Votre chien peut se rappeler de choses que vous avez réalisées

· 21 avril 2019
Oui, les chiens ont eux aussi des souvenirs !

Les animaux possèdent de nombreuses capacités que nous sous-estimons souvent. Certaines études ont montré par exemple qu’un chien peut se rappeler des choses que son maître a réalisées, ainsi que comprendre son comportement. Les chiens et les humains partagent même certaines capacités mentales… Il s’agit peut-être de la raison pour laquelle nous sommes si attaché à eux. Poursuivez votre lecture pour en savoir davantage sur ce sujet !

Un chien peut se rappeler de beaucoup plus de choses que ce que nous pensons

 chien en train de se rappeler

L’intelligence des chiens va au-delà de savoir quand demander à manger ou répondre à leur nom. Une enquête menée en Hongrie indique que les animaux de compagnie, après une série d’entraînement, peuvent se rappeler et imiter les actions de leurs maîtres. Le seul problème est que les chiens ont davantage de mémoire à court terme, en comparaison avec les humains.

Les humains se souviennent de choses qui se sont déroulées il y a longtemps (des souvenir d’enfance par exemple), même si elles n’ont aucune importance. Évoquer les vacances précédentes, une blague qu’un ami d’enfance vous a racontée ou lorsque vous avez reçu votre jouet préféré. Cela ne se produit pas avec les chiens car ils ont la capacité de se rappeler de choses et d’événements à plus court terme.

Selon une publication de Current Biology sur une étude réalisée par le département d’éthologie de l’Université Eotvos Loránd (Hongrie), les chiens ont une mémoire similaire à celle de l’Homme en relation avec certains épisodes du passé.

La personne en charge de l’enquête affirme que les résultats sont une étape supplémentaire pour démolir les barrières existantes entre les personnes et les animaux. Nous disons en effet souvent que les animaux domestiques sont intelligents. Qu’ils nous surprennent en permanence par leurs capacités mentales. Malgré une évolution différente, nous « partageons » certaines caractéristiques cérébrales.

Mémoire épisodique chez le chien

Ce type de mémoire est lié à l’évocation d’un événement passé. Elle diffère de la mémoire sémantique car l’épisodique est liée à un sentiment ou à une sensation de ce qui s’est passé. Chez les animaux, la capacité à coder et à obtenir des informations sur un événement donné est considérée comme « similaire à l’épisodique ». Mais il n’existe toujours pas d’études qui montrent que les chiens sont conscients lorsqu’ils se souviennent.

De précédentes études ont permis de découvrir que les chiens pouvaient imiter les actions des humains, même un jour après. Pour cela, il est nécessaire de leur donner un ordre préalableLe chien sait alors qu’il doit faire attention et bien se comporter ou selon le comportement qu’il observe.

Les chiens ont une mémoire sémantique, laquelle codifie le message (c’est-à-dire l’ordre) et prépare une réponse (l’action). C’est en effet ce qu’a confirmé l’étude hongroise.

Mais nous ne pouvons pas demander à se dernier de se rappeler de ce qui a eu lieu. C’est pourquoi il a recours à une astuce d’imitation pour répéter l’habitude de son maître.

Comment le chien peut-il se rappeler ?

 chien apprenant à se rappeler

Les scientifiques ont appris à des chiens de différentes races à répéter des actions humaines simples, telles que toucher un parapluie. Ils les ont ensuite entraînés pour que les animaux domestiques se jettent au sol lorsqu’ils voyaient une même action.

Cette « expérience » en elle-même n’est pas un test fiable pour savoir comment fonctionne la mémoire épisodique canine. Les scientifiques ont néanmoins constaté que les chiens se souviennent de ce qu’ils ont vu faire une personne proche. Peu importe même qu’ils s’attendent ou non à une récompense.

Lors de ces tests d’imitation, les chiens se couchaient avant de recevoir l’ordre. Ils imitaient l’action montrée précédemment lorsque les maîtres indiquaient qu’ils devaient s’allonger s’ils touchaient le parapluie. Il convient de préciser qu’il y avait davantage de réponses « positives » lorsque peu de temps s’était écoulé depuis la première action. C’est-à-dire que les chiens ne réagissaient pas correctement plus d’une heure après le mouvement initial.

Cela montre donc qu’un chien peut se rappeler de ce que fait son maître, mais sur une très courte période de temps.