Conseils à suivre pour les chiens atteints d’anxiété

· 10 janvier 2018

Les chiens ont des personnalités très marquées et réagissent différemment selon la situation rencontrée. Cependant, si votre animal domestique semble excessivement nerveux, cela peut venir de problèmes comportementaux. En général, les tics nerveux proviennent de problèmes de stress. Ainsi, ils peuvent avoir un impact considérable sur la santé de votre compagnon. Vous trouverez dans cet article quelques conseils à suivre pour les chiens atteints d’anxiété.

Bien que dans la majorité des cas l’anxiété du chien se traduit par un état de stress, il est important de déceler ce qui la provoque. Le stress peut être occasionné par des problèmes de santé, de douleurs, des conditions environnementales inadéquates (par exemple, un endroit trop bruyant), de mauvaises bases de dressage ou par le renforcement de l’état nerveux du chien à cause du comportement du maître. Une fois que l’origine de l’état d’anxiété du chien a été identifiée, vous pouvez commencer à traiter le problème.

Améliorez les conditions de votre logement

Beaucoup de problèmes associés au stress de votre chien sont issus de l’environnement dans lequel il vit. Optimisez certains aspects de votre habitation en améliorant l’espace de vie, l’état de propreté et les sources de bruit autour de votre compagnon. Cela aidera votre chien à se sentir plus détendu dans votre logement. Veillez à ce que votre chien vive de la manière la moins contraignante possible, qu’il ait des horaires bien définis et habituez-le progressivement à passer du temps tout seul sans que cela soit une source de stress pour lui.

Essayez de lui fournir un environnement sain et ayez une attitude calme à son égard. Ce sont sous ces conditions que vous serez capable de lui apporter de la tranquillité mentale. Attention, cela ne veut pas dire que les chiens soient dotés d’un sixième sens. Cela veut plutôt dire qu’ils sont sensibles à vos émotions et y répondront. Par exemple, si vous avez l’air serein, votre chien se comportera de la même manière. Gardez à l’esprit que les châtiments physiques et les cris sont des actions pouvant aggraver les problèmes d’anxiété de votre chien.

L’activité physique est essentielle pour les chiens atteints d’anxiété

un chien court dans l'herbe, l'air heureux

Un des facteurs susceptible d’augmenter la nervosité chez votre chien est définitivement le manque d’activité physique. En effet, cela a tendance à l’empêcher de réduire son quota d’énergie. L’exercice est une activité lui permettant de rester détendu et qui prévient l’apparition de problèmes de santé. Veillez à ce que les promenades soient longues. De préférence, elles seront situées dans un espace lui permettant de courir et d’être en contact avec d’autres animaux. Si votre chien est habitué au contact avec d’autres personnes ou animaux il sera plus enclin à maintenir un état mental stable.

Rappelez-vous que votre chien a besoin de savoir quel environnement est propice au jeu. Il doit réserver les sauts et la course après la balle pour les moments de promenade. De plus, ces activités augmenteront son niveau de nervosité et seront l’occasion idéale pour dépenser son énergie à l’extérieur.

Les caresses sont importantes 

Un teckel est assis sur un banc avec une petite fille

Le contact physique est indispensable afin d’établir un lien entre le chien et vous, son maître. Les caresses peuvent être très productives si vous avez besoin de calmer votre chien à condition qu’elles se fassent de manière pausées. Lui caresser l’échine, les côtes et le cou vous aidera à faire diminuer son niveau de stress. Lorsqu’il est anxieux, sentir une main qui le réconforte lui sera d’une grande aide. De plus, cela augmentera son niveau de confiance.

Récompensez sa bonne conduite

Une des choses qui aide à réduire le niveau d’anxiété et de nervosité de votre chien est la récompense lorsqu’il se conduit bien. Ainsi, récompensez la conduite positive de votre compagnon. Ce sera d’autant plus bénéfique car cela l’aidera à comprendre quelles sont les attitudes et comportements qu’il doit adopter.

N’encouragez pas les conduites négatives

Involontairement, il arrive que les propriétaires encouragent les conduites négatives de leur chien. Par exemple, si vous le nourrissez lorsqu’il est excité ou si vous le félicitez lorsqu’il fait de grandes démonstrations de son trop plein énergie lorsque vous arrivez à la maison, sans le savoir, vous incitez un état mental qui n’est pas approprié. Par conséquent, votre chien pensera que cet état mental d’excitation est autorisé.

Ne médicamentez pas votre chien

Sur internet, de nombreux sites préconisent de donner des médicaments aux chiens atteints d’anxiété. Gardez à l’esprit que vous ne devez jamais prendre l’initiative de donner des médicaments à votre animal domestique. Au préalable, il faut absolument obtenir l’avis d’un vétérinaire. Même si ce sont des médicaments qui vous paraissent inoffensifs comme la valériane ou la camomille, il est toujours bon d’avoir l’opinion d’un spécialiste, car il existe des aliments et des médicaments pouvant être extrêmement dangereux pour la santé des chiens.