Les types de maltraitance déguisée

· 18 novembre 2018
Lorsque nous entendons parler de maltraitance envers les animaux, nous comprenons très bien ce que cette expression signifie. Cependant, cela ne se limite pas à frapper ou à abandonner un chien.

Il existe certains types de maltraitance déguisée envers les animaux qui peuvent passer inaperçus aux yeux de la loi et des personnes qui les entourent.

La maltraitance déguisée envers les animaux

Il est évident que si nous voyons frapper ou maltraiter un animal, nous irons le dénoncer. En revanche, certaines qui ont certaines attitudes envers leurs chiens qui sont néfastes mais qui passent inaperçues. On retrouve parmi les plus courantes:

Humaniser

La maltraitance se voit toujours comme quelque chose de malintentionné. Mais dans le cas de la maltraitance déguisée, c’est autre chose. En effet il peut parfois même résulter du grand amour qu’une personne éprouve pour son animal de compagnie. Par exemple, nombreux sont ceux qui humanisent leurs animaux sans s’en rendre compte.

Ils commencent à leur parler comme s’ils étaient une personne. Leur donner une place sur leur canapé et leur lit. Les laver tous les quatre matins. Les habiller avec des vêtements légers et à la mode en été et chauds en hiver. En bref, ils oublient que ce n’est pas une personne, mais un animal.

C’est une forme de maltraitance car l’animal n’est pas autorisé à calmer ses instincts et à laisser libre cours à sa personnalité. Pour que vous compreniez, au lieu de le laisser être lui-même, on crée un animal qui s’adapte parfaitement au style de vie de la personne qui l’humanise.

Cela crée, par conséquent, des animaux de compagnie stressés, avec des peurs, des troubles antisociaux et même des troubles anxieux, sans savoir comment faire face à des situations difficiles.

Laisser l’animal seul trop longtemps

La maltraitance des animaux va au-delà de l’abandon dans les rues. Par exemple, laisser un animal seul à la maison plus de huit heures par jour pourrait être une cause de maltraitance déguisée dont on ne parle pas. Ce cas serait aggravé si on le laissait à l’extérieur ou enfermé dans une pièce.

maltraitance déguisée : l'abandon

Les chiens sont des animaux sociaux qui ont besoin de la compagnie et de l’affection des autres, ainsi que de donner de l’amour. Être seul plus longtemps que nécessaire est une autre forme de maltraitance. Si à tout moment vous voyez ou suspectez une telle situation, signalez-la aux autorités compétentes.

Ne pas donner les soins nécessaires

Beaucoup de gens peuvent tomber dans le piège qui consiste à penser que donner un toit aux animaux qui ont été abandonnés est plus que suffisant pour leur bien-être. Rien n’est plus éloigné de la réalité. Les animaux ont besoin de nourriture, d’hygiène, d’exercice, d’affection et de tranquillité.

Nous vous avons déjà parlé du syndrome de Noé, qui concerne les personnes atteintes de troubles psychologiques qui entassent des animaux chez elles et ne leur fournissent pas les soins de base. C’est une autre forme de maltraitance déguisée punissable par la loi. En effet cela ne veille nullement au bien des animaux ni à leurs droits.

En outre, dans le cas du syndrome de Noé, lorsque celui-ci se produit, cela génère des conditions malsaines qui peuvent affecter les personnes vivant à proximité. Bien que vous ne connaissiez peut-être personne qui le subisse, il peut arriver que quelqu’un avec un seul animal ne s’occupe pas de lui comme il le devrait. Cela sera également considéré comme un abus.

Avoir recours au travail forcé

Qui n’a pas été dans un cirque quand il était petit ? Nous aimions voir les lions et les éléphants. Aujourd’hui, il y a ceux qui aiment monter des éléphants en Thaïlande ou les chameaux au Maroc. Mais avez-vous déjà pensé aux conditions dans lesquelles vivent ces animaux ? Dans la plupart des cas, ils souffrent de maltraitance déguisée tout simplement.

maltraitance déguisée : le travail forcé

Ils sont généralement maltraités, passent des heures à l’extérieur avec des températures extrêmes. Et ce dans le but unique de faire gagner quelques pièces à leurs propriétaires. Il y a eu un cas réel d’un éléphant qui a pleuré quand il a été libéré des chaînes alors qu’il était retenu prisonnier durant des décennies. Une triste réalité…

Restez attentif à tout signe de maltraitance déguisée d’animaux. Il est du devoir de chacun de veiller au bien-être et au respect des droits des animaux. Ne soyez pas lâche… Soyez courageux et dénoncez !