Découvrez les causes du stress chez les chats

9 juillet 2018
Votre chat se comporte étrangement ? Il marque son territoire régulièrement, urine et déféque hors de sa litière ? Il est devenu hyperactif ?

Il attaque les membres de votre famille sans raison, frissonne de façon incontrôlable, a les pupilles dilatées et fait sa toilette sans arrêt ? Il ne mange pas ou peu, mais est sujet à des vomissement ? Et surtout, il perd plus de poils que d’habitude, et en grande quantité ? Si votre animal présente certains de ces symptômes, il est probable qu’il souffre de stress.

Qu’est ce que le stress ?

En réalité, le stress est une réponse instinctive au danger, destiné à sauver la vie de l’individu. Il consiste en la sécrétion d’adrénaline, ce qui rend les réponses du corps plus rapides. Dans le comportement, ces changements peuvent impliquer une volonté de l’individu (ou de l’animal) de se battre, de fuir, ou au contraire, avoir un effet paralysant.

Jusqu’à présent, il ne semble pas que le stress soit une mauvaise chose (sauf dans le cas de l’effet paralysant). En revanche, le corps (humain ou animal) n’est pas fait pour conserver cet état d’adrénaline sur la durée.

Comment affecte-il mon chat ?

Lorsque cela se produit, l’adrénaline inhibe certains éléments du système immunitaire et provoque des comportements compulsifs, la perte de la pilosité, l’agressivité, la perte d’appétit… C’est pourquoi, ce qui doit vous préocuper n’est pas tant le stress, mais plutôt le stress chronique ; c’est-à-dire celui qui se répète dans le temps. Ce type de stress est celui qu’il est important d’éviter et de tenter d’atténuer autant que possible.

Il est particulièrement important d’essayer de réduire le stress chez les chats si votre chat est une femelle qui attend une portée, car ses petits auront tendance à développer du stress à leur tour lorsqu’ils seront plus âgés.

Pourquoi mon chat est-il le seul à ressentir le stress ?

Tous les chats n’ont pas la même sensibilité aux stimuli externes ; c’est-à-dire que tous ne sont pas sujets au stress de la même manière.

Tout comme il y a des gens qui peuvent faire face à leur charge de travail, à leur rythme de vie ou à leur stress mieux que d’autres, il y a des chats qui, génétiquement et dans la mesure de l’environnement dans lequel ils ont été élevés, tolèrent mieux le stress.

chat qui fait ses griffes sur un griffoir

Mon chat est bien traité, qu’est ce qui provoque son stress ?

Les chats sont des animaux pour qui le territoire représente un élément important dans le bien être, c’est pourquoi tout changement peut leur causer du stress. Même les choses que vous ne considérez sans importance ou pas particulièrement stressantes peuvent causer de l’inconfort à votre chat.

Il s’agit notamment de ces changements qui menacent, ou semblent menacer, tout ce qui alimente ses besoins physiques ; par exemple, l’arrivée d’un bébé ou d’un autre animal de compagnie. Votre chat peut avoit l’impression que sa source de nourriture ou d’affection est menacée.

S’il y a des travaux dans votre maison, l’entrée et la sortie des travailleurs peuvent être une source de stress.

Peuvent avoir un effet similaire: une trop forte activité de vas et viens dans la maison, de trop nombreuses visites ou un décès dans la famille, surtout s’il s’agit d’une personne avec laquelle le chat entretenait une relation proche. D’autres changements dans l’unité familiale, tels que le divorce ou le départ d’un enfant qui prend son indépendance, peuvent rendre votre chat confus et stressé.

La peur du bruit

Une autre cause de stress chez les chats est le son, pouvant de manifester par des bruits forts ou étranges (bruits de travaux, musique forte, trains, camions…). L’environnement (si vous êtes nerveux, le chat le remarque et stresse à son tour), le voyage, la maladie, un nettoyage en profondeur de votre domicile ou même un excès ou manque de contact de la part de son entourage… Voilà diverses sources de stress pour votre chat.

Par ailleurs, le chat est confus si on lui apporte beaucoup d’attention un jour, et qu’on ne fait pas de même le lendemain.

Enfin, les chats sont des animaux très indépendants et aiment bouger, sauter, se cacher et marquer leur territoire. S’il y a trop de chats dans la maison et que votre chat ne dispose pas de l’espace dont il a besoin, s’il est accaparé par les autres chats, ou s’il n’a pas suffisament de place pour bouger; votre compagnon se sentira inquiet et nerveux.

Le comportement de mon chat me rend fou. Que faire ?

un chat mâchouille un drap

La première chose à faire pour résoudre le comportement chaotique de votre chat, est de poser un diagnostic, à savoir déterminer qu’il souffre effectivement de stress.

S’il n’y a pas eu de changements importants, il est préférable d’emmener votre chat chez le vétérinaire.

Une fois que vous avez déterminé que votre chat est victime de stress, il faut déterminer la cause des symptômes. Si c’est un stimulus interne du chat (par exemple s’il souffre d’une maladie), le vétérinaire peut prescrire quelque chose pour réduire son stress.

Si le stress est produit par un stimulus externe, il est préférable d’éliminer le changement qui a induit le stress (dans la mesure du possible), et de tenter d’améliorer le bien-être physique de votre chat ; prendre soin de ses besoins physiques (couper ses griffes, traiter ses puces, s’assurez qu’il n’a pas faim ou soif).

Limitez les bruits forts et les cris, et laissez-lui de la place pour bouger.

Sans changements, il faut aider le chat à s’y adapter, soit en lui démontrant qu’il ne manquera pas de nourriture, d’amour ou d’un endroit pour dormir, ou en lui donnant un nouvel endroit où se déplacer…

En conclusion

Gardez à l’esprit qu’il y a des moments où le stress de votre chat peut demeurer même si le stimulus a disparu. Dans ce cas, aidez votre chat à s’adapter à son stress ; il faut lui fournir un lieu pour qu’il puisse griffer, par exemple. Assurez-vous également qu’il ait des endroits où se cacher, ne le forcez pas à sortir, etc …

Dans tous les cas, manifester de l’affection envers votre chat est fondamental, et si vous êtes attentif, vous pouvez prévenir son stress avant qu’il ne survienne et éviter d’importants dommages. Mieux vaut prévenir que guérir !