Tous les animaux sont-ils tous menacés d’extinction ?

· 22 mai 2019
Des milliers d'espèces sont considérées comme menacées d'extinction... Mais les animaux en seront-ils tous victimes un jour ? Peut-être que cela ne concerne que ceux qui répondent à certains "pré-requis".

Saviez-vous que plus de 25 000 espèces sont menacées d’extinction et que la plupart d’entre elles ne seront peut-être plus en vie en 2050 ? Cela nous pousse à nous demander si tous les animaux sont menacées d’extinction et si à l’avenir la planète n’en sera plus peuplée. Dans cet article, nous allons tenter de répondre à cette question.

Animaux menacés d’extinction, un problème inquiétant

D’après l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN), plus de 25 000 espèces animales et végétales sont actuellement en voie d’extinction. Et pour couronner le tout, certaines d’entre elles ne ‘tiendront’ pas jusqu’en 2050.

Le rhinocéros de Java fait partie des espèces les plus menacées. Il ne compte plus que 50 exemplaires dans son habitat naturel -en Indonésie- en raison de la chasse furtive pour récupérer ses cornes auxquelles on attribue des qualités médicinales.

Le Marsouin également fait partie des espèces menacées d’extinction. Avec seulement 60 individus à l’état sauvage, elle vit dans le golfe de Californie au Mexique. Elle souffre de la capture accidentelle dans les filets de pêche.

Pour beaucoup de gens, les sauterelles sont une vraie plaie. Néanmoins, l’une de ses sous-espèces, connue comme la sauterelle du Crau, figure sur la liste rouge de l’UICN en raison de la disparition de son habitat. Son extinction aurait de graves conséquences sur la population d’oiseaux comme les faucons, qui s’en nourrissent.

menacés d'extinction : la sauterelle du crau

Les animaux sont-ils tous menacés d’extinction ?

En envisageant la situation avec pessimisme, on pourrait penser qu’en suivant cette voie, d’ici quelques années -pas tant que ça- tous les animaux disparaîtront de la surface de la terre.

Il est vrai que la longue liste d’espèces menacées d’extinction augmente chaque année. Cependant, l’organisme chargé d’établir ce triste classement indique que 25% d’entre elles sont susceptibles de disparaître.

Même si l’action humaine est pour beaucoup -pour ne pas dire la seule responsable- dans l’extinction des espèces animales, on peut aussi souligner que certaines y sont plus vulnérables que d’autres. Et, par conséquent, elles finiront par disparaître. Quelles sont-elles ?

1. Ceux qui vivent dans une zone limitée

Il y a, par exemple, les espèces endémiques qui ne vivent que dans une zone déterminée, comme une île, faute d’alternatives viables d’expansion. De plus, en raison des contacts limités avec d’autres animaux que ceux qu’ils ont toujours connus, ces animaux ont tendance à souffrir de maladies propres aux espèces introduites.

2. Ceux qui migrent

Il ne s’agit pas uniquement d’oiseaux, mais de tous ces animaux qui, année après année, entreprennent un long voyage, pour fuir le froid par exemple. Ils sont d’ailleurs fortement menacés d’extinction parce qu’ils ont besoin que tous les endroits où ils s’établissent remplissent certaines conditions. 

certains oiseaux migrateurs sont menacés d'extinction

3. Ceux qui ont besoin d’un vaste territoire

On les connaît comme les espèces campeuses et leur principal « défaut » est leur besoin d’un terrain étendu pour répondre à toutes leurs habitudes. En effet, elles parcourent de nombreux kilomètres en une seule saison, selon les périodes de l’année, si elles veulent se reproduire, s’alimenter, etc. On peut alors citer les canidés et les rapaces.

4. Ceux de grande envergure

Parmi les animaux menacés d’extinction les plus ‘célèbres’ on trouve l’ours polaire, l’éléphant et le rhinocéros. Pour le premier, le réchauffement climatique et la fonte des glaces du Pôle en sont les principales causes. En revanche, pour les deux autres il faut plutôt chercher du côté de la chasse et de la destruction de leur habitat naturel.

Et il ne faut pas oublier que les animaux de grande envergure ont besoin d’une bonne quantité d’aliments au quotidien (ou chaque saison). Cependant, la nourriture peut venir à manquer en raison des changements qui affectent l’écosystème dans lequel ils vivent.

5. Ceux qui ne se reproduisent pas suffisamment

Le premier concerné reste le gorille, bien que la chasse et la disparition des forêts lui soient fatals. Ce primate consacre beaucoup de ressources et de temps à son seul petit, qui va dépendre de sa mère pendant plusieurs années. Au cours de cette période, la femelle ne tombe pas enceinte. D’ailleurs, on pourrait même dire qu’elle se consacre presque exclusivement à son petit.

De plus, les espèces les plus menacées d’extinction sont celles qui vivent dans des environnements stables. En effet, le moindre changement ou altération qui survient entrave leur cycle de vie (c’est le cas des reptiles). C’est également le cas pour celles qui vivent en petits groupes puisqu’elles sont plus visibles pour les chasseurs et leurs prédateurs.

 

  • Baena, M. L., & Halffter, G. (2008). Extinción de especies. In Conabio. Capital natural de México.