Koko la gorille parlante est décédée

· 12 décembre 2018
Ce spécimen mythique a réussi à apprendre plus de 1000 signes pendant son apprentissage de la langue. De plus, elle comprenait au moins 2 000 mots d’anglais parlé.

Récemment, la nouvelle est tombée : le 20 juin 2018 Koko, la gorille, est décédée. Avec Flocon de Neige, elle faisait probablement partie des gorilles les plus célèbres. 

Cette femelle gorille de montagnes de l’Ouest est décédée à l’âge de 46 ans à la Gorilla Foundation. C’est donc à cet endroit qu’elle aura passé ses dernières années de vie.

Koko est décédée pendant son sommeil, ce qui rassure la fondation. Cette dernière va probablement mettre fin à ses recherches maintenant que l’utilisation de primates pour étudier le langage est licenciée pour des raisons éthiques.

Koko la gorille avait un esprit prodigieux

Koko est devenue célèbre grâce à sa maîtrise de la langue des signes. Francine Patterson, sa gardienne et dresseuse, a réussi à lui apprendre plus de 1 000 signes que Koko pouvait à la fois comprendre et utiliser. De plus, elle comprenait au moins 2 000 mots de l’anglais parlé.

Sachez que les compétences de Koko la gorille ont parfois été exagérées. En effet, la communauté scientifique s’accorde sur le fait que Koko ne construisait pas de phrases en utilisant la syntaxe. Sa capacité à communiquer était plutôt semblable à celle d’un enfant de quatre ans.

Koko la gorille avait un esprit prodigieux

Koko la gorille est née dans le zoo de San Francisco. Elle est tombée gravement malade au cours des premiers mois de sa vie. Une soignante a donc dû prendre soin d’elle. C’est de cette façon que Francine Patterson a fini par avoir un lien émotionnel énorme avec Koko.

Par la suite, Francine a réussi à emmener Koko dans une fondation où elle restera jusqu’à la fin de sa vie. Certains ont critiqué cette décision. Cependant, même si elle était dans un zoo, Koko avait beaucoup d’autres gorilles avec qui dialoguer au lieu de n’être en contact qu’avec une seule personne.

Koko la gorille a eu une vie pleine d’aventures

Koko la gorille adorait les animaux. À maintes reprises, elle s’est occupée des chats et leur a exprimé son amour. Nous le savons, car Koko pouvait utiliser la langue des signes pour exprimer ses sentiments.

Cette femelle gorille a rencontré de nombreuses personnalités, telles que Leonardo Di Caprio ou encore Robin Williams. D’ailleurs, cette dernière relation est devenue célèbre après la réaction de Koko à sa mort.

Koko la gorille : une vie controversée

Bien que Koko ait inspiré de nombreuses personnes, nombreux sont ceux qui croient que les conditions dans lesquelles elle a été élevée relèvent de la maltraitance animale.

Koko la gorille avait une vie controversée

 

Les primates sont facilement humanisés s’ils sont élevés avec des humains. Cependant, à l’avenir, il sera peut-être impossible pour ces animaux de se réintégrer dans un groupe de primates de leur espèce. C’est pour cette raison que l’on ne peut pas avoir un singe comme animal de compagnie.

Bien qu’elle ait vécu avec des gorilles à différentes étapes de sa vie, Koko n’a pas vécu dans des groupes naturels et a souvent eu des humains pour seule compagnie.

En ce sens, certains pensent que Koko aurait mieux vécu dans le zoo où elle est née et où elle aurait pu s’intégrer dans un groupe de gorilles de son espèce.

Certains critiquent les expériences linguistiques continuelles avec les primates car d’autres cas ont abouti à l’abandon et à l’expérimentation animale. De plus, beaucoup de personnes ont remarqué que la plupart de ces grands singes avaient souffert psychologiquement.

Ce qui est certain, c’est que Koko la gorille a eu une vie très différente de celle de ses pairs. Elle a incité de nombreuses personnes à respecter la nature. Cependant, elle n’a probablement pas eu la meilleure vie possible.