Comment venir en aide à un chien ayant subi un accident ?

29 mars 2019
Votre chient vient de se blesser ? Comment donc l'aider et préserver sa santé en attendant qu'il soit pris en charge par un vétérinaire ?

Un accident, une contusion, des blessures et même des fractures ; le risque est toujours latent. Les promenades quotidiennes de notre chien peuvent être à l’origine de situations dans lesquelles un accident pourrait survenir. Lorsque nous transportons l’animal chez le vétérinaire, il est important de savoir comment nous devons agir en cas d’urgence pour lui sauver la vie.

Dans les premières étapes après un accident, il est nécessaire de coucher le chien sur le côté droit et de le couvrir immédiatement avec une couverture. Un coup fort représente un risque majeur pour la vie de l’animal.

Si l’animal perd connaissance, il faut placer son cou bien droit pour permettre à l’air de pénétrer. Ensuite, nous lui ouvrirons la gueule, en essayant de faire sortir la langue avec précaution. Ainsi, nous enlèverons tous les résidus éventuels empêchant le passage de l’air.

chien ayant subi un accident pris en charge par un vétérinaire

Comment vérifier que le chien respire ? Visuellement, nous analyserons si sa poitrine monte et descend. S’il est nécessaire de prendre son pouls, nous le ferons à partir de la partie intérieure des pattes arrière. Il est important de garder à l’esprit que le nombre de pulsations normales pour un chien qui ne dépasse pas 13 kilos oscillera entre 100 et 160 par minute.

Nous compterons le nombre de battements cardiaques du chien pendant 15 secondes. Puis, nous multiplierons le nombre de pulsations perçues par 4 pour obtenir le nombre total de battements cardiaques de l’animal par minute. Il est nécessaire répéter cette opération pour s’assurer que le comptage a été correct.

Le transfert du chien blessé chez le vétérinaire ou au centre d’urgence est très délicat. Entre autres, le trajet peut être inconfortable et douloureux pour lui. Il convient de couvrir le chien avec une couverture pendant le transport. Si le transport se fait en voiture, il n’est pas recommandé d’installer l’animal sur le plancher du véhicule : en effet, un freinage pourrait augmenter les dommages et l’inconfort.

Plaies, hémorragies, fractures…

En cas d’hémorragie, il faudra interrompre le débit sanguin le plus rapidement possible. Pour ce faire, nous appliquerons une compresse de tissu (le coton laisse des traces de fibres) imbibée d’eau. Une fois le saignement arrêté, nous couperons les poils autour de la plaie ; cela accélérera la cicatrisation. Ensuite, nous devrons rapidement aller chez le vétérinaire.

Si la blessure est causée par la morsure d’un autre chien, en plus de couper les poils autour de la zone infectée et de la nettoyer bien soigneusement, nous utiliserons de l’eau tiède et un désinfectant doux pour la peau. Puis, nous appliquerons une crème antiseptique. Si la blessure est profonde, il faut se rendre chez le vétérinaire sans perdre de temps.

En cas de fracture, il est nécessaire d’agir avec prudence, sans mouvements brusques. Nous pouvons essayer d’immobiliser la zone blessée (si nous avons des connaissances en premiers secours) avec un lacet, par exemple. Si nous ne savons pas comment procéder, il est conseillé de ne pas manipuler la zone, afin de ne pas aggraver la blessure.

Si l’animal présente des symptômes de noyade et de suffocation après une chute dans l’eau, la meilleure façon de le soulever consiste à le prendre par les pattes postérieures. Ainsi, nous pourrons évacuer tout le liquide de ses poumons. Si nous voyons qu’il ne respire plus, nous le ranimerons en appuyant de façon rythmique sur les deux côtés de sa poitrine.

Un accident résultant d’un empoisonnement

chien ayant subi un accident

L’intoxication et l’empoisonnement sont d’autres risques majeurs qu’un chien peut encourir à l’extérieur . Les signes d’empoisonnement sont clairs : vomissements, convulsions, etc. Parfois, l’animal peut même avoir de la mousse sortant de la bouche.

La première chose à faire, c’est identifier le poison et garder un échantillon que nous apporterons chez le vétérinaire. En attendant, nous essaierons de faire en sorte que l’animal n’arrête pas de boire du lait ou de l’eau afin de diluer le poison.

Si la substance toxique est déjà entrée en contact avec la peau du chien, il faut la laver abondamment avec de l’eau, au cas où il voudrait se lécher. Cela évitera qu’il n’ingère du poison. Si nécessaire, nous pouvons même le raser.

Urgences oculaires

Tout au long de la promenade, de nombreux risques guettent notre ami. Des grains de sable aux branches d’arbres pointus. Si le globe oculaire est blessé et que la paupière est fermée, nous ne devons pas l’ouvrir de force.

La trousse de premiers soins en cas d’accident

Il est important de penser à se munir de gants, d’une paire de ciseaux, d’iode, de bandages, de ruban adhésif, d’un thermomètre médical, de coton, d’eau oxygénée, d’alcool, de gaze, etc.