raison de leur puissance et de leur grande présence.

À cette époque, la race était imprégnée du sang d’étalons arabes, barbes et andalous. Après l’unification italienne (1860), la renommée des chevaux Maremmano s’est étendue et beaucoup d’entre eux, principalement des étalons mais aussi des juments, ont été envoyés dans toute l’Italie pour améliorer les autres races.

La cavalerie était très demandeuse du cheval Maremmano. De plus, un élevage croisé avec des pur-sangs a permis d’obtenir des chevaux de selle forts, avec une belle apparence et une excellente conformation.

Après la Seconde Guerre mondiale, la race a failli disparaître, mais l’intérêt pour elle a repris dans les années 1970.

Caractéristiques de la race

Il est intéressant de savoir que les conditions environnementales de leur habitat naturel (région de la Maremme) ont déterminé l’adaptation de la race à des environnements difficiles. Historiquement, la région n’a jamais connu de conditions favorables, ce qui a entraîné la sélection d’une race forte, frugale, durable et fertile.

De plus, le cheval Maremmano a une grande résistance aux maladies. C’est pourquoi les poulains présentent un taux de survie élevé, bien qu’ils atteignent la maturité tardivement.

Les chevaux Maremmano ne sont pas la race la plus attirante ni la plus rapide, mais ce sont de bons et robustes travailleurs.

 

Caractéristiques physiques du cheval Maremmano

La hauteur au garrot est d’environ 1,58 mètre pour les mâles et 1,55 pour les femelles, à l’âge de 42 mois. En général, la tête est grande, parfois convexe. Ils ont tendance à se reproduire fidèlement et présentent plusieurs caractéristiques physiques distinctives. Il s’agit, entre autres, d’un profil de bélier et de poils épais. Le cheval Maremmano a un long cou et des poils souvent ondulés.

De plus, il a un dos très fort, un arrière-train légèrement long et puissant, une queue bien placée. Jambes courtes, fortes, propres et à l’ossature ample ; sabots durs et fermes.

Le cheval Maremmano existe dans toutes les couleurs unies. On le trouve communément avec des pelages noirs, bruns, lauriers et châtains (uniquement pour les femelles).

Des chevaux Maremmano

Utilisation du cheval Maremmano

Traditionnellement, le Maremmano était le cheval des plus grandes unités agricoles et son élevage sélectif était adapté pour répondre aux différents besoins. Au fil des ans, son développement a été fortement influencé par l’évolution des demandes.

Avec la mécanisation de l’armée au XXe siècle et de la plupart des formes d’agriculture, l’avenir de cette race semblait bien sombre. Actuellement, on élève les Maremmano et les pur-sangs dans des systèmes de production similaires.

 

En raison de sa docilité, il est considéré comme le compagnon idéal de tout enfant ou adulte, pour partir en voyage ou en promenade. C’est également l’une des raisons pour lesquelles la police montée italienne a continué à le choisir comme membre de l’unité.

 

  • Silvestrelli, M. (1991). The Maremmano horse. Animal Genetic Resources/Resources génétiques animales/Recursos genéticos animales8, 69-77. http://www.fao.org/3/a-u6405t.pdf#page=74
  • Felicetti, M., Lopes, M. S., VeriniSupplizi, A., da Câmara Machado, A., Silvestrelli, M., Mendonça, D., & Distl, O. (2010). Genetic diversity in the Maremmano horse and its relationship with other European horse breeds. Animal genetics41, 53-55.