Les hot-spots des chiens

· 7 septembre 2018
Toute chose provoquant une irritation sur la peau de notre compagnon peut donner lieu à cette pathologie qui pousse le chien à se gratter continuellement. 

L’appellation vient de l’expression anglaise hot-spot. Au niveau médical on parle de dermatite suintante aiguë. Elle porte ce nom car les lésions peuvent nous sembler chaudes si nous passons notre main près d’elles.

C’est une pathologie assez fréquente lors des consultations vétérinaires. Les hot-spots sont des gênes cutanées qui poussent les chiens à se gratter constamment et peuvent induire des plaques chaudes.

Où sont localisées les hot-spots

N’importe quelle chose provoquant une irritation sur la peau de notre compagnon peut donner lieu à ces hot-spots chez le chien. Par exemple, allergies, picotements, gale, coupures, égratignures ou sécheresse peuvent entraîner une démangeaison de la peau.

Ces démangeaisons poussent l’animal à se gratter vigoureusement et provoquent des blessures cutanées. Qui plus est, des infections auditives ou anales peuvent même donner lieu à ce réflexe de grattage chez le chien.

chien souffrant d'un hot-spot

Ces lésions causent de nombreux désagréments. Tout d’abord, quand la blessure s’infecte, le chien se gratte et la lèche. Cette infection devient alors rapidement une zone humide et imberbe, qui peut même être suintante. Ensuite, ce sont des lésions profondes qui peuvent aller jusqu’à laisser la chair à vif ou recouverte d’une croûte et qui dégagent une odeur désagréable.

Les signes des hot-spots sont habituellement visibles sur les joues, les hanches, le torse et la tête du chien. En toute logique, aux endroits où il peut se gratter.

La seule façon d’éviter l’apparition des hot-spots chez les chiens est de réduire les facteurs pouvant irriter la peau. Il est préférable de surveiller notre compagnon avec attention si l’on constate qu’il se gratte régulièrement.

Comment traiter les hot-spots chez les chiens

La guérison de ces lésions passe par la consultation d’un vétérinaire. Il s’agit de blessures avec infections bactériennes qui nécessitent assez souvent l’emploi de médicaments pour leur traitement.  De plus, en raison de la douleur, le chien peut se montrer agressif si on touche sa lésion.

chien chez le vétérinaire pour soigner un hot-spot

Les hot-spots se développent facilement. En quelques heures ils peuvent devenir très grands. Plus notre action sera précoce moins ils auront l’occasion de s’étendre et d’empirer.

Le traitement de ces hot-spots chez les chiens doit viser aussi bien à traiter les lésions infectées qu’à éradiquer leur cause. C’est pourquoi il est important de connaître, en principe, ce qui a poussé le chien à se gratter.

Cela commence par le rasage des poils autour de la blessure pour aérer la zone enflammée et déterminer son étendue. Ensuite, vient le nettoyage et la désinfection de la plaie avec un antiseptique.

On peut utiliser des produits spécifiques pour sécher la lésion. La blessure doit rester aérée et bénéficier d’une surveillance constante afin que l’on puisse voir son évolution.

Le vétérinaire décidera, en fonction de la gravité des lésions, s’il est nécessaire d’administrer des antibiotiques, voire des anti-inflammatoires ou des analgésiques.

Après avoir soigné les lésions

Il ne sera peut-être pas nécessaire de retourner chez le vétérinaire pour contrôler ces lésions. En fait, tout dépendra de leur gravité. Le plus probable est que le spécialiste nous indique comment nettoyer les blessures à la maison, tout comme le traitement à administrer.

Il sera sûrement nécessaire de lui mettre un collier élisabéthain pour éviter qu’il lèche ou gratte sa blessure. Maintenir le chien occupé avec des jouets et de l’exercice peut l’aider à ne pas être esclave des gênes occasionnées.

Une fois traités, les hot-spots chez les chiens peuvent guérir en quelques semaines. D’ailleurs, même si des cicatrices peuvent apparaître, c’est peu probable.

Prévention

Nous pouvons prendre quelques mesures pour minimiser les risques que notre chien souffre de hot-spots :

  • Lui faire régulièrement sa toilette : si c’est une race à poil long, nous devons le garder court, surtout quand il fait chaud.
  • Utiliser des produits contre les puces et les tiques dans les endroits où il s’installe : en effet, il est bon de lui donner un bain régulièrement avec des shampoings contre ces parasites.
  • Si nous constatons qu’il se gratte avec insistance et ressent une gêne, il faut passer sa peau au peigne fin a la recherche de blessures ou piqûres.
  • Contrôler son alimentation pour nous assurer qu’il n’a aucune allergie alimentaire.
  • Lui faire faire de l’exercice quotidiennement : l’ennui peut causer de l’anxiété, et ceci peut aboutir sur des épisodes de grattage et léchage entraînant des lésions cutanées.
  • Emmener notre compagnon faire des contrôles de routine chez le vétérinaire : ainsi, on pourra vérifier qu’il ne souffre d’aucun désagrément facilement détectable. N’importe quelle douleur ou gêne peut le pousser à se gratter.