Que faut-il apprendre à un chien selon son âge

· 26 février 2018

Quand nous adoptons un chien, nous voulons tous qu’il sache où faire pipi, qu’il accoure quand on l’appelle, qu’il ne tire pas sur la laisse, qu’il sache donner la patte et une infinité d’autres choses. Prace que nous désirons un chien bien élevé, nous risquons de l’épuiser à vouloir tout lui apprendre tout de suite.

Cependant, il faut garder à l’esprit qu’un chiot est comme un enfant. Vous ne pouvez pas apprendre à un enfant à parler s’il n’est pas prêt. Et bien, les chiens ont eux-aussi besoin de temps pour apprendre chaque chose. Alors, comment décider ?

Chez Mes Animaux nous avons préparé un guide pour que vous sachiez ce que vous pouvez apprendre à votre chien selon la période qu’il traverse.

Guide pour éduquer un chien selon son âge

Voyons ce que l’on peut apprendre à un chien selon son âge:

Chien tout juste arrivé

Même si beaucoup pensent qu’il faut attendre un certain temps avant d’éduquer un chien, ce n’est pas le cas. Ce qui est sûr c’est que le meilleur moment pour commencer à leur apprendre certaines choses c’est quand ils sont encore jeunes.

Évidemment, il va falloir reconnaître les priorités et les ordres superflus.

Cela rendra cohabitation plus facile. Les règles le familiariseront aussi avec le monde de l’apprentissage et de l’obéissance. Il peut s’agir de faire ses besoins au même endroit, rester seul à la maison sans faire de dégâts, ne pas mordre et respecter les affaires des autres.

À trois mois

C’est l’âge recommandé par les vétérinaires pour commencer à sortir dans la rue. Avant cela, il est nécessaire que votre chien apprenne au moins à venir quand on l’appelle. Mais aussi à se tenir tranquille et à marcher près de vous, ni derrière, ni devant.

De plus, avant de sortir dans la rue il serait bon que votre chien apprenne à se sentir à l’aise avec sa laisse. Si vous le sortez d’un coup sans qu’il y soit habitué, il est fort probable qu’il veuille la retirer et refuse de marcher. Ou pire, qu’il réussisse même à l’enlever et se blesser. Comment y parvenir ?

À la maison : Mettez-lui la laisse même si vous n’allez nulle part. S’il est tout petit, on recommande l’utilisation d’un harnais, ce qui évitera des à-coups et blessures au niveau du cou. En la mettant à la maison il s’y habituera peu à peu et le jour où il sortira dans la rue il ne la verra pas un ennemi.

De six à huit mois

À cet âge, le cerveau de votre chiot est assez développé pour reconnaître n’importe quel type d’instruction. Ce sera le moment idéal pour que vous commenciez à lui apprendre tout ce que vous aimeriez qu’il sache faire. Vous pourriez, par exemple, lui apprendre à donner la patte et à se mettre debout. Ou bien à comprendre l’ordre apporter et lâcher ou toute autre chose à laquelle vous pouvez penser. Tout ceci bien sûr, toujours à partir du renforcement positif et avec beaucoup, beaucoup de patience.

Quelques conseils d’apprentissage

un petit Poméranien blanc reçoit un biscuit

Comme dans tout apprentissage, le processus d’éducation d’un chien a ses étapes et nécessite des adaptations. Par exemple :

  • Utilisez toujours le renforcement positif. Si l’impatience vous pousse à crier sur votre chien, vous obtiendrez tout le contraire de ce que vous voulez. Le moindre succès vous l’obtiendrez avec amour, persévérance et affection et, bien sûr, il faudra le récompenser.
  • Ne perdez pas trop de temps. Les chiens n’ont pas de capacité de concentration, c’est pourquoi il vaut mieux réaliser plusieurs séances de quelques minutes plutôt que passer une heure à essayer de lui apprendre quelque chose. En plus, il l’aura oublié deux minutes après l’avoir entendu.
  • Soyez positif. Si le chien ne retient pas, ce n’est pas sa faute, mais la vôtre. Il y a quelque chose que vous ne faites pas bien et pour l’identifier vous devrez penser comme un chien. Mettez-vous à sa place, pensez comme lui et vous pourrez comprendre ce dont votre chien a besoin et que vous ne lui donnez pas dans son apprentissage.

Surtout, pensez à bien enregistrer ce que vous allez apprendre à votre chien selon son âge. N’allez ni trop vite ni trop lentement, chaque apprentissage a son moment précis. Et bien sûr, Rappelez-vous que vous n’obtiendrez rien en râlant ni en criant, vous aurez besoin d’une bonne dose d’amour, de patience, de persévérance et de tendresse. Le renforcement positif combiné à ces qualités fonctionne toujours.