Le tapir du Brésil, un cousin du rhinocéros

· 25 mai 2019
Les tapirs sont de grands mammifères qui ressemblent à des cochons sauvages avec le nez d'un fourmilier, mais en réalité les tapirs sont plus étroitement liés aux rhinocéros et aux chevaux.

Le tapir du Brésil ou Danta est principalement présent au Brésil, mais son espèce couvre une grande partie des forêts tropicales d’Amérique du Sud. Cela va du sud de l’Argentine au Vénézuela, mais sans passer par le Chili et certaines zones à l’Ouest de la Cordillère des Andes.

Le mot « tapir » vient de itapiré, terme indigène pour définir « piré », ou un cuir aussi dur que de la pierre (ita). Ce terme ferait donc allusion à la peau de l’animal. Certaines cultures indigènes, comme les Mayas, les considèrent comme des animaux sacrés.

Habitat du tapir du Brésil

Cet animal préfère les forêts tropicales des montagnes, mais on le trouve aussi dans les marécages et les forêts des basses terres. Il est visible du niveau de la mer jusqu’à plus de 4 500 mètres d’altitude. Ces tapirs aiment la montagne et parfois ils tracent même des chemins pour de grands flux d’eau.

La majorité des tapirs préfère vivre au bord de l’eau, notamment les rivières au courant faible même s’ils sont d’excellents nageurs. Les plus grandes densités de population de tapir du Brésil sont présentes dans les zones de végétation luxuriante où les précipitations oscillent entre 2 000 et 4 000 millimètres par an.

Morphologie du tapir du Brésil ou Danta

Le poids d’un tapir du Brésil adulte oscille entre 150 et 250 kilos. Par ailleurs, les femelles mesurent 221 centimètres de long et seulement 204 centimètres pour les mâles. Leur crâne présente une crête sagittale proéminente qui s’étend des yeux au cou. De plus, il possède une chevelure courte qui prolonge cette crête.

Le tapir du Brésil adulte est de couleur marron foncé à rougeâtre, tandis que les jeunes spécimens sont marron avec des stries blanches horizontales qui s’estompent après l’âge de 7 mois. Par ailleurs, cette espèce possède des sabots et une proboscide prononcée.

tapir du Brésil

La proboscide est entièrement faite d’un tissu mou, et son museau a considérablement réduit l’os et le cartilage comparé à d’autres anguleux.

Reproduction du Danta

Les habitudes de reproduction du tapir du Brésil restent quelque peu obscures. On sait que quand les femelles sont sexuellement réceptives, les mâles entrent en compétition pour gagner le droit de s’accoupler en se mordant les uns les autres. On évoque également une possible polygamie.

Chez le tapir du Brésil, la gestation dure généralement 380 jours, mais peut osciller entre 335 et 439 jours. Le cycle menstruel survient tous les 30 ou 50 jours et dure 48 heures. La majorité des femelles atteignent leur maturité sexuelle entre l’âge de deux et trois ans.

La femelle la plus âgée connue qui a mis bas en captivité avait 28 ans. D’ailleurs, le tapir du Brésil se reproduit toute l’année et chaque mise bas donne naissance à un seul descendant, qui pèse généralement entre 3 et 6 kilos à la naissance. Puis, le sevrage intervient entre l’âge de 6 et 8 mois, et la majorité des petits deviennent indépendants à l’âge de dix-huit mois.

Comportement du tapir du Brésil

Le tapir du Brésil est de nature solitaire et, même s’il n’est pas exclusivement nocturne, il a tendance à se réfugier dans la forêt pendant la journée et sortir manger le soir. On le retrouve souvent par paires en période de reproduction ou lorsque les femelles voyagent avec leur descendance.

Le tapir du Brésil a une vision limitée, mais une perception olfactive aigüe. Même s’il est généralement timide, il se montre agressif lorsqu’il entre en compétition pour s’accoupler ou défendre son territoire. Il peut alors émettre des sons exprimant peur, angoisse ou douleur.

tapir du Brésil ou Danta

Ils peuvent se servir de différents sons pendant la période de reproduction. Ils témoignent leur agressivité avec un souffle nasal et, lorsqu’ils sont irrités, ils émettent un bruit sourd. Les tapirs utilisent aussi des méthodes de communication chimiques à travers l’urine et les glandes faciales pour délimiter son territoire.

Habitudes alimentaires

Le tapir sort généralement la nuit pour se nourrir. Il mange des fruits, des feuilles et d’autres matières végétales. Parmi ses plantes préférées on trouve le mombin, un petit arbuste dont les fruits sont semblables à de grandes prunes.

Ce sont des animaux frugivores qui participent probablement à la dispersion des graines de nombreux arbres fruitiers dans toute leur zone géographique. En général, leur digestion laisse intactes les graines consommées.

On chasse les tapirs du Brésil pour la quantité importante de protéines qu’ils apportent à l’alimentation dans les régions rurales. Ils ont été domestiqués au Brésil, où on leur a appris à tirer des charrues et se laisser enfourcher par les enfants.

Hormis les humains, le principal prédateur du tapir reste le jaguar, même s’il se fait parfois surprendre par des crocodiles. Lorsque des prédateurs se présentent, le tapir cherche à fuir vers un point d’eau. En revanche, s’il se trouve piégé, il va foncer sur ses prédateurs.

 

  • https://www.tapirday.org/brazilian-tapir.html