Différences entre Malamute de l’Alaska et Husky Sibérien

· 20 septembre 2018
Même si ce sont deux chiens nordiques utilisés pour tirer des traîneaux, ils se distinguent à plusieurs niveaux comme l'origine, la taille, les yeux, le pelage et le caractère.

Tous deux vivent dans la neige, tirent des traîneaux et ressemblent à des loups. Cependant, il existe de nombreuses différences entre Malamute d’Alaska et Husky Sibérien. Vous aimeriez les découvrir ? Nous allons tout vous expliquer dans cet article.

Quelles sont les différences entre Malamute d’Alaska et Husky Sibérien ?

Ces deux races appartiennent au groupe 5, au sein de la catégorie des chiens nordiques de traîneau. Si vous pensez à en adopter un, vous devez savoir qu’ils ont besoin de beaucoup d’activité physique quotidienne et qu’ils ne supportent pas bien les températures élevées.

À première vue, on pourrait dire que ce sont les mêmes, même si plusieurs différences existent entre Malamute d’Alaska et Husky Sibérien.

1. Origines

Leur nom nous donne déjà un premier indice. Le Malamute est apparu en Alaska occidental, précisément dans la tribu Inuit, à la fin du XIXe siècle. Avec la fièvre de l’or qui a sévi dans la région, beaucoup de gens ont commencé à l’adopter. C’est pourquoi il est si populaire au Canada et aux États-Unis.

De son côté, le Husky est né dans une zone froide et déserte de Sibérie, grâce à la tribu Chukchi. Pour ses membres, avoir un chien-loup comme assistant était une fierté, un symbole de force et de pouvoir.

2. Aide apportée à l’humain

Dès le début, les deux races ont aidé à la chasse et au transport d’aliments, bois ou même personnes en traîneau. Néanmoins, le Husky a hérité d’autres tâches : offrir chaleur et protection aux femmes et aux enfants les nuits de neige, et accompagner leur maître sur les longues distances grâce à leur résistance physique.

3. Taille

L’une des principales différences entre Malamute d’Alaska et Husky Sibérien est leur taille. Ce sont deux races robustes et grandes, même si la première est plus grande et plus lourde : 63 centimètres et un poids de 35 kilos. Le Husky Sibérien, lui, ne dépasse pas les 60 centimètres ni les 30 kilos.

4. Yeux

Sans l’ombre d’un doute, l’une des principales caractéristiques du Husky Sibérien c’est que beaucoup ont les yeux clairs -bleus ou verts- et peuvent même présenter un iris de chaque couleur. Le Malamute d’Alaska a toujours les yeux foncés, noirs ou marron.

Malamute d'Alaska et Husky Sibérien

5. Tête

On remarque vite que le Malamute d’Alaska a une face plus grande et carrée que le Husky, même si elle est harmonieuse. Dans les deux cas elle est majoritairement blanche, avec des lignes sombres, comme s’ils avaient un masque ou une capuche. Ils semblent alors porter un bonnet ou un manteau sur le front et le crâne, qui est plus sombre que la truffe.

Autre différence : leurs oreilles. Celles du Malamute d’Alaska sont plus petites et plus larges à la base, alors que celles du Husky Sibérien sont plus allongées. Toutes sont de forme triangulaire et droites.

6. Pelage

Voici une autre différence notoire entre Malamute d’Alaska et Husky Sibérien. Même si tous deux ont une double couche de poils, de couleur variée (blanc, gris, marron, noir, rougeâtre), chez le premier le pelage est plus long et plus rêche au toucher. Le Husky Sibérien a un manteau plus doux et de longueur moyenne.

Malamute d'Alaska et Husky Sibérien

7. Caractère

La race américaine est très obéissante avec toute la famille. Elle n’appartient pas à ‘un seul maître’, elle adore vivre en meute et entourée de gens et d’animaux. De plus, elle se caractérise par sa noblesse, sa loyauté et son dévouement. S’il est éduqué dès son plus jeune âge, il ne désobéira jamais à un ordre.

Le chien russe, quant à lui, est un animal gentil, affectueux, amical et extraverti, qui peut se montrer un peu agressif avec les gens qu’il ne connait pas ou s’il est à l’extérieur. Il préfère être entouré d’autres chiens. D’ailleurs, très intelligent et docile, il a besoin de stimulation non seulement physique, mais aussi cérébrale. C’est pourquoi les jeux d’agilité peuvent s’avérer parfaits pour le Husky Sibérien.

Enfin, il n’y a pas beaucoup de différences entre Malamute d’Alaska et Husky Sibérien en terme de santé. En effet, ils sont tous les deux sujets à la dysplasie de la hanche et aux problèmes oculaires comme la cataracte. Aucun des deux n’aime la chaleur, et ils peuvent souffrir d’obésité s’ils mangent trop et ne font pas d’exercice.