Est-il bon d’attacher son chien ?

13 février 2020
Un chien attaché peut présenter différents troubles du comportement, comme vouloir mordre une personne qui s'approche de lui ou se blesser à la queue. Mais cela modifie aussi son tempérament et l'expose aux intempéries.

Attacher son chien toute la journée, c’est comme un abus animal. Et ces même si nos intentions sont « bonnes » (ne pas le laisser s’échapper, faire attention, etc.). Dans cet article, nous allons vous dire en quoi le fait d’attacher son chien peut être mauvais pour lui.

Attacher son chien, c’est le faire souffrir

Si vous êtes attentif, votre animal vous parlera sans utiliser de mots. Quand il n’aime pas quelque chose, son visage le montre. Et s’il est triste pour une raison quelconque, ses yeux exprimeront ce sentiment…

Les gens décident d’attacher leurs animaux de compagnie pour différentes raisons. Notamment parce qu’ils ne veulent pas qu’ils restent dans la maison ; ils préfèrent les garder dans la cour. Cela peut être dû au fait qu’ils abîment le jardin en creusant le sol ou en cassant les plantes et qu’ils s’échappent lorsque les clôtures ne sont pas correctement installées ou sont inexistantes.

De plus, un chien attaché peut être la conséquence d’une éducation médiocre ou inadéquate lorsqu’il était un chiot. Les propriétaires choisissent d’enchaîner leur chien pour ne pas prendre la peine d’enseigner ou de modifier certains comportements : aboiements excessifs, bagarres avec d’autres animaux, etc.

Pourquoi ne pas attacher son chien ?

Attacher son chien : les conséquences

Bien que de nombreux propriétaires veulent faire croire l’inverse, un chien attaché ne reçoit pas l’attention qu’il mérite. Leurs besoins de base ne sont souvent pas satisfaits ; par exemple, ils ne boivent pas assez d’eau parce que le récipient est renversé ou vidé sans être rempli, ou parce que l’eau devient chaude au soleil ou remplie d’insectes lorsqu’elle stagne.

Le chien attaché souffre aussi du mauvais temps, même s’il a un grand chenil pour s’abriter. Le soleil, la chaleur, la pluie, la neige et le froid peuvent avoir de graves conséquences sur sa santé.

De plus, étant attaché, même si la corde est longue, il ne peut pas s’exercer ou courir librement. Le manque d’activité physique pour un chien est nuisible à sa santé, tout comme pour les gens.

À son tour, des chaînes ou des cordes très serrées peuvent créer des blessures sur son cou qui s’infecteront plus tard en cas d’absence de traitement. Et, bien sûr, il y a un autre problème très sérieux : lorsque l’animal veut aller plus loin que la longueur de la corde, il peut courir le risque de se pendre ; la même chose se produit lorsqu’il va quelque part dont il ne peut pas sortir.

Pour quelles raisons attacher son chien ?

Comment le fait d’être attaché affecte-t-il la psyché ?

Les animaux sont des êtres qui ont besoin de liberté, même lorsqu’il s’agit d’animaux domestiques qui sont domestiqués depuis des milliers d’années. Par conséquent, le fait d’être enchaîné et avec un minimum de capacités de mouvement génère des changements de comportement et d’émotions.

Pour commencer, les chiens sont des animaux grégaires. Cela signifie qu’ils ont besoin de la compagnie des autres (la meute). S’il est isolé et attaché loin de la maison, il comprendra que c’est parce qu’il a fait quelque chose de mal et deviendra triste ou déprimé.

Être attaché toute la journée peut faire de lui un chien stressé, anxieux et parfois dangereux. En effet, cela augmente son niveau d’agressivité lorsqu’une personne ou un autre animal s’approche de lui.

Certains animaux réagissent aux chaînes en se mordant la queue ou les pattes, car ils souffrent de déséquilibres psychologiques. Et si nous pensons qu’un chien attaché est plus facile à contrôler, nous nous trompons… il lui sera plus difficile de se conformer à nos ordres !

Garder un chien attaché et seul, qu’il s’agisse d’un berger allemand ou d’un dalmatien, est la plus grande punition qu’un animal de compagnie puisse avoir. Pour l’animal, ce sera comme une « expulsion » du groupe auquel il appartient.

Cela va générer en lui de la frustration, de la souffrance, de la colère et de la confusion. Il ne faut pas oublier que pour les chiens, faire partie d’un troupeau est la chose la plus importante.