L’amitié entre l’Homme et le chien date-t-elle du Néolithique ?

· 14 avril 2019
L'ocytocine semble être la substance qui explique le lien si fort entre les Hommes et les chiens, et ce depuis la nuit des temps ; une récente étude réalisée par des élèves barcelonais a été publiée dans la revue Journal of Archaelogical Science Reports.

Même si l’étroite relation que tissent les chiens avec les humains peut nous sembler étrange, elle ne date pas d’hier, et remonte en effet à des temps anciens. Survie, ocytocine et Néolithique pourraient être la base de l’amitié entre l’Homme et le chien. De plus en plus de preuves viennent d’ailleurs étayer cette hypothèse.

Une étude archéologique réalisée récemment à Barcelone indique que la relation entre les humains et les chiens date d’au moins 6000 ans. Le groupe de chercheurs à l’initiative de cette étude a trouvé des tombes humaines contenant des restes d’ossements de chiens enterrés aux côtés des morts. Cela supposerait donc une relation des plus étroites entre les Hommes du Néolithique et leurs animaux de compagnie.

Les trouvailles ont été faites en Catalogne par des étudiants de l’Université de Barcelone. Les résultats de la recherche ont été publiés dans la revue Journal of Archaelogical Science Reports.

Une amitié qui va au-delà de la vie

Selon les chercheurs, les chiens auraient donc été enterrés avec leurs maîtres. Il s’agirait là d’un acte symbolique, d’un rituel religieux dans le cadre duquel le chien aurait été sacrifié pour accompagner son propriétaire dans l’au-delà.

Les chercheurs ont trouvé au moins 26 tombes humaines qui renfermaient des restes d’ossements de chien. Ce nombre n’est pas très grand comparé au total d’excavations pratiquées, mais il reste tout de même significatif.

amitié entre chiens et humains depuis le Néolithique

Les études menées à ce sujet ont également permit d’établir quelques données sur le régime de ces chiens. En effet, il a été possible de prouver que l’alimentation des humains et de leurs chiens était très similaire. Elle consistait principalement en des légumes et des céréales ; ces informations permettent aussi de conclure que depuis le Néolithique, il existe une forte amitié entre l’Homme et le chien.

Les rituels et les chiens

L’humanité a toujours considéré les rituels post mortem comme sacrés et délicats. Traditionnellement, la méconnaissance de ce qui arrive après la mort a toujours eu du poids. C’est pourquoi il est assez frappant de savoir que les chiens aient pu être sacrifiés et enterrés avec leurs maîtres.

Tout cela coïnciderait avec la « culture des sépultures en fosses ». Cette thèse est celle que soutient la première rédactrice de l’article de recherche, Silvia Albiruzi. Le corps des chercheurs pense que cela aurait pu être une pratique assez généralisée au sein de la population ibérique de l’époque.

Si on se base sur les découvertes réalisées et la documentation existante, on peut dire que cette pratique s’est prolongée pendant quelques siècles, pour finalement perdre du terrain avec le début de l’Age de Fer ; nous faisons ici référence à l’an 1200 avant JC.

L’amitié entre l’Homme et le chien est durable et naturelle

Les chiens proviennent directement de meutes de loups, lesquels ont dû changer leur comportement pour survivre. On ne sait pas qui s’est approché le premier de l’autre, les chiens ou les humains. Or, ce qui est certain, c’est que l’échange de nourriture et la domestication ont dû générer des changements génétiques chez ces animaux.

amitié entre chiens et humains depuis le Néolithique

A dire vrai, la relation entre cette espèce et les humains a une explication biochimique. De même que les Hommes, les chiens sécrètent de l’ocytocine, familièrement connue sous le nom de « l’hormone de l’amour ».

Cette substance est liée aux sensations agréables dans le cerveau ; quand un chien vit avec son maître, elle s’active, de même que cela se produit chez un couple amoureux. Ce serait la raison pour laquelle les chiens ont une relation considérée comme unique avec nous.

Les explications à caractère biochimique marquent la différence entre les relations humains/chiens et les relations humains/autres animaux ; en effet, aucun autre animal n’a développé une telle proximité avec l’être humain.

L’intérêt universitaire pour la question grandit

Il existe de nombreuses hypothèses et postures sur l’évolution des chiens. Actuellement, les universitaires du monde entier cherchent à expliquer leurs migrations, leur domestication ainsi que l’origine de la solide relation interespèce. Il semble que l’intérêt scientifique et public sur le sujet ait pris de plus en plus d’ampleur au cours de la dernière décennie.

Il y a ceux qui pensent que la domestication n’a pas pu arriver avant le Néolithique, et d’autres qui soutiennent le contraire. Ce qui est certain en tout cas, c’est que les chiens sont des animaux aimables et intelligents. Nous pouvons tous profiter de la compagnie de nos amis à quatre pattes ; au-delà des faits scientifiques, l’amitié entre l’Homme et le chien est une réalité palpable.