Ney, un chien dont nous nous souvenons tous

· 10 janvier 2018

Si vous êtes déjà passé par la Place de Lugo, à La Corogne, peut-être avez vous déjà rencontré Ney. C’est un chien tant apprécié qu’on lui a édifié une statue. L’animal est mort il y a deux ans, mais il reste vivant à travers la mémoire de sa maîtresse, et celle de tous les voisins et passants qui ont su l’aimer.

Apprenez à connaître l’histoire de Ney, le chien de la Place de Lugo

Ney était un beau Golden Retriever qui a volé le coeur des Corognais avec son caractère bienveillant et sa prédisposition avec les enfants et les adultes. C’était l’animal de compagnie de Marisol, sa maîtresse, qui tenait un magasin de fleurs qui a fermé récemment.

Le commerce se trouvait sur la Place de Lugo. On y voyait tout le temps le chien accompagnant sa maîtresse et amusant les clients et les passants.

La tendresse qu’on lui portait était telle, que les habitants de La Corogne ont décidé de lui faire une statue. Une comission s’est alors formée et on a commencé à récolter des fonds.

 

Mais malgré la bonne volonté, l’argent ne suffisait pas. Et trois mois plus tard, après avoir fêté ses 13 ans, Ney est mort. Mais la statue n’avait toujours pas pu voir le jour.

Connaissez l’histoire de Ney, un chien qui a su voler le coeur des habitants de La Corogne.

Ney, un chien immortalisé en bronze

La maîtresse de Ney, son nouveau chien et la statue en bronze de Ney

 

Source : www.lavozdegalicia.es

Peu de temps après la mort du chien, un couple – qui a demandé à rester dans l’anonymat – a donné les 12 000 euros que coûtaient la statue. L’oeuvre appartient à l’artiste Miguel Couto. Maintenant, elle immortalise l’animal sur la Place de Lugo.

C’est ainsi que tout le monde a pu garder en vie Ney, un chien vraiment aimé. Même la statue de bronze perd sa couleur sur le haut du crâne. Personne ne peut s’empêcher de le caresser, comme le beau et sympathique Golden.

 

L’argent récolté avant grâce à la commission a été donné à une organization à visée non lucrative qui oeuvre pour la défense des animaux.

Se souvenir de Ney

Après la mort de Ney, Marisol pensait qu’elle n’aurait plus de chiens. Mais peu de temps après est arrivé Coco, un chien croisé qui avait été abandonné par ses maîtres.

Le nouvel animal de compagnie de Marisol a rapidement gagné le coeur de ses voisins. Coco allait sans aucun doute leur manquer, maintenant que le commerce était fermé.

 

Mais les souvenirs des bons moments restent. Par exemple, quand Ney réconfortait un voisin atteint par Alzheimer. La famille l’amenait chaque jour sur son fauteuil roulant et l’homme souriait quand il caressait le chien.

Ou la cérémonie où il a pris des photos avec des enfants et des adultes, qui maintenant se photographient avec la statue. Et la mauvaise habitude de voler les sandwiches des enfants, bien que dans ses dernières années, le hien devait suivre une diète plus stricte. C’est pour cela que parfois il portait un carton autour du cou pour demander aux gens de ne pas le nourrir.

L’héritage d’un chien

Entre les anecdotes et les bons souvenirs, Ney reste vivant dans le coeur de tous ceux qui le connaissaient et profitaient de leur amitié. Maintenant ils racontent leur histoire à tous ceux qui veulent bien l’écouter, en même temps qu’ils prennent une photo avec la statue.

C’est que la célébrité de Ney a dépassé les limites de la place de la ville. Son image a été diffusée sur la chaîne internationale de la Télévision espagnole. Et les donnateurs pour la statue venaient des endroits les plus reculés.

Mais de plus, sa page Facebook (Ney, le chien de la place de Lugo), s’est transformée en un point de rencontre pour ceux qui aiment et prennent soin des animaux.

Nous vous laissons ici une image de Ney, un chien tranquille, sympathique et joueur, qui a su gagner le coeur de tous ceux qui ont eu le privilège de le connaître.

Source des photos : La voix de la Galice