Comment calmer un chien agressif ?

6 juin 2018
Le tempérament des chiens varie en fonction de leur personnalité. Il y a certains chiens qui ont plus tendance à être agressifs que d'autres. Comment calmer un chien énervé ? Dans chaque situation, il y a plusieurs scénarios possibles pour calmer le chien énervé.

S’il faut dire que, bien que la génétique explique la mauvaise humeur des chiens, le comportement de leurs maîtres influence leur conduite. Les chiens à tendance agressive ont besoin de maîtres qui démontrent leur supériorité et leur respect. C’est-à-dire qu’il faut à ces chiens une figure dominante qui puisse diriger la situation.

Si un chien est considéré comme naturellement agressif, ce comportement se renforcera ou s’effacera. Si l’animal est maltraité ou que son éducation est très rigide, il gardera très probablement son caractère agressif. Alors que si on s’occupe de lui avec affection et respect, il est probable que son comportement s’adoucisse.

Conseils pour calmer un chien en colère

  1. Gardez votre calme. La première chose à faire pour calmer un chien est de garer son calme. Car si l’animal perçoit votre angoisse, votre stress ou votre peur, sa conduite sera bien pire.

Quand le maître est celui qui essaie de calmer le chien, il doit lui parler calemement et lentement. Sa posture corporelle ne doit pas lui faire perdre le contrôle de la situation, et il est important de faire savoir à l’animal que malgré son entrain, c’est le maître qui commande.

un petit chien tire sur sa laisse

  1. Ne prenez pas une posture défiante ou menaçante. Quand les chiens sont en colère, ils peuvent sauter ou se déplacer d’un bout à l’autre de manière inattendue.

Essayer de le poursuivre ou de l’attraper ne peut qu’empirer la situation. Le mieux est de rester au même endroit. Dans le cas où il faille bouger, les mouvements doivent se faire lentement et doucement.

 De plus, il n’est pas recommandé de se mettre en face du chien ou de le regarder fixement. Le chien considèrera ces deux positions comme une menace, et quand il s’agit d’un chien inconnu, le mieux est de s’éloigner un peu. Il ne faut pas courrir car cela pourrait faire peut au chien et faire qu’il vous attaque.

Clairté et renforcement positif

  1. Donnez des ordres clairs. Pour calmer un chien enragé, les ordres qu’on lui donne doivent être précis, clairs et cohérents.

Il convient de signaler qu’une erreur commune chez les maîtres est de commencer à donner plusieurs ordres à la fois : « Calme, silence, couché, tais-toi ». Tous ces ordres en même temps augementent le stress de l’animal.

Il faut donner des ordres clairs et rester fermes avec eux. Appelez le chien par son nom pour attirer son attention. Par exemple, « Bobby, tais-toi ». Et répéter l’ordre jusqu’à ce que le chien l’éxecute.

  1. Ne pas le réprimander. Une fois que le chien s’est calmé, ne le grondez pas, au contraire. Il faut comprendre ce qui a provoqué la situation. Ainsi, pendant l’éducation de nos chiens, nous devons comprendre que le renforcement positif est toujours préférable.

Si l’agressivité est le produit de la présence d’autres chiens, il peut s’agir d’un conflit de pouvoir. Dans ce cas là, les deux chiens essaient de s’affirmer pour savoir qui domine le territoire.

C’est pour cela que, dans cette situation, en grondant le chien, il ne saura pas comment se comporter devant d’autres animaux et dans des situation similaires.

Comment contrôler l’agressivité d’un chien

L’agressivité possède une grande part génétique dans la personnalité des chiens. Il existe des races qui sont naturellement impulsives et emportées. C’est le cas des rottweiler, doberman et du berger allemand. Cepdendant, il y a quelques considérations qu’il est possible de suivre pour apaiser leur caracètre :

  1. Entretenir une routine. Pour tous les chiens, une routine est importante.

Dans le cas des chiens agressifs, la routine instaure les limite et les droits, et par là même ils développent leur self-control.

un American staff allongé dans l'herbe

  1. Rappeler qui commande. Le chien qui a des problèmes de comportement doit savoir qui est le maître.

Ce type d’animaux a besoin de lignes directrices claires et cohérentes. Le langage corporel doit être coordoné avec les indications donneées.

Dans ce sens, établir une relation basée sur la confiance aide à appaiser le caractère des chiens. Et produire une empathie maitre-chien permet aux chiens d’avoir plus confiance en l’homme et d’être moins sur la défence.

  1. Exercice quotidien. Les chiens au caracètre fort ont souvent beaucoup d’énergie. Ils ont donc besoin de s’exerce souvent pour se dépenser.

Ainsi, nous pouvons choisir de faire de grandes promenades au parx, mai le plus important est de se fixer une activité quotidienne, de manière régulière.

  1. Contrôler l’alimentation. Le manque de nourriture comme la suralimentation peuvent provoquer une mauvaise humeur chez le chien. Il est donc recommandé de faire attention à la quantité et au type de nourriture qu’on donne au chien.

Garder un registre de son comportement et des signaux qui l’influencent aide à évaluer des schémas de conduite et de comportement.