2 pitbulls ont lutté pendant plus de 16 heures dans l’eau avant d’être sauvés

· 10 septembre 2018
Dans cet article, vous découvrirez ce qui est arrivé à 2 pitbulls qui sont restés 16 heures à attendre qu'on les sauve. Ils étaient bloqués dans une maison lors d'une grave inondation.

Les catastrophes naturelles affectent autant les personnes que les animaux. Il y a beaucoup d’histoires qui racontent la souffrance des chiens, des chats, des chevaux, des vaches ou de tout autre type d’espèce à cause d’une inondation, d’un tremblement de terre ou d’un tsunami.

Les deux pitbulls sauvés en Louisiane

les pitbulls coincés par les flots

En plein mois d’août, une grande inondation a affecté l’état de la Louisiane, aux Etats-Unis. Au moins 40 000 foyers ont été touchés. 11 personnes sont mortes et 30 000 ont du être sauvées. Il y a aussi environ 1 000 animaux qui ont été sauvés.

Après une catastrophe comme celle-ci, une des missions des secouristes est de rechercher tout signe de vie à travers les eaux. Darrell Watson et Mike Anderson sont deux secouristes qui risquent leur vie pour secourir les autres, en incluant les animaux domestiques et sauvages.

Dans une maisons abîmées, les deux hommes ont remarqué deux chiens de la race pitbull essayant de survivre. Les eaux étaient montées d’un mètre et les animaux faisaient leur possible pour continuer de flotter. Selon les calculs, les animaux ont passé plus de 16 heures « à nager » entre les arbres, les maisons toujours fixes et celles déjà flottantes.

Quand les sauveteurs les ont vu il étaient en train d’essayer d’escalader une « île flottante d’objets » qui s’était formée dans l’eau. Bien heureusement, ils ont pu sauver les deux chiens et les ramener à leurs familles. Pendant le chemin vers la terre ferme, les sauveteurs avaient même décidé que si on ne retrouvait pas leur maîtres, ils pourraient eux-même s’occuper des deux pitbulls.

Un autre cas de sauvetage canin en Louisiane

La capitale de l’état, Baton Rouge, a été l’une des villes les plus affectées par les inondations. Dans certains lieux, l’eau est carrément montée de 2 mètres en moins de 2 heures. Josh Petit est un autre secouriste qui raconte son histoire pendant qu’il faisait une ronde dans la zone.

« J’ai vu par hasard un arbuste qui bougeait. J’ai regardé et j’ai pu apercevoir les yeux et le museau d’un chien noir… les seules parties du corps du chien qui ressortaient de l’eau. Il ne pouvait presque plus bouger car il était épuisé. Ses yeux reflétaient la tristesse et la peur… Par chance nous avons pu le sauver. A peine arrivé au centre de secours, il a mis sa tête sur mes genoux et s’est mis à gémir comme un bébé. Il me remerciait ! »

Un chien sauvé (avec sa maîtresse)

Les nouvelles nous mènent de nouveau à Baton Rouge. Deux secouristes étaient à bord d’une embarcation lorsqu’ils ils ont trouvé une dame et son chien à l’intérieur d’une voiture. Elle était presque entièrement submergé par l’eau.

Il ont entendu les cris de la dame qui demandait de l’aide car elle commençait à s’étouffer. L’un des secouristes, appelé David Phung, a sauté dans l’eau et a réussi à sortir cette dame de sa voiture. Elle a ensuite demandé qu’ils aillent chercher son chien qui se trouvait aussi dans la voiture mais qui n’était pas visible. Le sauveteur a de nouveau plongé dans l’eau. Il est ressorti avec le chien dans les bras au bout de quelques secondes.

Trois histoires qui se finissent bien et nous font réaliser que les secouristes font un travail incroyable pour sauver des personnes et des animaux  au péril de leur propre vie. De l’autre côté, ces histoires nous montrent que l’instinct de survie et les émotions de terreur et de tristesse des animaux sont identiques à celles que nous, humains, nous ressentons.