Le chat norvégien, un animal encore peu connu

4 juillet 2019
Avant de se lancer dans l'adoption d'un chat norvégien, il est fondamental de mieux connaître les soins qui doivent lui être prodigués afin qu'il puisse vivre une vie heureuse et saine.

Malgré sa beauté remarquable, le chat des forêts norvégiennes (ou chat norvégien) est encore aujourd’hui une race féline peu connue en dehors de la Scandinavie. Ce chat est doté d’une apparence quelque peu sauvage et d’un tempérament docile. Ce minois révèle une histoire très intéressante qui contribue à le rendre plus attractif qu’il ne l’est déjà.

Origines et histoire du chat des forêts norvégiennes

Le chat norvégien est un personnage fréquent de la mythologie traditionnelle scandinave. Il est présent dans de nombreuses légendes typiques de la région. L’une des histoires mythiques les plus reconnues affirme que ces chats étaient les seuls capables de tirer le char de la déesse Freyja, une tâche que même le dieu Thor était incapable d’exécuter.

Mis à part les mythes, certaines preuves montrent que le chat des forêts norvégiennes serait l’une des races félines les plus anciennes au monde. L’une des premières preuves de son existence fut rédigée par Peter Friis. Ce dernier était un moine danois qui réalisa une description détaillée des trois types de lynx présents dans les forêts de Norvège.

Etant qu’il s’agit d’une race assez ancienne, il existe peu d’informations concernant son origine. Néanmoins, la théorie la plus probable se base sur les ancêtres. Ils devaient être des chats sauvages nordiques qui accompagnaient les vikings lors de leurs voyages maritimes. Leur objectif principal était donc de prévenir la prolifération de rongeurs dans les embarcations.

Malgré son ancienneté, la race n’a obtenu sa première reconnaissance au cours des années 1930. La Fédération internationale féline ne publia son standard officiel que dans les années 70.

les caractéristiques du chat norvégien

En plus de cet anonymat apparent, le chat des forêts norvégiennes est encore aujourd’hui une race peu connue en dehors de l’Europe. Certaines théories affirment même que le chat norvégien aurait pu influencer la création du Maine Coon, l’une des races les plus populaires au monde.

Caractéristiques du chat des forêts norvégiennes

Le chat norvégien est robuste et de grande taille. A l’âge adulte, il peut atteindre un poids de 9 kilos. Son corps se démarque par une musculature privilégiée qui est associée à une ossature large et de longues griffes. Cela permet à l’animal d’être très souple et précis dans ses mouvements. De plus, cela lui octroie une agilité remarquable pour l’escalade.

Les traits physiques les plus caractéristiques du chat norvégien sont sa tête triangulaire, la hauteur de son arrière-train, sa longue queue, et les pinceaux sur ses oreilles qui lui octroient un aspect similaire à celui d’un lynx

Le pelage du chat des forêts norvégiennes est long et abondant. Il est en fait constitué d’une double couche de poils. La couche interne est laineuse, dense et bien attachée au corps. Elle protège le chat du froid et des adversités climatiques. La couche externe, elle, est plus douce, longue et soyeuse. Elle peut présenter des couleurs et motifs variés.

Les couleurs reconnues par les standards officiels concernant le pelage sont : le bleu, le noir, le rouge, le doré, l’argenté, le blanc cassé, le bleu ciel et le marron. Les pelages tigrés, bicolores et tricolores sont également acceptés.

Caractère et tempérament

Malgré son aspect sauvage, le chat des forêts norvégiennes fait preuve d’un tempérament attentif, sociable et intelligent. Au sein de son noyau familial, il est généralement joueur, patient et affectueux. Il s’attache énormément à sa relation avec ses maîtres et à son foyer. C’est un félin actif qui aime particulièrement courir librement, escalader et marcher à l’air libre.

Grâce à leur instinct protecteur naturel, les chats norvégiens peuvent adopter un comportement territorial. Cela signifie qu’ils peuvent montrer un manque de confiance lorsqu’ils sont en présence de personnes inconnues. Il est donc important de les socialiser dès leur plus jeune âge afin de leur permettre d’apprendre à être en présence d’autres individus et à accepter les stimulations de leur environnement.

chat norvégien

Les soins à prodiguer aux chats norvégiens

Les chats des forêts norvégiennes n’expérimentent qu’une seule mue par an. Cela facilite le maintien de leur pelage et l’hygiène du foyer. On conseille en revanche de les brosser au moins deux fois par semaine afin d’éviter l’accumulation de saletés et de poils morts ainsi que la formation de nœuds dans leur pelage.

L’hygiène bucco-dentaire est également importante afin de prévenir la formation de tartre et les maladies orthodontiques qui en découlent (telles que la gingivite).  L’idéal est de brosser les dents de votre chat deux à trois fois par semaine. Cela permet de combattre l’accumulation de résidus alimentaires entre ses dents et ses gencives.

Comme nous l’avons mentionné précédemment, le chat norvégien peut développer un instinct territorial. Afin d’éviter tout problème de conduite ou tout accident associé à cet instinct, il est fondamental de développer la socialisation du chat norvégien.

Santé et espérance de vie

Le chat des forêts norvégiennes est généralement un animal fort et résistant. S’il reçoit les soins qui lui sont dus, il ne devrait pas tomber malade. Cependant, il peut souffrir de certaines maladies héréditaires ou d’affections communes chez les chats telles que :

  • Boule de poils dans tractus gastro-intestinal
  • Cardiomiopathie hypertrophique
  • Dysplasie de hanches
  • Infections urinaires
  • Glucogénose de type IV
  • Altérations de la rétine

On considère que l’incroyable espérance de vie du chat norvégien oscille entre 14 et 18 ans. Elle peut être plus longue si le chat reçoit des médicaments préventifs tout au long de sa vie.