Sauvez votre chien ! Ne lâchez jamais la laisse !

· 15 janvier 2018

Une des erreurs fatales qu’un propriétaire peut faire pendant la période de dressage, c’est de penser que son chien a suffisamment d’autodétermination pour rester au pied lorsqu’il le promène dans la rue. Les chiens sont des prédateurs et la manifestation de leur instinct n’est pas une chose à laquelle vous pouvez échapper, y compris chez les chiens les mieux dressés. Il est donc préférable que vous suiviez nos conseils: ne lâchez jamais la laisse!

La laisse vous donne le contrôle

Les chiens sont des prédateurs et ont tendance à courir après une proie dès que l’opportunité se présente. Bien qu’il soit plus simple de contrôler un chien ayant suivi des cours de dressage, vous n’aurez jamais la garantie qu’il vous obéira. Dans la rue, le chien reçoit beaucoup de stimuli devant lesquels il est susceptible de réagir de manière inadéquate.

Les principaux dangers

De plus, s’il n’est pas en laisse, vous n’aurez aucune manière de le rappeler à l’ordre ou du moins pas dans l’immédiat. Vous trouverez ci-dessous quelques-uns de ces stimuli :

  • Les autres animaux. L’un des cas de perte d’animal domestique le plus fréquent est la soudaine poursuite d’un autre animal pendant la promenade. Souvent, le propriétaire, pris au dépourvu, est dans l’incapacité de le rattraper à temps. Ce cas de figure est responsable de la quasi-totalité des bagarres entre chiens. C’est aussi l’origine de nombreuses disputes entre voisins.
  • Les personnes. On reporte un nombre important d’attaques à la personne, en particulier sur les enfants. Elles sont perpétrées par des chiens peu sociabilisés qui étaient dans la rue sans supervision. Généralement, les enfants sont plus intrusifs et n’ont pas l’habitude d’analyser le langage corporel du chien. Un incident de la sorte peut vous attirer de gros problèmes judiciaires et entraîner l’euthanasie du chien.
  • Les vélos, motos et automobiles. Les véhicules représentent une grande tentation pour les chiens et peut être accrue selon les races. Par exemple, une cause commune de décès des chiens de berger (Border Collie, Berger Allemand, Berger Australien) est par écrasement. Les chiens domestiqués pour l’élevage de brebis ont un fort instinct de poursuite. De ce fait, dans un environnement citadin, ils ont tendance à courir après les voitures, le problème, vous l’aurez deviné, est la dangerosité de cette activité pour les chiens.
  • Le bruit. Les chiens sont parfois très nerveux et avec une capacité auditive bien supérieure à la nôtre, il est normal qu’ils réagissent mal devant ce genre de stimulus. Les klaxons des voitures, les camions, les cris ou la pyrotechnie sont des choses qui peuvent les effrayer et les faire détaler.

Quelques conseils

Comme vous pouvez le remarquer, il y a beaucoup de situations évitables en agissant de façon responsable et en ayant le contrôle de votre animal, à chaque instant, grâce à la laisse. Un autre aspect que vous devriez garder en tête : l’aspect légal. Dans ce domaine, les législations varient grandement selon les pays. Bien qu’il y en ait quelques-unes qui soient flexibles, dans la plupart des cas, elles tiennent le chien pour responsable. Ces législations opèrent sur un large spectre et vont des normes de cohabitation jusqu’aux codes régissant les aspects qualitatif de vie que doivent avoir les animaux.

Un des éléments sur lequel la loi opère le plus de contrôle est précisément l’usage de la laisse et selon les races, de la muselière. Pour résumer, l’objectif de cette règlementation est d’éviter la plupart des conflits liés au lâcher de chiens.

Les promenades avec votre animal

Si vous souhaitez tout de même offrir la possibilité à votre chien de se dégourdir les pattes librement, ce qui est tout de même une bonne chose, cherchez non pas un petit parc mais plutôt une vaste zone de verdure, de préférence clôturée. De tels espaces existent, en particulier dans les agglomérations densément peuplées. Cependant, en premier lieu, assurez-vous de la sociabilité de votre chien car il ne faut surtout pas laisser en liberté un chien avec des problèmes d’agressivité.

Prenez également en compte le fait que pendant les promenades, le centre d’attention de votre animal domestique doit être vous, uniquement. Apportez une balle ou d’autres jouets ainsi que des snacks. De cette façon, vous pourrez jouer avec lui tout en attirant son attention sur vous. C’est-à-dire que s’il se concentre sur vous, il sera moins tenté d’aller courir après quelque chose ou quelqu’un.

Enfin, vous devez l’habituer à marcher à vos côtés sans tirer sur la laisse. Ce simple exercice réduira son niveau d’anxiété et ses impulsions le poussant à courir après la première chose qu’il voit passer. Gardez à l’esprit que votre chien a besoin d’un dressage. Un chien obéissant aux ordres transformera vos séances de promenade en véritable plaisir.