10 conseils pour ne pas vous faire voler votre chien

6 juillet 2018

On sait bien que les histoires de vols de chiens ont toujours existé. Ces derniers temps on a appris qu’il existe des groupes spécialisés dans le vol de chiens, notamment de races célèbres et recherchées, dont la vente s’avère facile à réaliser. Il y a aussi beaucoup d’affaires de séquestration d’animaux. Si vous ne voulez pas vous faire voler votre chien, suivez ces conseils.

Lorsqu’ils sont volés, les kidnappeurs voient leurs maîtres placarder des affiches et en profitent pour leur réclamer de fortes sommes d’argent s’ils veulent revoir leur compagnon.

Quelques conseils pour ne pas vous faire voler votre chien

Face à ces vagues de chiens volés, il faut prendre des mesures de précaution. En voici quelques unes:

Auteur: Juanedc

  • Si votre chien est dans la cour de la maison, vous devez vous assurer qu’il n’y ait aucune fente par laquelle il puisse s’échapper. S’il y a un grillage extérieur, assurez-vous qu’il ne passe pas entre les grilles.
  • Il est très bon de faire des exercices avec votre chien pour qu’il s’habitue à se méfier des inconnus. Ainsi il ne se laissera pas amadouer avec des douceurs qu’il aime manger, des jouets, etc. Il y a des entraîneurs spécialisés dans ce type d’apprentissage.
  • La plaque d’identification est très utile. Par exemple, dans les cas où le chien se perde, ou soit volé et échappe à ses ravisseurs ou qu’ils l’aient perdu.
  • Nous ne devons jamais laisser notre animal sortir seul de la maison. Cela vaut aussi pour une courte durée et même s’il connaît parfaitement le chemin. Il est important qu’il sorte toujours accompagné, ainsi on évitera les vols.

D’autres mesures utiles

  • La laisse que l’on utilise avec notre chien peut constituer une excellente sécurité. Il ne faut pas sortir le promener sans elle, surtout dans des lieux isolés ou en pleine nuit.
  • Une très mauvaise habitude consiste à laisser notre chien dans une voiture, que ce soit pour acheter une bricole, ou faire une petite course rapide, etc. On crée alors une occasion dont beaucoup de voleurs profitent pour voler votre chien.
  • La sécurité vaut pour les chiens et pour leurs maîtres. Il est préférable d’éviter les ruelles obscures, les rues étroites et peu passantes et toute zone suspecte. Même si nous pensons prendre toutes les précautions du monde avec notre compagnon, ce n’est pas toujours le cas.
  • Les pures races ne sont pas les seules à intéresser les voleurs. En effet, les croisés aussi, et quelques chiens « métisses » sont très attirants.
  • Si vous en avez la possibilité, vous pouvez lui implanter une puce GPS. Grâce à ce petit appareil vous pourrez le suivre à la trace s’il est perdu ou en cas de vol.
  • Nous ne devons faire confiance à aucun inconnu lorsqu’il s’agit d’accompagner seul notre animal où que ce soit.

La micro-puce, technologie avancée pour localiser nos compagnons

On implante la puce de manière sous-cutanée, sous la peau du cou du chien, chat ou furet. Donc, si l’animal se perd, on pourra lire les données.  C’est possible grâce à un appareil semblable à ceux qu’on utilise pour lire les codes barre dans les magasins. Ce système permet de localiser le maître de l’animal plus facilement.

Dans les cas supposés de perte, voire d’abandon, la micro-puce est très utile. En effet, c’est le meilleur outil pour localiser le maître et réussir à ramener l’animal chez lui.

Parfois, ceux qui volent nos chiens ou furets sont capables d’effacer les données de la micro-puce. De cette façon,  les maîtres ne parviennent pas à retrouver leur compagnon.

Hors de nos frontières, dans le reste de l’Europe, on compte aussi sur une base de données pour tout le continent, Europetnet. Cette initiative consiste en un groupe d’associations qui partagent les registres d’identification de tous les animaux de compagnie équipés d’une micro-puce. Il s’agit d’un registre unique, valable pour tous les animaux de l’Union Européenne. C’est un espace où garder centralisées toutes les informations.

Si notre animal se perd dans n’importe quel pays de l’Union Européenne, on peut insérer le numéro de sa micro-puce sur la page d’Europetnet pour obtenir une liste des endroits où s’est trouvé l’animal depuis le moment de sa disparition.

La Législation ailleurs

En ce qui concerne le territoire espagnol, le Réseau Espagnol d’Identification des Animaux de Compagnie (REIAC) est une archive de données contenant les codes des micro-puces de toutes les communautés autonomes espagnoles. Grâce à elle la localisation d’un chien perdu dans une région différente de la communauté dans laquelle il vit est facilitée.