Le Pérou ouvre un refuge pour chiens handicapés

24 juillet 2018

Nous aimons vous donner de bonnes nouvelles et vous annoncer de merveilleuses informations qui n’ont pas fait écho médiatiquement. C’est une de ces histoires d’amour pour les animaux jusqu’ici inconnues. Découvrons-la ensemble ! Nous espérons que vous la partagerez à votre tour avec d’autres. Voici l’histoire d’un refuge pour chiens handicapés.

Ce refuge a pris le nom de Milagros Perrunos. Il est essentiellement voué à aider à améliorer la vie des animaux qui, à la suite de mauvais traitements ou d’un accident, étaient sur le point de mourir.

Comment font-ils ? Voyons-en un peu plus sur cette belle initiative.

Milagros Perrunos, un refuge très spécial pour chiens handicapés

Source : elcomercio.pe

Ce qu’ils essaient de faire avec ces animaux, ou plutôt, ce qu’ils font avec eux : c’est les secourir. Les volontaires leur prodiguent les soins médicaux et émotionnels dont ils ont besoin. Ils se chargent également de trouver un foyer dans lequel on prendra soin de ces animaux. Ils pourront y mener une vie digne, comme ils le méritent.

Cependant, pour les chiens handicapés, il est malheureusement plus difficile de se faire adopter. Mais Milagros Perrunos est disposé à s’occuper d’eux ! De cette façon, ils sont capables de leur donner la vie qu’ils méritent avec d’autres animaux qui souffrent de problèmes similaires.

Les chiens handicapés ont peu de chances de survivre seuls. Ceux qui vivent dans la rue sont malheureusement condamnés à mourir. Ils ne peuvent pas avoir les dispositifs dont ils ont besoin, ils ne peuvent pas bouger. Et bien sûr, ils ne peuvent pas obtenir la nourriture ou l’eau dont ils ont besoin pour vivre.

Et bien que ce ne soit pas le rêve de tout le monde, y compris pour les chiens, de vivre dans un refuge pour toujours, les travailleurs locaux leur donnent tout l’amour dont ils ont besoin. Il y a toujours une âme généreuse prête à en adopter un.

Ce refuge pour chiens handicapés est situé à Lima, au Pérou. Il y a déjà 39 chiens « spéciaux ». Certains souffrent de paraplégie ou ont été mutilés.

Quelle est la personne a l’origine de cette initiative ?

Aussi étonnant que cela puisse paraître, cette initiative est venue d’une seule personne : Sara Morán. Elle explique très bien quelles sont les raisons qui l’ont poussée à créer ce refuge. Ce sont ses mots :

« Depuis mon enfance, ma passion pour les animaux était plus forte que toute autre chose. J’ai toujours eu un sentiment spécial et intime pour eux. Je peux peut-être les comparer à des bébés humains (que j’aime aussi). Dans les animaux, je vois des enfants éternels, impuissants et innocents, sans droits dans cette société. Un jour, mon chien Bear a été empoisonné et je pense que c’était le point de rupture. Dans ma famille, les animaux étaient interdits… C’est comme ça que j’ai grandi ».

Selon Sara, tout a commencé quand elle a rencontré Ana María Guerrero. C’est elle qui lui a ouvert un monde rempli de possibilités en lui permettant de participer à des campagnes de stérilisation porte-à-porte et d’aider ceux qui en avaient le plus besoin.

Source : elcomercio.pe

Après leur séparation, Sara a continué de façon indépendante en 2007 jusqu’ à ce qu’elle réussisse à monter ce que nous connaissons aujourd’hui sous le nom de Milagros Perrunos. Mais Sara n’est pas seule. Il y a une équipe de passionnés qui fournit tout, non seulement physiquement, mais aussi émotionnellement aux animaux.

Qu’en est-il maintenant ?

La vie de ces chiens a beaucoup changé dans ce refuge pour chiens handicapés : ils sortent à la plage, reçoivent de l’amour et des soins, et leurs carences semblent avoir disparu, parce qu’ils sont heureux et ont tout ce dont ils ont besoin. Seules les âmes aux cœurs handicapés pouvaient identifier ces animaux comme tels.

Nous sommes heureux qu’il y ait encore des gens avec un cœur de solidarité et de sincérité qui veulent aider ceux qui sont moins fortunés. Et nous espérons que l’exemple de Sara Morán aidera les entrepreneurs qui ne savent pas par où commencer. Ici, vous pouvez voir qu’un projet de solidarité avec des fins nobles se réalise toujours d’une manière ou d’une autre, parce qu’une force supérieure le conduit : l’amour.

Source des images : elcomercio.pe