Comment rafraîchir votre cheval en été

24 avril 2019
L'élasticité de la peau du cheval, ainsi que la couleur de ses muqueuses et de son urine, sont de bons indicateurs du niveau d'hydratation de l'animal.

La température corporelle des équidés augmente bien plus rapidement que celle des autres animaux. Cette caractéristique explique leur sensibilité aux températures élevées. Il est donc primordial d’apprendre à rafraîchir votre cheval afin de lui éviter de futurs désagréments.

Les coups de chaleur estivaux sont une réalité qui affecte la plupart des êtres humains. En règle générale, la température corporelle des chevaux doit être comprise entre 37 et 38 degrés. Par conséquent, une température qui atteint 40,5 ou 41 degrés peut mettre la santé du cheval en danger. Elle pourrait même provoquer son décès.

Voici donc une série de mesures préventives que vous pouvez appliquer pour lutter contre la déshydratation de votre cheval :

  • Augmenter la ventilation de l’écurie. Il est essentiel de renouveler l’air intérieur à l’aide de légers courants d’air. L’ouverture des fenêtres et des portes est primordiale pour maintenir une concentration d’oxygène suffisante dans la pièce. De plus, elle permet également de réduire la concentration des odeurs fécales qui ont tendance à s’intensifier avec la chaleur.
  • Nettoyer le box du cheval, les moustiquaires, ainsi que les autres accessoires destinés à éloigner les insectes nuisibles.
  • Augmenter la quantité d’eau à la disposition du cheval est bien sûr indispensable pour rafraîchir votre cheval. L’animal doit avoir de l’eau fraîche et propre à sa disposition en permanence. En plus de vérifier que le volume d’eau soit suffisant, vous devez également veiller à ce que les abreuvoirs soient propres car une eau insalubre peut provoquer de nombreuses maladies.
rafraîchir votre cheval en été

  • Favoriser l’hydratation indirecte. Même si votre animal dispose d’une source d’eau en permanence, il se peut quand même qu’il ne boive pas suffisamment. Il peut donc s’avérer très utile d’humidifier le foin ou de demander des conseils à votre vétérinaire sur des compléments alimentaires permettant de freiner une éventuelle perte de sels.
  • Augmenter la fréquence des douches. Comme chez les humains, les douches fraîches constituent la meilleure manière de rafraîchir votre cheval. Afin que la différence de température ne soit pas trop brutale, vous devrez arroser votre cheval progressivement, depuis les extrémités jusqu’au dos. Pour ce faire, vous pouvez utiliser un tuyau d’arrosage ou une éponge.
  • Utiliser des insecticides. En plus d’utiliser des moustiquaires, vous devez également vous servir de répulsifs pour lutter contre les insectes et les parasites. Dès le début des premières floraisons, du printemps jusqu’à la fin de l’été, de nombreux organismes peuvent causer de graves maladies chez les équidés. Parmi ces maladies, la dermatite estivale est la plus commune.
  • Programmer les sorties en dehors de l’écurie. Favorisez les heures les plus fraîches de la journée pour promener votre cheval à la campagne ou lui faire faire de l’exercice. Il est également préférable que ces lieux extérieurs présentent des arbres ou des espaces servant de refuge à l’animal, et qu’ils soient équipés, si possible, d’une source d’eau supplémentaire.
rafraîchir votre cheval en été

  • Vérifier le taux de déshydratation de l’animal. Une bonne élasticité cutanée montre que l’animal est suffisamment hydraté. Vous pouvez vérifier si la peau de votre cheval est suffisamment élastique en pinçant doucement un bout de peau de son cou ou de son dos. Si celui-ci reprend rapidement sa forme initiale, cela signifie que votre cheval est suffisamment hydraté. Il est également important de vérifier l’état des muqueuses, qui doivent être roses, et la couleur des urines, qui doivent être claires.
  • Vérifier la capacité de récupération de l’animal en analysant ses fonctions vitales. Que le cheval vienne de pratiquer une activité physique ou que vous veniez de le rincer pour faire baisser sa température, les pulsations cardiaques de l’animal et sa respiration doivent garder un rythme normal.

Parmi les animaux de la ferme, les chevaux sont ceux qui ont besoin de plus de soins. Ceux-ci sont particulièrement sensibles en été. C’est pourquoi il est vital de veiller à leur hydratation aussi bien interne qu’externe.

 

  • Fullcover. ¿Cómo cuidar a nuestros caballos durante esta ola de calor? (s.f). Recuperado de https://www.fullcover.eu/es/blog/como-cuidar-a-nuestros-caballos-durante-esta-ola-de-calor
  • Ventura, L. (2018). Equisens. La sensibilidad del caballo al calor. Recuperado de https://www.equisens.es/biologia/la-sensibilidad-del-caballo-al-calor/
  • Zotal laboratorios. Cuidados de los caballos durante los meses de calor. (s.f) Recuperado de http://www.zotal.com/cuidado-caballos-meses-calor/