Les différences entre fourrière, refuge et maison d’accueil

9 juin 2019
Il n'est pas toujours facile de discerner toutes ces structures les unes des autres.

Il existe de nombreuses dénominations pour définir les sites d’accueil pour chiens et autres animaux domestiques. Une fourrière, un refuge, une maison d’accueil… S’agit-il de la même chose ou y a-t-il des différences ?

Bien que beaucoup de gens croient que tous ces termes signifient la même chose, ce n’est pas le cas. Chaque entité a une fonction différente. En fonction de notre besoin lors de l’adoption d’un chien ou peut-être même pour notre propre chien, nous devrions nous tourner vers l’une ou l’autre de ces entités.

Que sont les fourrières et à quoi servent-elles ?

différences entre refuge, fourrière et maison d'accueil

Les fourrières sont des organismes créés par les municipalités afin de recueillir les animaux errants et ce en conformité avec la Loi sur la Protection des Animaux. Chaque ville et village doit avoir une entité qui s’occupe des animaux disparus et qui les garde pendant un minimum de 8 jours jusqu’à ce que le propriétaire se manifeste.

Il est important de souligner qu’il ne s’agit pas d’une association à but non lucratif, mais d’une entreprise. Les municipalités paient donc ces entreprises pour faire « le sale boulot » à leur place.

Comment fonctionnent les fourrières ?

Tout d’abord, à l’arrivée d’un animal en fourrière, le personnel vérifie s’il est muni d’une micro-puce pour essayer de retrouver son propriétaire. Si l’animal a disparu, on s’attend a ce que le propriétaire apparaisse assez vite.

Cependant, si le maître ne se manifeste pas, l’animal a peut-être été abandonné. Si dans un délai de 8 jours personne ne le réclame ni ne l’adopte, la fourrière a l’autorisation de l’euthanasier sans enfreindre aucune loi.

Que sont les refuges et à quoi servent-ils ?

différences entre refuge, fourrière et maison d'accueil

La première chose à souligner, c’est qu’il s’agit d’organismes bénévoles. Ils veillent au bien-être des animaux de façon gratuite.

Dans les refuges, les animaux ne sont jamais sacrifiés, sauf s’ils sont atteints d’une maladie en phase terminale ou s’ils souffrent de douleurs extrêmes qui nécessitent qu’on mette fin à leurs jours.

Comment fonctionne un refuge ?

Les bénévoles qui travaillent dans les refuges ne touchent aucune rémunération pour leur travail. Ils recueillent les animaux abandonnés dans la rue ou ceux que les propriétaires ne veulent plus garder.

Les bénévoles s’efforcent également d’aller dans les fourrières afin de sauver les animaux destinés à être piqués. S’ils n’ont pas assez d’espace pour les recevoir, ils essayent alors de les transférer dans un refuge d’une autre ville. De plus, à travers leurs réseaux, ils encouragent leur adoption en téléchargeant des photos et des vidéos des animaux accueillis.

Comment un refuge trouve-t-il ses moyens financiers ?

Ces associations se consacrent au bien-être des animaux en leur fournissant de la nourriture, de l’eau, des soins vétérinaires et tout ce dont ils ont besoin. Ceci est possible grâce aux dons financiers des amis des animaux. Ces conditions sont donc très différentes de celles que connaissent les chiens dans les fourrières.

Qu’est-ce qu’une maison d’accueil ?

Ce type de refuge accueille normalement les animaux abandonnés ou victimes de maltraitance. Les maisons d’accueil travaillent toujours en partenariat avec un refuge.

Lorsqu’un refuge n’a plus de place pour accueillir des animaux, des bénévoles qui ont de grandes maisons les reçoivent alors. Ces maisons doivent remplir des conditions idéales pour héberger temporairement 2 animaux ou plus. En règle générale, les personnes qui se rendent dans un refuge afin d’adopter un animal sont redirigées vers les maisons d’accueil car ces animaux ont la priorité pour l’adoption.

Si vous voulez être famille d’accueil pour un seul animal, vous pouvez le faire. Vous recevrez un chiot ou un chaton de manière temporaire jusqu’à ce qu’il trouve un foyer permanent. Cela peut vous aider à savoir si vous voulez ou non avoir un animal de compagnie. Et, qui sait, vous voudrez peut-être le garder pour toujours !

Pour résumer, les fourrières sont des entreprises lucratives alors que les refuges et les maisons d’accueil aident les animaux en difficulté. Un refuge doit posséder un statut juridique alors qu’une maison d’accueil peut être n’importe quelle habitation particulière qui s’y prête.