Comment aider un chien qui a la phobie du bruit ?

15 avril 2018
Ils peuvent devenir nerveux, et leur rythme cardiaque peut même s’accélérer. Cela pourrait porter un préjudice considérable à leur santé au fil du temps. C’est pourquoi il est de notre responsabilité de les aider à la surmonter.

Tous les chiens courent se cacher lorsqu’ils entendent des feux d’artifice, des ambulances ou un bruit fort auquel ils ne sont pas habitués. Cependant, il faut pouvoir déterminer quand cette peur devient une phobie. Certains chiens sursautent au moindre bruit et ne supportent pas d’entendre un son plus fort qu’un autre.

Voici ce que vous devez savoir sur les chiens ayant des phobies sonores.

Pourquoi existe-t-il des phobies sonores ?

Bien que ces phobies aient presque toujours été associées à des bruits suite à un traumatisme, selon l’association vétérinaire Sociedad Humana, ce n’est pas toujours le cas.

Dans le cas d’une phobie sonore avec pour origine un traumatisme, ils expliquent que cela peut provenir d’une action aussi simple que de faire peur à un chiot avec un bruit fort. Il peut réagir de façon inattendue et développer une phobie permanente de ce type bruit.

un chien caché derrière les jambes d'un homme

On peut éliminer la phobie sonore si on la détecte tôt. Cependant, un retard pourrait avoir des conséquences graves pour l’animal.

Un animal avec des phobies sonores peut aussi être agressif et destructeur. Il peut même avoir des envies de fugue. C’est quelque chose qui nous causerait également du tort.

Ils sont capables d’anticiper

Les animaux ayant des phobies sonores sont capables de prédire le moment où ce qu’ils craignent arrivera.

Selon une étude éthologique de l’Université Autonome de Barcelone, » 30 % des chiens sont capables d’anticiper que le bruit sera produit dans leur environnement pour ceux ayant ce type de phobie. Cela les incite à exprimer leur angoisse avant même que les bruits ne se produisent et à tenter de fuir vers un endroit qu’ils jugent sûr.

Ce n’est pas nouveau, car c’est largement lié au mécanisme réflexe. C’est quelque chose que nous, les humains, avons aussi et qui nous aide à agir au bon moment avant que quelque chose ne nous arrive.

Sept étapes pour aider un chien ayant la phobie des bruits

Si votre chien est atteint de phobies sonores et que vous voulez l’aider, vous ne pouvez pas rater ce protocole que le vétérinaire Fatjó a créé afin que vous formiez une zone de sécurité dans votre maison où le chien se sentira au calme et n’aura pas besoin de fuir.

  • La première étape consiste à remplir le questionnaire du vétérinaire du Fatjó pour déterminer si votre chien est atteint de ces phobies. Vous pouvez le trouver ici.
un chien lèche la main de son maître

  • Créez une zone de sécurité. C’est un endroit où seul votre animal de compagnie pourra s’adapter. Il fera sombre. L’animal doit se sentir protégé pour chercher cet endroit, notamment lorsqu’il entend des bruits. De cette façon, vous pouvez éviter qu’il se blesse avec des meubles ou d’autres choses dans la maison lorsqu’il coure comme un fou.
  • Dégagez l’entrée de la maison. Par exemple, pour l’étape 2, vous pouvez utiliser le bac, mais l’accès doit toujours être ouvert et libre pour que l’animal puisse entrer quand il le souhaite. Vous pouvez aussi le recouvrir d’une couverture pour réduire les bruits acoustiques.
  • Recherchez un endroit calme. Pour installer le refuge, trouvez l’endroit le plus calme de la maison. Vous pouvez également penser à l’endroit où il s’enfuira quand il entendra les bruits et ainsi le positionner là.
  • Restez juste calme. Si votre animal vous voit nerveux parce qu’il est nerveux, cela aggravera les choses. Laissez-le tranquille et n’essayez pas de le calmer, car les nerfs pourraient le conduire à faire quelque chose qu’il ne veut pas, comme vous mordre.
  • Accompagnez-le Vous pouvez l’accompagner en étant près de lui. A l’endroit où se trouve son refuge, simplement pour qu’il remarque votre présence. Chuchotez des mots pertinents pour le calmer.
  • Ne le forcez pas à sortir. Il sait qu’il peut sortir quand il le souhaite. Alors, donnez-lui le temps. Quand il se sentira détendu et en sécurité, il le fera. Ne le forcez pas, parce que ça ne l’aidera pas du tout.

En conclusion

Voilà ce que vous pouvez faire pour votre chien. Bien sûr, il va sans dire que les plaisanteries comme lui faire peur avec des bruits sont à proscrire. Si vous constatez que votre animal a de la difficulté à se calmer ou que sa phobie augmente, emmenez-le chez un psychologue pour animaux.