Démence sénile chez les chiens

· 18 janvier 2018

La démence sénile chez les chiens est un aspect presque inévitable du processus de vieillissement naturel de nos meilleurs amis. Cependant, diverses mesures peuvent être prises pour améliorer leur qualité de vie pendant leur vieillesse.

Le cerveau est un organe multitâche. Il est responsable de l’interprétation et de la traduction des stimuli externes aux autres organes. Il lie et contrôle tous les processus métaboliques de l’organisme.

Une longue vie est synonyme de nombreuses joies et de moments partagés. Cependant, cela signifie aussi l’usure physique, psychologique et émotionnelle de l’organisme. Et même des capacités cognitives du cerveau. Cette règle s’applique aussi bien aux humains qu’aux chiens.

un vieux pitbull dans un jardin

Qu’est-ce que la démence sénile chez les chiens ?

Tous les processus impliquant une perte de mémoire et des fonctions cérébrales sont généralement appelés « démence ». Le vieillissement implique naturellement l’apparition de signes de démence. Les neurones meurent et le cerveau perd progressivement la puissance caractéristique de la jeunesse.

Chez les humains, la maladie d’Alzheimer est la maladie cérébrale qui cause le type de démence le plus grave. La dégénérescence neurale est si aiguë qu’elle peut changer radicalement la personnalité et le comportement, ce qui entraîne de graves troubles de l’identité.

Le début de la démence

Chez le chien, la démence se caractérise principalement par une perte progressive des fonctions sensorielles. La vue et l’ouïe sont affectées plus rapidement. L’odorat, qui est le principal sens du chien, a tendance à résister plus fortement et plus longtemps.

 

Dans les cas plus avancés, l’animal commence également à perdre sa fonction cognitive. Ce qui est en fait une conséquence logique de la dégénérescence de ses sens. Il devient incapable de reconnaître les commandes et présente des difficultés de localisation spatio-temporelle.

 

Bien que la cause la plus acceptée et la plus fréquente de démence soit le vieillissement, il existe d’autres facteurs à risque. Parmi les plus pertinents, on retrouve : déséquilibre alimentaire, empoisonnement, accidents vasculaires, traumatismes et / ou des dommages au cerveau de différentes natures.

un vieux golden retriever se repose

 

Quels sont les symptômes de la démence sénile chez le chien ?

Comme nous l’avons mentionné plus tôt, les symptômes de la démence sénile chez les chiens influencent les changements dans leur comportement habituel. Les chiens entrent généralement dans la phase senior, entre 6 et 10 ans. Normalement, plus la taille des poils est grande, plus les symptômes du vieillissement apparaissent rapidement.

Les chiens sensibles peuvent avoir de la difficulté à entendre les appels et les ordres de leurs maîtres. Il ne s’agit pas de désobéissance, mais de perte auditive.

La même chose peut arriver avec leur vision. L’animal a souvent de la difficulté à s’orienter lorsqu’il marche. En ne voyant pas les objets sur son chemin, il peut les frapper ou les écraser, n’ayant pas eu le temps de s’écarter avant.

La perte de sensibilité

Peu après, l’animal perd sa sensibilité. Les réactions aux stimuli externes tels que les bruits, les odeurs et la présence d’autres animaux diminuent. Ils ont même du mal à sentir les gens présents sur leur territoire.

L’évolution des symptômes et la démence sévère peuvent causer les symptômes suivants :

  • Sautes d’humeur.
  • Hyperactivité ou anxiété.
  • Manque d’appétit.
  • Fatigue, léthargie et/ou dépression.
  • Perte de contrôle sur leurs besoins physiologiques.
  • Perte de conscience et mouvements aléatoires.
  • Défaillances de la mémoire, oubliant leur propre nom et/ou les gens qu’ils connaîssent.

Cependant, la démence sénile chez les chiens peut se développer silencieusement et n’est perçue qu’à un stade très avancé. Par conséquent, des visites régulières chez le vétérinaire sont essentielles pour maintenir leur bien-être. Il s’agit également d’un diagnostic précoce de tout problème.

Existe-t-il un traitement pour la démence sénile chez les chiens ?

Rien ne peut prévenir le vieillissement. Cependant, des traitements palliatifs sont disponibles pour ralentir la dégénérescence neuronale et améliorer les fonctions cognitives.

Le vétérinaire peut administrer des inhibiteurs de la monoamino-oxydase, appelés inhibiteurs de la monoamino-oxydase. Ces médicaments ont une action neuroprotectrice, car ils réduisent l’action des radicaux libres.

un vieux installé dans l'herbe

L’extrait naturel de Ginko Biloba peut également être utilisé. Ce traitement améliore l’oxygénation du cerveau et peut favoriser les fonctions cognitives.

Il ne faut pas oublier que le vétérinaire est le professionnel formé pour recommander un traitement spécifique et approprié à chaque animal.

Comment prévenir la démence sénile chez les chiens ?

Une meilleure qualité de vie dans la vieillesse dépend essentiellement de l’adoption d’habitudes saines dès le plus jeune âge. Cela permet d’éviter les facteurs de risque qui conduisent à une accélération du processus de démence sénile chez les chiens.

Une alimentation équilibrée, de l’exercice physique régulier et le temps libre sont des mesures préventives efficaces. Il est toujours nécessaire de respecter les dates de vaccination et d’effectuer des vermifugations périodiques.