Le pessimisme est également dangereux pour les chiens

· 18 avril 2019
Saviez-vous que les chiens pouvaient être pessimistes ?

Un fermier a voulu organiser une compétition entre son chien et son lapin. Il a donc caché un os et une carotte. Tandis que le lapin commençait à creuser et creuser, le chien ne bougeait pas, se lamentant de la difficulté de trouver l’os. Le lapin ne s’est pas découragé malgré le fait d’avoir creusé de nombreux trous, songeant plutôt au fait qu’il pourrait bientôt manger sa carotte. Comme vous pouvez le constater, le pessimisme est un mauvais conseiller, même pour les chiens.

Le chien a continué à se lamenter. Lorsqu’il n’avait plus d’endroit où creuser, le lapin a fait un tunnel en se laissant guider par son odoratIl a donc creusé jusqu’à ce qu’il trouve non seulement la carotte, mais l’os égalementSavez-vous où il était ? Juste en dessous du chien ! Si le pessimisme ne s’était pas emparé de lui, le chien aurait pu trouver sa récompense en utilisant simplement une infime partie de son instinct.

Il s’agit là d’une histoire appelée le chien pessimiste. Elle montre que les animaux peuvent connaître des variations de leur humeur. Ils peuvent donc devenir eux aussi pessimistes. Il s’agit d’une attitude qui peut s’avérer dangereuse pour les chiens. Nous vous expliquons pourquoi dans la suite de cet article.

Chiens optimistes et chiens atteint de pessimisme

pessimisme chez les chien

A Sydney, des scientifiques ont mené une étude afin de corroborer le fait que les chiens atteints de pessimisme existent vraiment. Ils ont pour cela utilisé 2 sons musicaux qui enseignaient à environ 40 chiens de races différentes que lors du retentissement d’un des deux, ils aurait du lait au lieu de l’eau comme récompense.

Ces tons se situaient entre 2 octaves. Ils étaient donc différents. L’expérience a commencé lorsque les animaux apprirent à les différencier.

Certains chiens ont rapidement réussi à gagner la récompenseIls ont donc été considérés comme des chiens optimistes. En effet, ils espéraient pouvoir recevoir davantage de lait. En revanche, voyant qu’ils n’avaient pas obtenu de lait, d’autres chiens abandonnèrent. Ils ont donc été considérés comme pessimistes.

Selon un des chercheurs, « les chiens pessimistes semblaient plus stressés par leurs échecs que les optimistes. Ils se plaignaient et ne pouvaient plus suivre, évitant d’essayer à nouveau. Pendant ce temps, les optimistes persévéraient et continuaient.  »

Les chercheurs ne croient toutefois pas que les chiens atteints de pessimisme soient malheureux. Ils sont simplement habitués à une routine confortable qu’ils ne veulent pas quitter. Ils soulignent néanmoins l’importance de les motiver à faire de nouvelles choses.

Pessimisme ou réalisme ?

Il est possible, si quelqu’un attire notre attention sur des paroles pessimistes que nous aurions prononcé, que notre réponse soit : « Je ne suis pas pessimiste, je suis réaliste ». Ceci est-il transposable à nos chiens ?

Marck Bekoff a mené une autre étude. Se basant sur celle présentée précédemment, il tira la conclusion que les chiens qui arrêtaient de chercher à obtenir du lait n’étaient pas pessimistes, mais réalistes. Ils se rendaient simplement compte qu’ils ne l’obtiendraient pas.

Un chien diagnostiqué comme souffrant de pessimisme ne manifeste d’intérêt pour aucune activité, même si elle offre des récompenses. Bekoff ne nie donc pas qu’il existe des chiens pessimistes. Il affirme néanmoins que ces derniers sont victimes de maltraitance depuis tout jeunes. Il précise cependant qu’il est alors possible de changer leur comportement.

Comment agit un chien pessimiste ?

chien atteint de pessimisme

Un chien pessimiste peut beaucoup ressembler à un chien dépressif. Il présente les attitudes suivantes :

  • Dormir excessivement
  • Rester couché de longues périodes
  • Regarder dans le vide
  • Ne pas vouloir jouer
  • Ne pas répondre aux stimuli

Il s’agit là de quelques uns des traits d’un chien pessimiste. Certaines études prétendent qu’ils ne sont pas malheureux. La vérité est qu’ils pourraient néanmoins être plus heureux. Un chien pessimiste ne profite pas de la vie ni de l’amour que les autres lui apportent. Il est donc essentiel de le motiver à faire de nouvelles choses, à vivre de nouvelles expériences. Une bonne idée pourrait donc être de l’emmener voir maître-chien ou même un psychologue pour chien.