Les chiens et la notion du temps

· 4 janvier 2018

On dit qu’un chien est toujours content quand vous rentrez à la maison, que vous soyez parti depuis cinq minutes ou trois jours. Cela vient de la rumeur selon laquelle les chiens n’ont aucune notion du temps. Mais qu’en est-il vraiment ? Comment les chiens perçoivent-ils le temps ?

C’est en réalité un sujet très intéressant, et c’est pour cela que nous avons choisi de lui consacrer un article.

Pour occuper votre chien et l’aider à passer le temps, pourquoi regarder la télé avec lui ?

Comment les chiens perçoivent-ils le temps ?

Nous-mêmes pouvons mesurer le temps grâce à nos montres. Certains affirmeront qu’ils peuvent l’évaluer de manière approximative sans même utiliser une montre. Néanmoins, ceci est dû au fait que nous en avons déjà utilisé une auparavant et que nous sommes capables d’estimer l’heure qu’il est grâce à la position du soleil.

Cependant, les chiens vont plus loin : ils mesurent le temps grâce aux rythmes circadiens et à leurs perceptions sensorielles. Nous allons analyser chacune d’entre elles.

La notion du temps et les rythmes circadiens

Pour commencer, il faut tout d’abord préciser ce que sont les rythmes circadiens. Tous les instincts naturels du chien, comme manger, boire, s’accoupler ou jouer, sont régis par ces rythmes.

Ceux-ci sont fortement influencés par les cycles de rotation et de translation de la Terre, desquels dépend la variation de lumière et de l’obscurité pendant un jour. Ainsi, l’horloge biologique de l’animal se calque sur ces cycles grâce à la perception de la lumière et de l’obscurité, ce qui lui permet de se situer à quel moment de la journée il se trouve.

Par exemple, entre 18h et 6h se produisent ces changements corporels que l’animal est capable de détecter :

  • 18h30 : pression sanguine maximale
  • 19h : température corporelle plus élevée
  • 21h : sécrétion de mélatonine
  • 22h30 : fin des mouvements intestinaux
  • 2h : sommeil très profond
  • 4h30 : température corporelle réduite

Entre 6h et 18h se produisent : 

  • 6h45 : élévation de la pression sanguine
  • 7h30 : fin de la sécrétion de mélanine
  • 8h30 : reprise des mouvements intestinaux
  • 10h : état d’alerte
  • 14h30 : bonne coordination
  • 17h30 : efficience musculaire

Ces cycles circadiens permettent au chien de se repérer dans les heures de la journée. Par conséquent, vous devez les respecter dans son éducation, son dressage, et lors des compétitions. Cela leur permettra d’atteindre les meilleures performances physiques et mentales possibles sans nuire à leur santé.

La notion du temps : une perception sensorielle

De même que nous, humains, pouvons sentir le temps passer grâce à nos sens, les chiens peuvent le percevoir grâce aux leurs.

Sa vue par exemple : bien qu’ils ne voient qu’en noir et blanc, ils peuvent détecter la quantité de lumière qui passe par la fenêtre et en déduire que c’est l’heure à laquelle vous rentrez à la maison. 

L’odorat revêt un rôle particulièrement important dans la notion du temps chez les chiens. Lorsque vous vous éloignez de la maison, votre odeur se dissipe : c’est ainsi qu’il sait que vous êtes parti. Et lorsque vous revenez, il est capable de vous sentir à plusieurs mètres de distance, et de se rappeler que c’est le moment de votre retour chaque jour. Ceci est dû au fait que l’odorat canin est un sens qui est très connecté à la mémoire.

Ainsi donc, la notion de temps chez les chiens est liée à son instinct : ils peuvent associer les circonstances qui l’entourent avec le moment auquel elles se produisent.  Par conséquent, un chien ne sera pas aussi content de vous voir après cinq minutes d’absence que si vous vous êtes absenté trois heures. Bien qu’ils n’aient pas de montre, ils se rendent compte que les rythmes dont nous vous avons parlé se sont produits plus de fois lors d’une absence prolongée.