Un chien policier découvre des fichiers à caractère pornographique

· 13 mars 2019
Les chiens sont bien connus pour leur flair hors du commun. C'est pourquoi ils sont souvent sollicités par la police. Ainsi, nous avons découvert un chien policier qui a participé à des condamnations pour détention de contenu pornographique.

L’odorat surdéveloppé des chiens trouve toujours de nouvelles façons de nous surprendre. Nous avons même appris récemment que, bien entraînés, certains chiens peuvent détecter différents dispositifs électroniques de stockage. C’est le cas de URL, un chien policier qui a aidé à résoudre des affaires liées à des délits impliquant des mineurs.

URL, le chien policier qui détecte les dispositifs électroniques stockant de la pornographie infantile

chien policier

URL est un superbe Labrador de couleur noire qui a été sauvé d’un chenil à deux reprises. Et à seulement 18 mois, il est devenu célèbre en tant que « chien porno ». Il doit ce surnom à sa capacité à détecter le matériel électronique de stockage, où pouvaient se cacher des fichiers liés à la pornographie infantile, entre autres.

Ce chien travaille avec le détective Cameron Hartmann dans le comté de Weber, dans l’Utah. Il s’agit de l’un des rares chiens aux États-Unis capable de détecter ces composants chimiques émis, entre autres dispositifs, par les :

  • Disques durs externes
  • Cartes mémoire
  • Téléphones portables
  • Tablettes

Et même s’il est bien clair que l’animal ignore ce que contiennent ces appareils, il a souvent contribué à trouver des preuves principalement liées à des affaires de pornographie infantile.

L’extraordinaire capacité olfactive des chiens a permis de les entraîner également à détecter les composants chimiques émis par les dispositifs électroniques de stockage. Ainsi, ils réussissent à trouver, par exemple, du matériel de pornographie infantile qui s’y trouve.

Découvrez les trouvailles de URL pour combattre les délits commis sur mineurs

Hartmann est membre de l’unité de lutte contre les délits sur mineurs et il se réjouit du potentiel que démontre URL. Et même s’il ne peut donner aucun détail sur les affaires en cours, il est fier de pouvoir compter sur les trouvailles du chien.

Ce chien policier a trouvé des preuves liées à de la pornographie lors de diverses perquisitions réalisées dans le cadre d’enquêtes sur des délits à caractère sexuel engageant des enfants et la traite de mineurs.

Par exemple, URL a réussi à détecter une clé USB qui était conservée avec d’autres objets dans un récipient fermé, lui-même dans une boîte, qui renfermait également d’autres objets. Quel odorat impressionnant !

Bear, l’autre chien policier qui a permis de démêler des affaires de crimes envers des enfants

En effet, URL n’est pas le seul expert en la matière sur le territoire nord-américain. Avant lui, Bear avait déjà gagné ses lauriers. Ainsi, ce chien a joué un rôle décisif dans l’inculpation de Jared Fogle. Cet homme, ex-dirigeant d’une chaîne de fast-foods, a été condamné pour possession de contenu de pornographie infantile. En effet, il le stockait à son domicile sur des clés USB.

Par ailleurs, Bear a également joué un rôle dans l’affaire Marvin Sharp. En effet, cet ex-entraîneur de gymnastique a été condamné pour abus sexuels sur mineurs. D’ailleurs, il a fini par se suicider en prison. En fait, Bear avait trouvé un coffre fort dans lequel Sharp cachait diverses cartes mémoire contenant les preuves qui l’ont fait condamner.

D’autres chiens font aussi ce type de travail sur la Côte Est, et il y en a même un en Alaska. Mais URL reste le seul chien spécialisé dans la région des Rocheuses. C’est pourquoi on peut le solliciter pour travailler aussi bien au niveau fédéral que dans chaque Etat.

Néanmoins, il est important de souligner que, pour réussir à détecter ce matériel électronique, l’entraînement de ces chiens demande trois heures de travail quotidien pendant cinq mois.

 

chien policier

Remercions leur odorat surdéveloppé

La capacité olfactive des chiens est bien supérieure à la nôtre. En effet, leur nez possède environ 120 millions de cellules sensibles aux odeurs alors que l’homme n’en a que 5 millions.

D’autre part, il est prouvé qu’aucune machine ne peut les surpasser. C’est pourquoi le chien policier est irremplaçable lorsqu’il s’agit de détecter, par exemple :

  • Explosifs
  • Accélérateurs d’incendie
  • Drogues (même si elles se trouvent camouflées par différentes odeurs ou dans un bloc de béton armé)
  • Personnes piégées sous les décombres
  • Aliments pouvant contenir des agents pathogènes

Les experts signalent que les chiens peuvent être entraînés pour détecter n’importe quel type de substances car, pour eux,  il s’agit d’un jeu. 

Source des images : www.abc.es, cnnespanol.cnn.com