Un vétéran de guerre et sa chienne d’assistance employés par un magasin

· 6 septembre 2018
Il y a de nombreuses histoires originales comme celle de ce vétéran de guerre et de son animal de compagnie qui l'a aidé dans des moments aussi terribles que les batailles, puis pendant la récupération.

 

Dans cet article, nous vous racontons l’histoire de cet homme qui a été employé avec sa chienne d’assistance pour travailler dans un magasin. Une excellente nouvelle !

Un vétéran de guerre et sa chienne décrochent un travail !

Clay et sa chienne d'assistance

Le soldat avait été refusé dans beaucoup d’entreprises et d’organisations car il avait une chienne comme guide. En revanche, après de nombreuses recherches, le duo a trouvé un emploi dans un magasin de bricolage !

Nous savons bien que trouver du travail est une tâche compliquée pour beaucoup d’anciens combattants. Cela est dû aux cicatrices et aux handicaps dont les personnes souffrent. D’autre part, il est encore plus difficile de trouver un emploi si le vétéran est accompagné d’un chien guide.

Dans certains pays, ces personnes sont rejetées dès qu’elles présentent une candidature pour décrocher un emploi. Les employeurs considèrent que les animaux de compagnie ne sont faits que pour la distraction, qu’ils gênent ou qu’ils embêtent les clients. La bonne nouvelle cependant, c’est que de plus en plus d’entreprises décident d’employer des personnes avec ce type de problème ou de handicap. C’est d’ailleurs le cas du magasin de bricolage Lowe’s situé au Texas, aux Etats-Unis.

L’établissement a employé Clay Luthy, un vétéran de guerre, avec sa chienne nommée Charlotte, de la race golden retriever. L’histoire est devenue connue après qu’un client a publié des photos de l’homme pendant sa journée de travail, accompagné de son chien. En guise de légende, il a écrit : « ce vétéran retraité s’est battu pour avoir un travail avec son chien-guide. Lowe’s les a employés tous les deux. » Bien entendu, la publication est devenue virale et elle parcourt maintenant le monde entier.

Clay a fait partie des forces armées de son pays pendant de nombreuses années. Après avoir beaucoup souffert du genou (qui depuis est guéri), il est devenu inapte. C’est pour cela qu’il a dû commencer à chercher un travail. Le problème n’était pas tant son handicap, mais plutôt le fait de devoir compter constamment sur une chienne guide.

L’entretien d’embauche de Clay

Pendant son entretien d’embauche pour un poste au sein du magasin de bricolage, le vétéran a indiqué au responsable que le comportement de sa chienne Charlotte était impeccable. Il s’agit d’un chien sociable et tranquille et qui ne causera jamais de problème à Clay dans son travail.

L’entreprise a décidé que la chienne devait avoir quelque chose pour être identifiée dans le magasin. C’est pour cela qu’un gilet avec le logo du magasin a été confectionné, identique à celui porté par son maître. Comme la chiennela avait un comportement exemplaire pendant les premiers mois de travail, Clay a décidé d’emmener avec lui un autre chien pour l’assister. Il s’agit ici de Lola, âgée de 6 mois, qui a remplacé Charlotte qui avait déjà 10 ans et qui devait prendre un peu de repos.

D’autres histoires de vétérans de guerre et de chiens

chienne d'assistance

Le chien de cette histoire s’appelle Theo et c’est un labrador noir. Il a la charge d’accompagner un vétéran de guerre d’une manière plus qu’émotive. Dave Heyhoe est un sergent qui servait depuis 1986 dans le régiment de Cheshire. En 2005 il est devenu entraîneur de chiens spécialisés dans la détection d’armes et d’agents explosifs.

3 ans après, ils ont tous deux été envoyés en Afghanistan pendant 36 mois, durée pendant laquelle ils ne se sont pas quittés d’une semelle. Bien entendu, ils sont devenus meilleurs amis et quand Dave a décidé de prendre sa retraite, il a emmené Theo avec lui, chez lui, en le considérant comme un vrai membre supplémentaire de la famille (l’homme est marié et a trois enfants). En 2010, l’animal a reçu une médaille pour son courage envers l’armée britannique et pour avoir évité la mort de dizaines de soldats en trouvant divers agents explosifs qui allaient exploser dans la province de Helmand.

Quelques temps après être arrivé chez Dave, le chien est mort à l’âge de 14 ans, et cela a été un grand choc pour le vétéran. C’est pour cela que l’homme a décidé de lui rendre un hommage à vie : il s’est fait tatouer l’empreinte du chien et a fait figurer un poème émotif en-dessous : « Tu as donné ta vie pour moi sans rien attendre en échange. Tu as protégé ton père avec ta vie sans jamais recevoir de balles, au milieu des bombes et des armes. Ton museau et tes oreilles m’ont toujours protégé. Si je pouvais définir les mots compassion et fidélité, je leur donnerais ton nom. »