Le fonctionnement des pupilles chez les chiens et les chats

· 19 novembre 2018
Par rapport aux humains, les chiens ne peuvent pas distinguer certaines couleurs, et les félins sont capables de mesurer la distance exacte qui les sépare de leur proie dans l'obscurité.

Le fonctionnement des pupilles chez les chiens et les chats diffère grandement de celui des pupilles humaines. Leurs caractéristiques, leur forme et leurs capacités ne cessent jamais d’émerveiller la communauté scientifique.

Les fascinantes pupilles du chat

La nature prédatrice des chats est davantage liée à la curieuse forme verticale de leurs pupilles. Une étude publiée en 2015 dans la revue scientifique Science Advances a de ce fait analysé le fonctionnement des pupilles des prédateurs qui chassent la nuit, comme le font habituellement les chats.

les pupilles des chats

Selon cette étude, la verticalité des pupilles des chats les aide à calculer la distance exacte à laquelle se trouve leur proie dans les milieux ou la lumière est rare. Puisque la méthode de chasse des chats est basée sur l’effet de la surprise, cette caractéristique de leurs pupilles est essentielle pour calculer la hauteur du saut qu’ils doivent faire pour jeter sur leur proie.

Les prédateurs qui utilisent cette méthode de chasse utilisent généralement deux techniques pour calculer la distance à laquelle se trouve exactement leur proie :

  • En utilisant la méthode appelée stéréopsie, le cerveau compare la distance entre deux images projetées sur la rétine de chaque oeil. De la vision bidimensionnelle offerte par notre vision au cerveau, il est capable de combiner les images. Pour donner naissance à une seule image tridimensionnelle.
  • La méthode suivante permet aux animaux de se concentrer sur un objet particulier. En rendant flous ceux qui se trouvent autour de lui.

La verticalité des pupilles des chats jouent un rôle essentiel dans leur processus de stéréopsie. Car les contours et la profondeur des objets sont mieux appréciés par ce type de pupilles.

Les pupilles canines, plus semblables aux nôtres que vous le pensez

Sur le plan anatomique et fonctionnel, les pupilles des chiens ressemblent beaucoup à celles des humains. Les yeux canins se composent d’une cornée, d’une pupille, de la rétine, de cônes et de bâtonnets. Comme ils sont situés à l’arrière de la tête, ils ont une vision périphérique quelque peu limitée.

les pupilles des chiens

La pupille du chien réagit à la lumière de la même manière que la nôtre. Une fois que la cornée pénètre dans la pupille et l’atteint, elle s’agrandit ou se contracte. Pour contrôler la quantité de lumière qui pénètre dans l’oeil. Plus tard, cela lui permet de la passer à la rétine pour traiter l’image.

La principale différence entre leur vision et la nôtre réside dans la réponse de la rétine aux stimuli. Alors que la rétine des humains a plus de cônes que de bâtons, celle des chiens fonctionne a l’opposé, ce qui leur donne une meilleure vision nocturne.

Le fait que les chiens aient moins de cônes que de bâtons affecte malheureusement leur capacité à distinguer les couleurs. Nous avons trois types de cônes différents qui nous permettent d’absorber différentes ondes lumineuses et, par conséquent, de détecter davantage de couleurs. Avec leurs cônes, les chiens ne sont pas capables de détecter des couleurs comme le vert, le jaune ou le rouge.