Découverte d’un louveteau momifié au Canada

· 15 décembre 2018
Ce canidé fut découvert près d'un caribou, lui aussi momifié, et dont les restes furent retrouvés près d'une couche volcanique datant de 80 000 ans.

Le territoire du Yukon, au Canada, est célèbre pour ses mines d’or. Il sera désormais connu pour ses trésors retrouvés sous terre. Un louveteau momifié et parfaitement conservé y fut en effet découvert. Des restes de caribous momifiés également, à quelques mètres de distance.

Des mineurs à la recherche d’or sont à l’origine de la découverte de ces deux animaux momifiés. Découvert en 2016, le louveteau momifié et son compagnon caribou furent soumis à différents tests.

Les équipes de recherche travaillèrent sans relâche sur les deux animaux. Nous pouvons désormais observer les momies dans le centre culturel de Tr’ondëk Hwëch’in, dans la ville de Dawson.

Actuellement recouvert de forêts denses, le territoire du Yukon était très différent dans l’Antiquité. La région du Yukon était inhospitalière, gelée et très sèche pendant la période glaciaire. Outre les caribous et les loups, la toundra abritait des animaux tels que des mammouths, des tigres à dents de sabre et des ours.

Un louveteau momifié

De nombreuses sociétés minières exploitent le sol à la recherche d’or près de Dawson. Ce territoire recèle néanmoins de nombreux autres trésors. Cette région se révéla au fil des ans être un cimetière de fossiles préhistoriques.

Des équipes minières découvrent en effet souvent d’énormes os de mégafaune. Les mineurs qui trouvèrent les animaux momifiés ne furent donc pas particulièrement surpris. Les équipes minières qui découvrent des fossiles savent qu’elles doivent les signaler aux experts paléontologues.

Le premier spécimen qu’ils trouvèrent était le caribou. Quelques semaines plus tard, la même équipe minière fit une autre découverte. Ils trouvèrent donc le petit louveteau momifié à quelques mètres après la première découverte. Les deux animaux conservent leur peau, leurs muscles et leur pelage intacts.louveteau momifié

 

Le louveteau est presque complètement préservé. Il est dans un état si parfait que vous pouvez toujours voir des détails de la tête, de la queue et des jambes. La peau et les poils du sont par ailleurs parfaitement conservés. Seulement le torse, les deux pattes antérieures et la tête du caribou furent retrouvées.

Grant Zazula, membre de l’équipe locale de paléontologues, expliqua plusieurs détails de la découverte. Il s’agit du seul spécimen de loup momifié au monde datant d’une époque glaciaire.

Tous les scientifiques travaillant sur cette recherche sont très enthousiastes et surpris par cette découverte. Les paléontologues ont en effet l’habitude de ne travailler qu’avec des os fossilisés. Avoir la possibilité de travailler avec de la peau et des poils réels est donc exceptionnel pour ces scientifiques.

Expériences ultérieures

L’équipe d’experts menant les recherches souhaite principalement effectuer une analyse d’ADN. Cela permettra de comprendre sa relation avec ses descendants loups. De petites parties de la peau furent extraites des deux corps pour effectuer des tests au radiocarbone.

Ces examens donnèrent des résultats surprenants. Les deux fossiles datent de 50 000 ans. Il s’agit de la date la plus ancienne à laquelle une analyse au radiocarbone peut remonter. Le caribou fut néanmoins retrouvé près d’une couche de terre volcanique datant d’il y a 80 000 ans. Certains experts pensent donc qu’il s’agit d’une meilleure indication de l’âge réel du loup et du caribou.

caribou momifié

Zuzula indiqua qu’il reste encore de nombreuses recherches à effectuer sur ces deux animaux momifiés. Leur régime alimentaire pourrait par exemple être déterminé à partir du carbone et de l’azote de leur peau et leur fourrure.

Zuzula fit par ailleurs remarquer qu’il est curieux que ces deux spécimens aient été trouvés de cette manière. Bien que les loups et les caribous existent aujourd’hui, ces deux animaux n’étaient pas très nombreux à l’époque glaciaire. Les petits animaux ne survivaient en effet généralement pas au froid en raison de leur taille.

Leur survie est un mystère pour les chercheurs. Beaucoup s’attendent à ce que l’ADN des momies révèle le secret. Les échantillons d’ADN préhistoriques pourraient ainsi aider à établir une généalogie animale. Nous pourrions ainsi déterminer comment l’évolution génétique des loups préhistoriques s’est réalisée jusqu’aux loups modernes.

« Les restes de ce loup sont très évocateurs. Ils nous permettent d’établir un véritable lien avec des animaux qui vivaient il y a des milliers d’années. Vous tendez à approcher la main et à le caresser lorsque vous le voyez », explique la paléontologue Elsa Panciroli.

L’importance du fossile

Pour les habitants de Tr’ondëk Hwëch’in, la découverte de ces animaux représente bien plus qu’une découverte archéologique. Les deux animaux sont des symboles de la vie originelle de ce territoire. Le caribou nourrit et habille en effet les hommes et les femmes du territoire du Yukon depuis des siècles.

Le loup maintient par ailleurs l’équilibre dans la nature. Les deux animaux, ensemble, sont un symbole d’équilibre. Les avoir trouvés signifie l’union de la nature à travers le temps. Pour le village de Tr’ondëk Hwëch’in, le louveteau momifié représente la permanence de l’équilibre à travers le temps.