Le chien de Canaan, sauvage pendant plusieurs générations

· 3 novembre 2018
Son passé récent permet à cette race de chien de faire facilement face aux problèmes. Il s'agit par ailleurs d'une race qui n'hésitera pas à avertir de la présence d'un inconnu en aboyant.

S’il ressemble à un chien de berger blanc, le chien de Canaan possède une queue recourbée sur le dos. Cela nous permet de rapidement le différencier du chien de berger. Cette race dispose en effet d’une histoire propre.

Histoire du chien de Canaan

L’histoire du chien de Canaan est très curieuse. Il s’agit d’une race primitive qui vivait au Moyen-Orient et remplissait les activités habituelles des chiens de berger. Il accompagnait le bétail dans les montagnes, le protégeait des prédateurs et protégeait également la maison ou le village des intrus.

L’invasion romaine dispersa cependant la population de cette région au deuxième siècle et la race, qui avait été élevée et façonnée pour travailler avec les humains, redevint sauvage. Ils allèrent vivre libres dans le désert du Néguev et constituant pendant longtemps une race sauvage.

Le chien de Canaan fut d’une part sauvage pendant près de 2 000 ans, mais dépend de l’humain par ailleurs. Quelques uns se réinstallèrent à proximité du bétail des villages restants, d’autres furent nouvellement domestiqués et beaucoup d’autres survécurent grâce aux déchets générés par les humains.

Certains habitants de ces régions eurent besoin, au début du XXe siècle, de l’aide de chiens robustes, intelligents et gardiens. Le chien de Canaan constituait alors le meilleur choix. Ils s’adaptèrent étonnamment bien à leur nouvelle vie de chien de travail ou d’animal de compagnie.

Caractéristiques du chien de Canaan

Le chien de Canaan est un chien de taille moyenne. Il pèse entre 18 et 25 kilogrammes. Les mâles sont généralement plus grands que les femelles. Il s’agit de chiens avec un corps carré et une apparence équilibrée. Agiles mais musclés, comme beaucoup d’autres chiens de berger.

chien de canaan

Ils ont une tête en forme de cône tronqué, avec un nez carré et des lèvres serrées. La tête semble plus large qu’elle ne l’est réellement car les oreilles sont insérées bas. Celles-ci sont triangulaires et restent dressées au-dessus de la tête. Elles ont une grande mobilité vers d’autres directions et sont extrêmement expressives.

Une des caractéristiques les plus frappantes de cette race est sa queue, qui est recourbée sur le dos. Bien qu’il ressemble à première vue à un chien de berger, ce dernier possède une queue basse et droite. Le chien de Canaan est en réalité un chien de type primitif, à l’instar des huskies de Sibérie.

Il possède une double couche de poils. La couche interne est laineuse et dense, ce qui le protège des températures extrêmes du désert, froides la nuit mais très chaudes le jour. La couche externe possède les poils les plus durs et de longueur moyenne.

Il en existe de diverses couleurs : sable, rougeâtre ou noir. Il peut avoir un masque, mais se dernier doit être symétrique. Les réglementations officielles n’acceptent pas les couleurs grises, tigrées ou feu noir. Le masque et les marques blanches peuvent apparaître en combinaison avec toute autre couleur.

Comportement du chien de Canaan

Les siècles de vie sauvage ont marqué cette race de chien. Il s’agit donc de chiens indépendants ayant une grande capacité à résoudre les problèmes. Ils sont entêtés, intelligents. Avant de s’efforcer d’obtenir ce qu’ils souhaitent, ils déterminent si cela est essentiel ou non. Et s’il vaut la peine d’y consacrer du temps et de l’énergie.

chien de canaan

Le chien de Canaan tolère assez peu l’ennui et l’inactivité. Il est habitué à être actif, à chercher de la nourriture ou à jouer avec ses compagnons. La stimulation mentale est dès lors essentielle chez cette race de chien. Il s’agit du chien idéal pour les longues promenades en montagne. Trois promenades de qualité par jour lui sont en effet nécessaires.

Son esprit indépendant mais de gardien l’amène à se méfier des étrangers, tant canins que humains. Ils n’hésitera pas à avertir en aboyant si quelque chose d’étrange se passe autour de lui. Il montre cependant rarement de l’agressivité. Son travail consiste à effrayer les intrus, non à les blesser.

Soins du chien de canaan

Cette race ne présente pour le moment aucune maladies héréditaires communes en raison de sa récente réincorporation à la vie humaine. Et à la faible sélection génétique artificielle. Les contrôles sanitaires et vétérinaires réguliers ne doivent néanmoins pas être négligées.

Il est nécessaire de respecter le calendrier de vaccination proposé par un vétérinaire de confiance. Il est également nécessaire, dans la mesure où il s’agit d’un chien qui se promène dans la nature, de prendre en compte les disparitions internes et externes, ainsi que de fréquemment vérifier la présence de parasites, d’épines  ou d’échardes dans les pattes ou les oreilles.

Le chien de Canaan est une race millénaire qui a longtemps survécu à l’état moitié sauvage. Sa réadaptation à la vie humaine a néanmoins été facile pour tout le monde. Il convient seulement de tenir compte de son intelligence et de son besoin de stimulation mentale.