La faune des îles Galápagos

· 30 octobre 2018
En raison de leur isolement par rapport au continent, les îles Galápagos abritent des espèces uniques dont les plus frappantes sont des reptiles et des oiseaux.

Les îles Galápagos forment un endroit très spécial sur la planète, non seulement grâce à leur formation géologique, mais aussi grâce aux animaux qui y vivent. Leur faible densité de population et leur localisation au beau milieu de l’océan ont rendu la faune de ces îles absolument unique.

Que sont les îles Galápagos ?

Les îles Galápagos sont constituées d’un ensemble d’îles situées dans l’Océan Pacifique à presque 1 000 kilomètres de la côte équatorienne. Sur le plan administratif, ces îles appartiennent à l’Équateur qui s’est engagé à protéger et conserver leur nature.

Les îles Galápagos forment un archipel de 19 îles de différentes tailles et de plus de 200 îlots et rochers de plus petite taille. Les îles sont habitées et les derniers recensements comptent 25 000 personnes qui y vivent de manière permanente. Mais les Galápagos attirent aussi près de 200 000 touristes par an.

La faune des îles Galápagos : les tortues

Lorsqu’on entend parler de la faune des Galápagos, on pense avant tout aux tortues et aux reptiles. De fait, la tortue des Galápagos, dont la photo se trouve en début d’article, est une espèce de tortue géante terrestre endémique de ces îles.

Cette espèce se divise en 14 sous-espèces différentes dont 4 sont éteintes. La tortue des Galápagos la plus tristement célèbre est Georges le solitaire, le dernier individu de son espèce qui a vécu sur ces îles jusqu’à sa mort à l’âge de presque 100 ans.

Toutefois, les îles Galápagos n’abritent pas que des tortues terrestres. En effet, on peut aussi y trouver des tortues marines. La tortue marine des Galápagos est une sous-espèce de la tortue verte qui vit dans les eaux du Pacifique et qui retourne sur les îles pour y pondre ses œufs.

Autres reptiles et iguanes uniques

L’iguane marin est un autre exemple de la faune unique au monde des îles Galápagos. Il s’agit du seul iguane qui se nourrit dans l’océan. Son régime alimentaire est constitué d’algues. Néanmoins, seuls les grands mâles sont capables de nager. Les femelles et les petits se contentent de patauger et cherchent leur nourriture à marée basse.

Iguane marin des Galapagos

Les individus les plus imposants mesurent près de 50 centimètres de long et peuvent peser jusqu’à 15 kilos. Le régime alimentaire de ces iguanes les pousse à ingérer une quantité importante de sel. Pour s’en débarrasser, ils expulsent ce sel sous forme de cristaux via une glande nasale.

Lorsqu’ils ne sont pas à la recherche de nourriture, ils se comportent comme les autres lézards et les autres iguanes. Ils se reposent au soleil pour se réchauffer. Comme leur peau est de couleur noire, ils parviennent à accumuler de la chaleur plus rapidement et plus facilement que les autres espèces de lézards.

Des oiseaux pas tous marins

Les oiseaux constituent la majeure partie des espèces endémiques de la faune des îles Galápagos. Une large de variété d’espèces d’oiseaux vit sur ces îles. On y trouve notamment des pingouins, des pinsons, des cormorans, des mouettes, des hiboux et des pélicans.

pingouins des îles Galapagos

Le pingouin des Galápagos est le seul pingouin qui ne vit pas au nord de l’équateur. Il fait partie des pingouins les plus petits. En effet, il pèse à peine deux kilos et demi. Il est de couleur noir sauf au niveau de son ventre qui est blanc.

Ce lieu si spécial abrite aussi 13 espèces de pinsons différentes. L’espèce la plus connue d’entre elles est celle du pinson vampire. Ce dernier doit son nom à son régime alimentaire étrange. De fait, cet oiseau se nourrit du sang d’autres oiseaux. Toutes ces espèces de pinsons sont assez similaires physiquement. Elles se distinguent principalement par leur bec qui peut varier au niveau de la taille et de la forme en fonction du régime alimentaire des différents pinsons.

Le cormoran aptère est la seul espèce de sa famille qui a perdu la capacité de voler. Comme les autres cormorans, il plonge pour se nourrir et il est un excellent nageur. Cependant, ses ailes sont trop petites pour lui permettre de voler. Il se sert donc de ces dernières pour plonger dans l’eau.

Il existe aussi une espèce de hibou des marais endémique des îles Galápagos. Contrairement à de nombreux oiseaux de l’archipel, ce hibou ne dépend pas de l’océan pour se nourrir. En effet, il chasse majoritairement d’autres oiseaux, même des oiseaux plus grands que lui. De même, à la différence des hiboux continentaux, il chasse le jour et non la nuit.

De plus petits reptiles : le lézard de lave

Beaucoup d’espèces de reptiles font partie de la faune des îles Galápagos. Les lézards de lave figurent parmi les plus petits individus de l’archipel. Ils mesurent jusqu’à 25 centimètres de long, mais les mâles sont presque trois fois plus grands que les femelles.

 

Ces lézards se nourrissent d’insectes et leur comportement et leur habitat sont très similaires à ceux des autres lézards de la planète. Ils vivent aussi bien dans des plaines que dans des zones riches en végétation qui leur permettent à la fois de se cacher facilement, mais aussi de se reposer au soleil pour augmenter leur température corporelle.

Grâce à leur isolement total de plusieurs milliers d’années, les îles Galápagos ont pu devenir le creuset d’une vie animale unique au monde. Ces dernières années, grâce aux efforts de conservation et à toutes les mesures de protection qui ont été mises en place sur ce site, les îles Galápagos constituent également une réserve et un refuge pour des centaines d’espèces animales.