Un homme recueille des chiens errants et en a déjà 735

· 16 janvier 2018

Le problème des chiens errants est un vrai fléau. Beaucoup de pays (surtout en voie de développement) ne savent pas comment résoudre le problème des milliers de chiens abandonnés chaque année. Des exemples comme celui de cet homme qui en a déjà 735 sont ceux qui nous redonnent espoir. Peut-être qu’un jour les gens se rendront compte que les chiens sont des êtres qui ressentent et demandent de l’amour, à manger et un toit.

L’homme qui adopta 735 chiens errants

Rakesh Shukla vit dans une ferme de 1,5 hectares près de la ville de Bangalore, dans l’état de Karnataka en Inde. Il voyait toujours des chiens errant de ci de là. Mais il n’est pas resté les bras croisés… Il a commencé à tous les adopter ! La première venue fut une petite chienne Golden Retriever de 45 jours trouvée dans la rue. C’était en 2009 et depuis il n’a pas cessé de ramener chez lui tous ceux qu’il trouvait à la campagne.

Le dernier recensement a révélé un fait vraiment intéressant. Il a déjà pas moins de 735 chiens, qui l’aiment de manière inconditionnelle et le montrent en remuant la queue, en sautant ou en lui léchant la main. L’homme parcourt sa ferme en les caressant, leur grattant les oreilles ou leur donnant une petite tape sur la tête. Les animaux sont de type, âge et taille divers. Mais même si en majorité ce sont des chiens errants, il y en a certains pure race. Par exemple, il a un beagle, un grand danois, rottweiler, un golden retriever, un labrador, un carlin, un teckel ou un Saint Bernard. Les derniers arrivants sont 22 chiens avec un pedigree qui sont restés sans abri à la mort de leur maître.

D’après Shukla, « le père des chiens », il est le dernier espoir de ces animaux. Beaucoup sont malades ou vieux et personne ne veut les adopter. Il se considère comme le papa de tous ces « bébés » et c’est ainsi qu’il les nomme.

La ferme de Rakesh

La ferme emploie 10 personnes chargées de les nourrir, faire leur toilette, nettoyer les lits, collecter les excréments, etc. Depuis 2012, Rakesh est le propriétaire et reçoit l’aide de quelques vétérinaires et entraîneurs. Les animaux consomment chaque jour 200 kg de volaille et 200 kg de riz. De plus, une grosse somme d’argent est dépensée en médicaments et traitements spéciaux.

L’homme se charge de la majorité des dépenses (environ 800 euros mensuels). Le reste vient de dons. Même s’il a eu des soucis avec ses voisins ou les défenseurs des animaux, il affirme que la seule raison qui pourrait les séparer serait sa mort ou la leur.

Cinq femmes s’occupent de plus de 1000 chiens errants

Source: bbc.com

Vous pensiez que l’histoire de Rakesh était la seule concernant des personnes « normales » qui adoptent de nombreux chiens errants? Et bien non. Nous avons trouvé le cas d’un groupe de cinq femmes âgées en Chine qui prennent soin de 1300 chiens (environ).

Le refuge est né en 2009 grâce à une femme, Ha Wenjin. Elle a sauvé plusieurs chiens errants qui vivaient près de chez elle. Avec le temps et à mesure qu’elle en adoptait, elle a dû abandonner son emploi. Elle est allée jusqu’à vendre maison, voiture et même bijoux pour nourrir ces chiens.

Cette femme a été rejointe par quatre autres femmes âgées du quartier de la province de Shaanxi qui la connaissaient. Chaque jour elles se lèvent à 4h pour nourrir les chiens et chats qui sont sous leur tutelle. Sans l’aide de ces femmes, ils mourraient sans doute de faim, de froid, d’une maladie ou écrasés par une voiture.

Les fonctionnaires de l’état ont poursuivi Ha Wenjin pour le terrain où elle avait construit le refuge. Ils l’ont même menacée de fermer l’endroit. C’est pourquoi elle a dû déménager avec son millier et quelque de chiens dans une zone éloignée des gens, dans le village de Houyu. Et pour cela… Elle a loué quatre autobus où elle a transporté les animaux jusqu’à leur nouveau foyer!

Source des images: bbb.com