Le curcuma peut-il aider à prévenir l’obésité canine ?

14 novembre 2019
L'obésité canine peut mener à une variété de troubles chroniques. Vous pouvez le combattre en utilisant une épice puissante : le curcuma.

Lorsque nous parlons d’obésité canine, nous devons accepter que de nombreux critères similaires s’appliquent à la fois aux humains et aux chiens. Ainsi, ce que nous mangeons et en quelle quantité a un impact majeur sur la santé et le bien-être en général. Il en va de même pour nos chiens.

Si vous ou votre animal avez besoin de perdre du poids, la principale stratégie pour atteindre le changement de poids est de créer un déficit calorique. Si un corps brûle plus de calories qu’il n’en consomme, il perdra du poids avec le temps.

Cependant, il existe d’autres façons dont la nourriture peut avoir un impact sur le poids de notre animal. Et, en fait, sur sa santé en général. Ainsi, le terme « aliment fonctionnel » a été inventé pour désigner des aliments bénéfiques pour la santé comme le curcuma.

Qu’est-ce que le curcuma ?

Le curcuma, responsable de la couleur jaune-orange du curry indien, provient des racines de la plante Curcuma longa, qui appartient à la famille du gingembre. La curcumine, qui possède de puissantes propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires, est le composant le plus actif du curcuma et le principal responsable de ses bienfaits pour la santé.

Un chien qui regarde une friandise

Le problème de l’obésité canine

L’obésité est un problème de santé, car c’est un facteur de risque pour de nombreuses maladies chroniques. Ces maladies comprennent les maladies cardiaques, le diabète sucré et l’ostéoarthrite, entre autres.

L’obésité entraîne une prolifération excessive du tissu adipeux, qui est associée à de graves troubles métaboliques. L’accumulation de tissu adipeux infiltre les cellules immunitaires appelées macrophages qui sécrètent des médiateurs pro-inflammatoires, appelés adipokines. Ainsi, l’obésité est maintenant reconnue comme une inflammation chronique de faible intensité.

Comment le curcuma agit-il contre l’obésité canine ?

Le curcuma a différents effets sur le tissu adipeux dans l’obésité. Plusieurs rapports scientifiques montrent que la curcumine peut inhiber la différenciation des précurseurs cellulaires du tissu adipeux, les pré-adipocytes.

Par ce mécanisme, la curcumine peut réduire la quantité d’adipocytes et la teneur en graisse du tissu adipeux. On a également signalé que le curcuma inhibe la prolifération et l’infiltration des macrophages au sein de ce tissu. Enfin, il est également reconnu qu’il peut supprimer la sécrétion inflammatoire des adipokines dans le tissu adipeux.

Son effet sur la réponse antioxydante du tissu adipeux est également très intéressante. Des études ont montré que la curcumine, lorsqu’elle pénètre dans les cellules, libère une protéine intracellulaire – normalement séquestrée par un groupe d’autres protéines – qui induit l’expression de centaines de gènes cytoprotecteurs. Cela induit l’expression de gènes qui comprennent des enzymes antioxydantes et d’autres médiateurs qui limitent la réponse immunitaire et l’inflammation.

Comment lutter contre l'obésité canine ?

L’alimentation à base de curcuma pour éviter l’obésité canine

Il n’est pas rare de constater que le curcuma est utilisé dans certains aliments et friandises pour chiens disponibles sur le marché. En plus de ses superbes propriétés bénéfiques pour la santé, le curcuma peut également agir comme exhausteur de goût. Parce que c’est une épice, le curcuma est facile à ajouter à n’importe quel aliment.

Biodisponibilité

Pour profiter de tous les bienfaits du curcuma, il est essentiel de savoir quelles sont les meilleures conditions qui favorisent son absorption, c’est-à-dire sa biodisponibilité.

Il est important de savoir que le curcuma n’a pas un taux d’absorption optimal lorsqu’il est pris seul. Pour cette raison, pulvériser la poudre de cette épice dans le bol de nourriture de votre chien ne fonctionnera pas ; vous devez ajouter une base huileuse.

L’associer avec du poivre noir

Vous avez peut-être remarqué que toutes les recettes de curcuma contiennent du poivre noir – il y a une bonne raison à cela ! On a découvert qu’un produit phytochimique contenu dans le poivre noir – appelé pipérine – peut augmenter l’absorption de la curcumine jusqu’à 2000 %. Le poivre noir possède également des propriétés antibactériennes et antioxydantes.

Ajouter des matières grasses saines

Une graisse saine est également importante pour améliorer la biodisponibilité de la curcumine, comme l’huile de noix de coco par exemple.

Dosage du curcuma

Bien que la plupart des chiens ne ressentent aucun effet secondaire avec le curcuma, la prévention est toujours préférable à la guérison. La dose recommandée de curcuma pour les chiens est de 30 à 40 milligrammes par kilogramme de poids corporel par jour.

Les experts disent aussi que le curcuma a tendance à quitter le corps assez rapidement. Par conséquent, il est recommandé d’ajouter de petites quantités à l’alimentation de votre chien à chaque repas tout au long de la journée, plutôt qu’une seule dose.

Effets secondaires du curcuma

Parce que le curcuma est entièrement naturel, il est généralement considéré comme très sûr. Cependant, il y a certains effets secondaires potentiels.

Premièrement, le curcuma est un anticoagulant, ce qui en fait un agent puissant pour réduire le risque d’AVC et de crise cardiaque. Cependant, si votre chien prend déjà un autre médicament qui est aussi un anticoagulant, cela peut poser quelques problèmes.

De plus, le curcuma est un agent liant, ce qui en fait un excellent remède pour les chiens souffrant de diarrhée. Cependant, si votre chien boit trop peu d’eau, cela peut causer de la constipation.

Parce que le curcuma a tant de qualités merveilleuses, vous pouvez penser qu’il est préférable de pécher par excès… Mais ne le faites pas ! Consultez toujours votre vétérinaire pour connaître la dose adaptée aux besoins individuels de votre chien.

  • Bradford, P. G. (2013). Curcumin and obesity. BioFactors, 39(1), 78–87. doi:10.1002/biof.1074
  • Shoba, G., Joy, D., Joseph, T., Majeed, M., Rajendran, R., & Srinivas, P. S. S. R. (1998). Influence of piperine on the pharmacokinetics of curcumin in animals and human volunteers. Planta medica, 64(04), 353-356.
  • Yadav, K. D., & Chaudhary, A. K. (2016). Anti-obesity mechanism of Curcuma longa L.: An Over view. Indian Journal of Natural Products and Resources (IJNPR)[Formerly Natural Product Radiance (NPR)], 7(2), 99-106.