Symptômes et comportements liés aux chaleurs chez le chien

· 16 décembre 2018
Mis à part les taches de sang typiques que laissent les chiennes sur le sol pendant leurs chaleurs, les chiens mâles et femelles présentent des changements comportementaux évidents

Lorsque votre animal domestique s’apprête à se reproduire, il « souffre » de divers changements comportementaux. Il est également possible de détecter certains symptômes physiques et émotionnels durant les chaleurs des chiens. Nous allons vous en dire plus dans cet article.

Chaleurs chez le chien : ce qu’il faut savoir

Tout d’abord, vous devez connaitre les bases sur les chaleurs des chiens. Il s’agit de la période au cours de laquelle la femelle commence à ovuler, ce qui mène à l’accouplement.

Pendant cette période, la femelle tente d’attirer l’attention des mâles de différentes manières. Les changements hormonaux influencent la conduite et le comportement de l’animal. Vous pouvez donc vous rendre compte que « quelque chose se passe » chez votre chienne bien avant de retrouver des taches de sang sur sa couverture et ses coussins.

Chez la chienne, les premières chaleurs surviennent entre l’âge de six et huit mois. Les chaleurs se répètent ensuite une ou deux fois par an. Ce processus permet d’assurer la survie des chiots. Il s’agit d’un « héritage » laissé par les cousins directs des chiens, les loups.

Les chaleurs n’apparaissent pas à une période spécifique de l’année, même si elles arrivent généralement à la fin de l’hiver et au début du printemps.

La « période de reproduction » des chiens peut durer jusqu’à 23 jours. Cependant, la femelle n’est pas en permanence fertile durant cette période. Il est également bon de savoir que les symptômes de chaleurs disparaissent chez la chienne stérilisée.

chaleurs chez la chienne

Symptômes des chaleurs chez les chiens

Comme tous les mammifères, les chiennes subissent divers changements hormonaux, physiques et émotionnels durant les chaleurs. Pendant cette période, vous remarquerez que votre chienne se comporte différemment. Elle peut se comporter d’une certaine manière le matin et se comporter d’une toute autre façon l’après-midi. Voici quelques-uns des symptômes des chaleurs chez les chiens :

1. Affection débordante

Durant les premiers jours des chaleurs, votre chienne se montrera probablement plus affectueuse que d’habitude. Elle sera aussi plus « collante » et cherchera en permanence à recevoir des câlins et des caresses. Elle peut également souffrir d’anxiété de séparation si vous la laissez seule pendant plusieurs heures.

2. Organes sexuels enflammés

Il s’agit d’un des symptômes physiques des chiennes en chaleur. L’inflammation de la vulve est normale pendant les deux premières semaines de cette période. La région génitale de certaines chiennes peut aussi être plus foncée. Il est également probable que votre chienne se lèche la vulve de façon plus assidue.

3. Recherche de mâles

Si vous ne souhaitez pas que votre chienne procrée, vous devez vous montrer prudent. Le fait que, lors d’une promenade dans la rue ou dans un parc, votre chienne s’approche davantage des mâles que des femelles doit vous alerter. Lorsque votre chienne se retrouvera près d’un partenaire potentiel, elle cherchera probablement à jouer seule avec lui sans prêter attention au reste.

femelle qui cherche un mâle pendant ses chaleurs

4. Saignements

Un autre symptôme typique des chaleurs chez les chiennes est la perte de sang. Les chiennes saignent comme les femmes pendant leurs menstruations. Toutefois, dans le cas des chiennes, le saignement s’accompagne d’une inflammation de la vulve. Cette perte sanguine a pour but d’attirer l’attention des mâles. Il ne faut pas oublier que ces derniers sont guidés par leur odorat et, à travers le sang, la femelle libère des phéromones pour attirer de potentiels partenaires.

5. Changements alimentaires

Lorsqu’elles sont en chaleur, certaines chiennes ne mangent pas comme d’habitude. Comme votre chienne peut rester allongée plus longtemps que d’habitude, il se peut qu’elle manque d’appétit.

Que se passe-t-il chez les mâles ?

Contrairement aux femelles, les mâles ne vivent pas de périodes de chaleur. En revanche, ils peuvent eux aussi changer de comportement lorsqu’ils détectent la présence d’une éventuelle partenaire avec laquelle s’accoupler.

Ils peuvent devenir plus agressifs à cause de leur taux élevé de testostérone et de cortisol. Ces hormones peuvent les rendre agités et les pousser à aboyer toute la nuit, à tenter de s’échapper ou à marquer leur territoire en urinant partout.

Les mâles peuvent eux aussi souffrir de dépression lorsqu’ils ne sortent pas de la maison, se sentir un peu confus ou distraits et se bagarrer avec d’autres chiens.

Pour éviter tous ces symptômes, aussi bien chez les mâles que chez les femelles, la meilleure solution reste la stérilisation. De plus, la stérilisation a l’avantage de vous éviter de vous retrouver avec une portée importante de chiots, ce que pourrait aboutir à un abandon des chiens dans la rue.

 

Freeman, S. (2009). Reproducciòn animal. Biologìa.