Les chiens médecins

· 25 février 2018

Bien qu’ils n’aient pas de diplômes universitaires certifiant de leurs compétences, on peut dire qu’il existe des “chiens médecins”. Ces chiens nous aident et parfois même parviennent à nous soigner des douleurs, qu’elles soient corporelles ou mentales. Tout du moins, c’est ce que semble avoir compris la Communauté de Madrid. C’est pour cette raison qu’elle recherche, avec l’aide du tout nouveau Service d’Intervention Canine, à introduire des chiens de thérapie dans les centres éducatifs, les hôpitaux, et les résidences pour personnes âgées.

Des chiens de thérapie pour les enfants, les malades et les personnes âgées

Un groupe de médecins et leurs quatre labradors

L’objectif de cette initiative est d’apporter un soutien, de l’affection et de l’attention aux jeunes, aux malades et aux personnes âgées. Cependant, ce service ne tend pas à remplacer les traitements conventionnels.

C’est en 2017 qu’eut lieu la première phase pilote. Ainsi, cela permit aux “chiens médecins” du service d’intervention canine de travailler avec des personnes habitants dans les résidences pour retraités.

Cristina Cifuentes, la présidente de la Communauté, se rendit dans un des centres -Vista Alegre- afin de présenter le programme. Elle annonça également que les tests auront aussi lieu dans les résidences Dr. Gonzalo Bueno et Nuestra Señora del Carmen.

L’idée principale est que les chiens contribuent à atténuer la détérioration physique et cognitive des personnes âgées. Bimba, Chester, Voll et Sira sont quatre Labradors dressés pour cette noble tâche. Ils firent rapidement la joie des résidents de Vista Alegre.

Une initiative prise par la Communauté de Madrid a incité à incorporer des chiens de thérapies dans les écoles, les hôpitaux et les résidences gériatriques. De cette manière, les “chiens médecins” aident tous ceux qui en ont besoin, leur apportant tout le meilleur qu’ils ont à leur offrir.

Quels sont les autres lieux qui pourront bénéficier des bons services des “chiens médecins”?

Le Service d’Intervention Canine sera également implanté dans la Fondation Reina Sofía. Là-bas, ce sera les personnes atteintes d’Alzheimer qui en bénéficieront.

Concernant les hôpitaux, en plus de consolider le programme déjà initié dans celui de General Universitario Gregorio Marañón, les services seront étendus à:

  • Universitario La Paz
  • General de Villalba
  • Torrejón
  • Guadarrama

Le service sera également utilisé dans certaines écoles. Ce sera le cas pour les collèges Nobelis (Valdemoro), San Jaime (Majadahonda) et les Établissement d’Education Infantile et Primaire Alonso Cano et Vicente Aleixandre, à Móstoles. Pour ces établissements, l’objectif sera de travailler avec les élèves présentant des besoins éducatifs particuliers. Par exemple, avec les élèves atteints du Trouble du Déficit de l’Attention (TDAH).

De la même manière, le service a informé que, dans les trois domaines, les thérapies canines seront toujours effectuées en plein air ou  dans des lieux ayant des accès directs, sans distractions ni zones de passage.

Plus de données sur le Service d’Intervention Canine

Les bienfaits obtenus grâce à l’intervention des chiens seront analysés pour le cas des enfants impliqués dans un processus judiciaire.

Comme nous l’avons déjà expliqué chez Mes Animaux, ce type d’accompagnement est effectué afin de tranquilliser les enfants. Cela permet d’obtenir des témoignages plus fluides.

Dans la seconde phase du programme, il est également prévu d’étendre le service à d’autres collèges, hôpitaux et résidences gériatriques. Un autre sujet qui sera abordé sera sur la notion des visites du chien chez les patients après leurs transferts dans un centre sanitaire ou dans un foyer pour retraités.

Vous trouverez en suivant ce lien quelques images illustrant les actions du Service d’Intervention Canine.

Une initiative qui considère les chiens comme les meilleurs alliés

Une bénévole, une femme et l'un des chiens posent ensemble

Afin de mener à bien le programme, le gouvernement régional compte sur la collaboration de la Universidad Rey Juan Carlos. Cette université à une grande expérience concernant ce type d’actions.

Le service travaillera également en coordination avec le Colegio de Veterinarios. L’objectif sera de développer un protocole de santé et de prévention de la zoonose chez les chiens pouvant être utilisé par le Service d’Intervention Canine.

Enfin, il y aura des protocoles concernant le bien-être animalier. Cela permettra de garantir que les besoins des chiens sont respectés et qu’ils reçoivent un bon traitement de la part du personnel de chaque centre où ils seront amenés à apporter leurs bons soins.

Cristina Cifuentes a rappelé que “les chiens ne sont pas seulement des animaux de compagnie mais plutôt des alliés authentiques capables d’améliorer notre santé, notre éducation et nos services sociaux”. Pourvu que nous soyons capables de leur apporter autant de bienfaits que ce qu’ils nous offrent.

Sources des images: elpais.com, madrid.org, leganews.es.