Le rôle du chien dans les civilisations anciennes

· 21 octobre 2018
Les chiens vivent avec des humains depuis plus de 18 000 ans. Nous les retrouvons dans la culture et les mythes de divers peuples

Les animaux de compagnie font partie de nos vies depuis de nombreuses années, mais plus encore que nous ne pourrions le croire. Le chien jouait en effet un rôle important dans les civilisations anciennes. Bien que nous considérons que les chiens vivent avec nous depuis plus de 18 000 ans, ils sont en réalité présents dans différentes et importantes ères. Nous vous parlerons donc ci-après du rôle du chien dans les civilisations anciennes.

Le rôle du chien dans les civilisations anciennes

Le chien fut dès le début de son origine utilisé comme gardien de la maison. Il fut ensuite utilisé pour la chasse et comme participant aux guerres, en tant que chien soldat. Il remplissait le rôle de défense, d’attaque et de liaison.

Le chien mourait généralement lorsqu’il remplissait ce travail de liaison car sa mission consistait à porter un tube de cuivre contenant un message à l’intérieur et qu’il devait préalablement avaler. Le seul moyen de récupérer ledit message était d’étriper le chien.

rôle du chien dans les civilisations anciennes

Comment savons-nous que le chien cohabite avec des humains depuis aussi longtemps ? Certaines découvertes  nous permettent de l’affirmer. En voici quelques unes :

  • Temple de Gobekli Tepe. Ce temple, trouvé en Turquie, contenait des découvertes datant de plus de 12 000 ans, lesquelles établissaient clairement que des chiens domestiques existaient déjà.
  • La tombe de Natufian. Vieille de 12 000 ans, elle fut découverte en Israël. Elle contenait les restes d’un vieil homme enterré avec un chiot.
  • Épopée de Gilgamesh. Des tablettes cunéiformes qui semblent dater de la période entre 2 000 et 2 500 avant J.-C., font référence à environ sept chiens de chasse appartenant à la déesse Innana.
  • La descente d’Innana. Il s’agit d’un texte célèbre. Egalement lié à cette déesse, il montre clairement comment la déesse descend en enfer pour retrouver son mari Dumuzi qui l’attend avec ses chiens domestiqués qu’il possède comme animaux de compagnie.
  • Mahabharata. Il s’agit d’un texte mythologique qui raconte l’histoire du roi Yudisthira, qui réalisa un pèlerinage en compagnie d’un chien. Le roi aimait tellement cet animal qu’il décida de rester sur terre pour ne pas être séparé de son fidèle ami lorsque l’accès au ciel lui fut refusé.

Le rôle du chien en Egypte

Dans l’Égypte ancienne, le chien était lié au dieu Anubis, chargé de traduire en justice l’âme des morts. Ces chiens étaient enterrés dans le temple d’Anubis lors de cérémonies bien préparées, afin que ces animaux puissent accéder facilement à l’au-delà pour continuer à profiter de l’existence. Cela dénote le grand amour que les égyptiens ressentaient pour ces animaux.

De nombreux vestiges archéologiques révèlent le rôle important joué par les chiens dans l’Égypte ancienne. Nous savons par exemple que la famille momifiait le chien à l’instar de tout autre membre lorsqu’il venait à mourir, que ses membres se rasaient les sourcils en signe de deuil.

Par ailleurs, la tombe du grand pharaon Ramsès montre des peintures de lui avec ses chiens de chasse. Nous savons en outre que de nombreux chiens étaient enterrés avec leurs maîtres afin de pouvoir rester auprès de lui après la mort.

« Les noms attribués aux chiens dans l’Égypte ancienne étaient autant de preuves d’affection, de compétences ou de capacités. De sorte que nous pouvions entrevoir l’importance qu’ils revêtaient pour le peuple. Certains de ces noms étaient : Brave, Fiable, Bon Pasteur, etc »

rôle du chien dans les civilisations anciennes

Si le chien joua un rôle important en Égypte, ce fut également le cas en Grèce et à Rome qui voyaient en lui un symbole important de leur religion et de leur mythologie. La civilisation Grecque parle par exemple d’un chien à trois têtes qui gardait l’entrée des Enfers.

Le chien est le meilleur ami de l’homme. Il s’agit là d’une phrase très célèbre ayant toujours résonné à nos oreilles. Ceci est d’autant plus vrai lorsque nous prenons conscience du rôle du chien dans les civilisations anciennes.