Un chien qui comprend la langue des signes de son propriétaire

8 février 2019
Découvrez ici cette histoire émouvante !

L’intelligence des animaux, en particulier des chiens, est quelque chose que personne ne peut remettre en question. Et ils nous surprennent toujours davantage. Aujourd’hui, nous allons vous raconter l’histoire de Walter, un chien sourd qui a été adopté par une enfant sourde, Julia, et qui a appris la langue des signes de son propriétaire pour pouvoir communiquer. Trouvez-vous cela surprenant ?

L’empathie que les chiens sont capables de démontrer n’a pas de limites. Vouloir avoir un lien avec son propriétaire a incité Walter à apprendre la langue des signes pour devenir son ami. Voulez-vous connaitre cette histoire ?

l'histoire de Walter, qui a appris la langue des signes

 

Walter et Julia, la rencontre

Walter est un chien croisé entre le chihuahua et le terrier. Il a été trouvé avec 5 autres chiots à Pasadena, en Californie, par un protecteur des animaux.

Ce protecteur a lancé un programme visant à trouver un foyer pour ces chiots. Lorsque la mère de Julia a vu qu’un des chiots était sourd, elle a voulu le rencontrer.

Julia est sa fille unique, et elle s’est dit qu’un petit chien lui ferait du bien, et que si ce chien pouvait en plus comprendre et partager son problème, cela serait encore mieux !

Lorsque la mère de Julia a rencontré Walter pour la première fois, elle a senti qu’il existait un lien particulier. Elle l’explique elle-même : « Quand j’ai pris Julia dans mes bras pour la première fois, comme elle ne pouvait pas entendre ma voix, elle a senti mon cou. Quand j’ai pris Walter pour la première fois, il a fait exactement la même chose. Alors j’ai su que c’était notre chien, qu’il devait être à nous. »

Et elle ne s’est pas trompée, car Julia l’a adoré. Walter et elle ont rapidement formé une amitié indestructible.

Le début de l’apprentissage de la langue des signes

la communication entre chien et humain peut passer par la langue des signes

Bien que Walter n’ait été séparé de Julia à aucun moment, ils ont vite compris que cela ne suffisait pas pour créer un lien privilégier avec son animal de compagnie. Ils devaient pouvoir communiquer. Elle avait besoin de Walter pour la comprendre !

Alors Julia s’est mise au travail, et a commencé à enseigner la langue des signes à Walter. Maintenant, Julia peut appeler Walter juste avec un regard et un geste, elle peut lui dire qu’elle va le nourrir, qu’elle va lui donner de l’eau, ou qu’elle a besoin d’un câlin.

Quoi que Julia ait besoin de lui dire, comme nous pouvons avoir besoin de dire quelque chose à nos animaux domestiques, elle peut le faire avec des signes. Walter s’est révélé être un chien très intelligent, car il a appris très vite.

Nous ne savons pas si la surdité de Walter a été provoquée ou si elle est innée, mais il est difficile de comprendre un sourd si on n’est pas sourd soi-même. C’est pour cette raison que Julia et Walter sont des amis inséparables. Walter se soucie de Julia et la protège comme sa vie.

Un chien pour chaque personne ?

On dit qu’il y a un couvercle pour chaque pot, et dans le cas des animaux domestiques, c’est également le cas. Bien que cela puisse être fait inconsciemment, nous choisissions nos chiens parce que quelque chose de spécial nous attire vers eux, il y a quelque chose qui nous pousse à les choisir parmi des centaines.

Le cas de Walter et Julia nous permet de le voir très clairement. Un chien, ou tout autre animal de compagnie, n’est pas choisi au hasard. Nous aimons une certaine race pour une raison, nous aimons une couleur pour une raison et nous choisissons un chiot parmi dix pour une raison aussi.

Au début, nous ne le réalisons peut-être pas, mais un jour, nous regarderons notre chien et verrons qu’il nous ressemble. Vous commencerez à vous demander, quel chien serais-je si j’étais un chien ? Le mien ! Ainsi, dès le début, votre animal de compagnie a déjà une relation spéciale, un lien spécial que vous ne pouvez que renforcer au cours de sa croissance afin de nouer une amitié indestructible comme pour Julia et Walter.

Parce que l’on dit que l’amour ne comprend pas les mots, seulement les silences.